par Nicolas Anderbegani

DS7 Crossback Elysée : voici la "Macronmobile" !

Le 11 novembre, à l'occasion des cérémonies commémoratives de l'Armistice, le président de la République est apparu avec une nouvelle voiture, la DS7 Crossback Élysée, une création unique pour le chef de l'État.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Emmanuel Macron se déplaçait déjà avec un exemplaire du SUV de DS depuis son investiture en 2017. Il s'agit d'une nouvelle version, plus spécifiquement conçue pour les besoins du Président. Le nouveau vaisseau amiral DS9 n’a pas été retenu, sa fabrication « made in China » ne collant pas avec le message de souveraineté industrielle que le pouvoir essaie de promouvoir.

A la chinoise

La grande particularité de ce modèle est une extension de 20 centimètres de l'empattement, qui atteint ainsi 2,94 mètres. La longueur totale du véhicule passe ainsi à 4,79 mètres. Ces centimètres supplémentaires étaient une demande de la présidence, afin d'avoir plus d'espace arrière pour « devenir un outil de travail ». Un accoudoir vient séparer les deux sièges sous un ciel de toit exclusif en Alcantara tandis que l’espace aux jambes atteint jusqu’à 545 millimètres.

A la place de la banquette se trouvent désormais deux sièges indépendants, réalisés en cuir basalte avec le célèbre design du bracelet de montre DS Automobiles. La partie arrière intègre des chargeurs sans fil et USB et un porte-documents.

A l'extérieur, ce DS 7 Crossback Élysée est équipé pour les fonctions de la présidence, de feux clignotants bleu/rouge disposés en face avant, de porte-drapeaux amovibles ou encore d'une antenne pour un système de télécommunications. Le véhicule est bien entendu blindé. Elle est peinte en Ink Blue et reçoit de nouvelles jantes noires de 20 pouces. DS a choisi la version hybride rechargeable, qui dispose de 300 chevaux avec quatre roues motrices.

Un constructeur officiel chevronné

Emmanuel Macron perpétue ainsi la tradition « Citroën » de la présidentielle qui s’est incarnée dans la Citroën 15-6, une des dernières versions de la Traction Avant à partir de 1954 sous René Coty, puis les DS 19 et 21 de Charles de Gaulle, la SM cabriolet de Pompidou ou encore la fameuse CX Prestige de Jacques Chirac. Plus récemment, après une longue période Peugeot sous Giscard puis Renault sous Mitterrand, la présidence s'est déplacée en C6 et enfin en DS5 Hybrid4, premier modèle de la marque DS à être utilisé par François Hollande en 2012. C’est en 2017 que nous sommes passés à la DS7 Crossback.

On ne connaît pas le prix exact de cette modification, en espérant qu'elle n'ait pas coûté un "pognon de dingue". A quand une série spéciale grand public ?

Pour résumer

Le 11 novembre, à l'occasion des cérémonies commémoratives de l'Armistice, le président de la République est apparu avec une nouvelle voiture, la DS7 Crossback Élysée, une création unique pour le chef de l'État.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.