par Nicolas Anderbegani

Conseil mondial FIA : renouvellement des cadres

La FIA a annoncé aujourd'hui que le président nouvellement élu Mohammed Ben Sulayem a présidé le Conseil mondial du sport automobile et le Conseil mondial de la mobilité automobile et du tourisme.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La réunion s'est déroulée virtuellement, avec le président Ben Sulayem et sa nouvelle équipe composée du vice-président aux sports Robert Reid, le vice-président à la mobilité automobile et au tourisme Tim Shearman et le président du Sénat Carmelo Sanz de Barros. Les sujets de gouvernance tels que la transparence financière et la collaboration étaient au cœur de ces Conseils Mondiaux. Le nouveau processus de gouvernance "robuste", comprendra notamment un audit financier entièrement indépendant de la FIA et le recrutement d'un directeur général de la FIA, un nouveau poste créé par le successeur de Jean Todt.

Nouvelles têtes

Qui dit nouveau président dit changements de personnes. Quelques nominations clés ont également été faites. Si la commission monoplace est pour l’instant non affectée, on peut remarquer l’arrivée de l’ancien directeur sportif de Williams et McLaren, Sam Michael, en remplacement de Sir Patrick Head en tant que président de la commission de sécurité. Sam Michael est arrivé en F1 dans les années 90, chez Lotus, avant de passer par Jordan puis Williams et McLaren. étonnante répétition : en 2004, Sam Michael avait été promu directeur technique de Williams en remplaçant...Patrick Head, déjà !

La fondatrice d’Iron Dames et du team Iron Lynx, Deborah Mayer, a remplacé Michèle Mouton à la tête de la commission Women in Motorsport. L’ancien pilote de Formule 1 Felipe Massa a été nommé président de la commission des pilotes qui comprend d’anciens pilotes de F1 comme Karun Chandhok ou Vitaly Petrov dans le département monoplace. Il remplace à ce poste le danois et mutliple vainqueur du Mans Tom Kristensen.

« Une nouvelle ère a commencé pour la FIA, à travers la création d’un cadre de gouvernance fondé sur l’ouverture et la diversité mondiale. Il s’agit d’un pilier essentiel de notre stratégie et je remercie chaleureusement les membres des Conseils mondiaux, qui ont approuvé les changements. » a déclaré Ben Sulayem.

« La responsabilité et l’autorité des Conseils Mondiaux, qui émanent de nos Membres, seront accrues. Un modèle de surveillance plus efficace sera conçu, les priorités des parties prenantes seront alignées et une opération FIA rentable et responsable sera assurée. Pour atteindre ces objectifs, les instances dirigeantes et l’administration de la Fédération travailleront en étroite collaboration pour faire de la FIA la voix mondiale du sport automobile et de la mobilité. »

Suspense sur l'enquête F1

Une date à retenir : le 18 mars. C’est à ce moment là que les conclusions de l’enquête sur le final controversé du grand prix d’Abu Dhabi seront rendues publiques, après avoir été dans un premier temps communiquées courant février à la Commission F1. Un sujet très chaud, alors que Lewis Hamilton entretient toujours le suspense sur sa présence sur la grille en 2022 et que le sort de Michael Masi, le directeur de course controversé de la F1, semble plus que jamais sur la sellette. Il est à noter que la divulgation des résultats de l’enquête tombera…au moment du premier week-end de course de la saison 2022. Vous avez dit « marcher sur des œufs » ?

Pour résumer

La FIA a annoncé aujourd'hui que le président nouvellement élu Mohammed Ben Sulayem a présidé le Conseil mondial du sport automobile et le Conseil mondial de la mobilité automobile et du tourisme.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.