par Frederic Papkoff

De nouveaux V6 et V8 chez Mercedes

Le diesel n'est plus le seul à bénéficier de l'attention des constructeurs. Et Mercedes de le prouver avec une nouvelle génération de moteurs V6, et surtout V8, qui améliorent de façon significative leur rendement...

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le diesel n'est plus le seul à bénéficier de l'attention des constructeurs. Et Mercedes de le prouver avec une nouvelle génération de moteurs V6, et surtout V8, qui améliorent de façon significative leur rendement...

Commençons par le plus prolétaire V6, qui malgré sa cylindrée maintenue à 3,5 litres est bien un tout nouveau moteur. En témoigne l'angle du V, désormais de 60°. Une valeur bien plus favorable pour un V6 en termes d'équilibre, ce qui permet de se passer d'arbre d'équilibrage qui équipait le précédent modèle, doté d'un angle à 90°, plus indiqué pour un V8. Doté de l'injection directe, mais se passant de turbo, ce V6 développe 306 ch, contre 272 au modèle sortant, tandis que le couple passe de 350 à 370 Nm. Installé à bord de la nouvelle S350, il consomme 7,6 l/100 km, contre 10 litres à son prédécesseur, un autre signe de sa bonne santé en ces temps de chasse au gaspi. Les émissions de CO2 affichent une belle valeur de 177 g/km vu le niveau de performances et le poids de la Classe S...

Le V8 passe pour sa part de 5,5 litres à seulement 4,7, avec un turbo soufflant au maximum à 0,9 bar pour chaque banc de cylindre. La puissance passe de 388 à 435 ch, et le couple de 530 à 700 Nm. La consommation est elle aussi en baisse, avec par exemple sur une CL500 un cycle mixte passant de 12,3 à 9,5 l/100 km, et des émissions de CO2 diminuant logiquement dans les mêmes proportions, de 288 à 224 g/km.

Pour parvenir à ces résultats, les deux moteurs font appel aux technologies de Stop&Start, de l'injection directe de troisième génération avec rampe fonctionnant jusqu'à 300 bars et injecteurs piezo-électriques, allumage par bougies multiples, et de périphériques du moteur de dernière génération (pompe à eau, pompe à huile, pompe à cabrurant, gestion de l'énergie...). Si le V6 fonctionne en mode stratifié à charge partiel, le V8 est en revanche maintenu en régime homogène sur toute la plage de régime.

Bien sûr, ces moteurs sont parés aux évolutions futures, que ce soit l'ajout d'un turbo sur le V6, l'association à la transmission intégrale ou bien entendu l'hybridation...

Source : Mercedes-Benz

Pour résumer

Le diesel n'est plus le seul à bénéficier de l'attention des constructeurs. Et Mercedes de le prouver avec une nouvelle génération de moteurs V6, et surtout V8, qui améliorent de façon significative leur rendement...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.