par La rédaction

Crise : 1 200 salariés de PSA Mulhouse au chômage technique

Et la (très) mauvaise série se poursuit pour les salariés du groupe PSA Peugeot Citroën dont les dirigeants de différents complexes industriels annoncent l'un après l'autre des plans de chômage partiel. Après Sochaux et Rennes, vient le tour de l'usine PSA Peugeot Citroën de Mulhouse.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Et la (très) mauvaise série se poursuit pour les salariés du groupe PSA Peugeot Citroën dont les dirigeants de différents complexes industriels annoncent l'un après l'autre des plans de chômage partiel. Après Sochaux et Rennes, vient le tour de l'usine PSA Peugeot Citroën de Mulhouse.

Tout le mois de février à venir, 1 200 salariés du site PSA Peugeot Citroën de Mulhouse vont être mis au repos forcé, information confirmée aussi bien par les représentants des syndicats que par les responsables du site industriel. La mesure annoncée s'inscrit concrètement dans l'arrêt de l'une des deux équipes en charge de la production de la Citroën C4.

Le complexe de Mulhouse, 10 000 employés au total, verra alors la production de nombreux modèles (Citroën C4 donc mais aussi Peugeot 206 et Peugeot 308) diminuer de façon importante avec un volume de 850 unités par jour contre 1 100 actuellement (le record historique de production remonte aux premiers mois de 2006 et 1 700 unités par jour).la direction indique avoir pris cette décision afin d'adapter ses stocks et moduler en fonction de la demande en baisse sur les marchés.

A lire également. Crise : huit jours de chômage technique (en plus) à PSA Rennes, Crise : PSA Peugeot Citroën supprime une équipe de nuit à Sochaux et Ventes mondiales 2008 PSA Peugeot Citroën : le recul s'établit à - 4,9 %.

A voir également. Galerie Citroën C4.

Source : Reuters.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Et la (très) mauvaise série se poursuit pour les salariés du groupe PSA Peugeot Citroën dont les dirigeants de différents complexes industriels annoncent l'un après l'autre des plans de chômage partiel. Après Sochaux et Rennes, vient le tour de l'usine PSA Peugeot Citroën de Mulhouse.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.