par Nicolas Anderbegani

Cyril Abiteboul va collaborer avec Mecachrome

Quelques mois après son départ surprise du groupe Renault, Cyril Abiteboul rebondit en devenant consultant pour la société française Mecachrome.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Quelques mois après son départ surprise du groupe Renault, Cyril Abiteboul rebondit en devenant consultant pour la société française Mecachrome.

Mission stratégique

On n'avait pas vu venir le départ de Cyril Abiteboul, qui non seulement n'était pas reconduit à la tête de l'équipe Renault F1, devenue à l'intersaison Alpine, mais quittait même le groupe Renault, alors que la rumeur l'avait imaginé un temps à la tête de la marque Alpine. Loin s'en faut, puisque l'on comprenait bientôt que Cyril Abiteboul ne faisait tout simplement pas partie des plans de Luca di Meo qui orchestre depuis l'an dernier une vaste restructuration stratégique du groupe.

Très discret depuis, Cyril Abiteboul a récemment été pressenti pour prendre les rênes de Peugeot Sport, qui prépare son retour en compétition dans la catégorie Hypercar, mais c'est finalement comme consultant pour les activités de sport automobile auprès de la société Mécachrome que le Français de 43 ans rebondit.

La mission de Cyril Abiteboul consistera, selon le motoriste , à « proposer des options stratégiques pour l'évolution à moyen terme des activités du groupe dans le sport automobile (...) Nous sommes fiers que Cyril puisse apporter son soutien et son expertise du secteur aux équipes du groupe qui depuis 1983, accompagne des marques prestigieuses au sein des plus grandes catégories du sport automobile, a déclaré Christian Cornille, PDG de Mecachrome. Le groupe Mecachrome doit appréhender les tendances et les opportunités de ce secteur et les mettre en cohérence avec les objectifs du Groupe et la transformation engagée dans ses autres métiers. »

Un motoriste hors pair

En effet, la société Mecachrome, fondée en 1937, est un spécialiste de la mécanique de haute précision présent dans l'aéronautique, la défense militaire et l'aérospatiale (elle participe au programme Ariane). Elle est bien connue des amateurs de sport automobile pour son implication de longue date en compétition, notamment comme partenaire privilégié de Renault. Elle fut impliquée dans le développement du V6 Turbo à la fin des années 70 et préparait les moteurs des écuries clientes comme Ligier et Lotus au milieu des années 80. Après le retrait officiel de Renault en 1997, Mécachrome fournit en 1998 les V10 en son nom propre à Williams et à Benetton (sous l'appelation Playlife), avant que les V10 ne soient rebadgés entre 1999 et 2000 au nom de Supertec, la société créée par Flavio Briatore pour les commercialiser, en fournissant Williams puis BAR et Arrows. Par la suite, la société a continué d'être présente en F1 avec l'assemblage des V6 Turbo fournis par Renault à Red Bull et travaille aujourd'hui avec Alpine en mettant à disposition un ilot dédié pour le développement et l’usinage de pièces ainsi que la réalisation de prestations d’assemblage des moteurs.

En 2004, Mécachrome rachète le célèbre motoriste suisse Mader et étend ses activités en concevant les moteurs des catégories GP2 et GP3, activité qui perdure aujourd'hui avec la F2 et la F3. Plus récemment, Mécachrome avait conclu un partenariat avec Ginetta pour fournir un moteur au prototype LMP1 mais la contrat pour se tourner vers un autre fournisseur.

Avec la résurgence de l'Endurance, Mécachrome cherche peut-être de nouveaux débouchés (un partenariat avec Peugeot ?) et observe de près l'évolution du sport automobile qui va laisser de plus en plus de place à l'électrique. Nul doute que Cyril Abiteboul pourra apporter à la société ses relations et son expérience de la F1.

Source : Mécachrome

Pour résumer

Quelques mois après son départ surprise du groupe Renault, Cyril Abiteboul rebondit en devenant consultant pour la société française Mecachrome.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.