Citroën se rassure grâce à l'UTAC
Credit Photo - Citroen
par Pierre-Yves Tanguy

Citroën se rassure grâce à l'UTAC

Quand on ne sait pas comment faire parler d’un de ses modeles, on fait en sorte de le mettre en valeur dans un comparatif où le résultat lui donnera l’avantage. C’est ce que Citroen vient de faire avec sa e-C4X, en faisant appel à l’UTAC.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

L’Utac, kézako? C’est l’organisme chargé - entre autres - de l’homologation des véhicules sur le territoire français, et effectue des certifications diverses et variées sur toute solution de mobilité. L’UTAC est notamment propriétaire des Circuits de Linas-Monthléry et de Mortefontaine qui constituent deux belles bases pour effectuer des essais. Et c’est donc cet organisme qui a été sollicité par Citroen pour effectuer un comparatif entre modèles d’une même catégorie et répondre à la question suivante: Quel véhicule électrique met le moins de temps pour parcourir 1000 km? Vous ne vous doutez pas du tout de la gagnante…

Les forces en présence

On peut compter sur une représentante aux chevrons évidemment, la e-C4X, qui représente pour le moment le fleuron de la gamme électrique Citroen hors dérivé d’utilitaires. Cette dernière est comparée à la MG4 avec la batterie de 64 kWh, à la Megane E-Tech et sa batterie de 60 kWh et à la volkswagen ID.3 et son modèle de batterie de 58 kWh. D’emblée on se rend compte que la batterie de 54 kWh de la e-C4X est de plus faible capacité que les trois autres prétendantes. Mais cela lui servira forcément pour plus tard.. Autre avantage sur le papier et conséquence de cette batterie plus modeste, la e-c4X est la plus « fluette » avec tout juste 1600 kg sur la balance, soit une bonne soixantaine de kilos de moins que la plus proche, la Mégane, et près de 190 kg de moins que la plus lourde du comparé, l’ID.3. Et c’est parti pour des tours et des tours sur le circuit de Mortefontaine à une moyenne de 120 km/h avec une batterie chargée à 100%, l’arrêt ne se faisant qu’au signal des 10% de la batterie restant, et le véhicule n’est rechargé que jusqu’aux 80% de capacité de batterie..

Une puissance de charge avantageuse… pour ne pas dire autre chose

A ce petit jeu c’est donc la Citroen qui l’emporte avec 11h57 (dont 3h05 de charge) devant la Renault (12h11, 3h59 de charge), la Volkswagen (12h24, 3h26 de charge), et la MG (13h04, 3h59 de charge). Le constructeur explique cette victoire par une copie très homogène et conçue pour l’efficience, mais ce qui biaise un peu les choses c’est que la capacité de charge pendant ce comparatif était limité et en alternance avec des bornes de 50 ou 100 kW, quand on sait que les trois concurrente de la Citroen peuvent accepter entre 120 et 135 kW. Pire, le score de charge de la Citroen a été « recalculé » car ayant été plus souvent rechargé que les autres modèles sur une borne de 50 kW de capacité.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Que penser de ces performances? Si on voit le verre à moitié vide, on peut dire que les dés sur ce comparatif sont pipés et que Citroen ne peut pas faire de son véhicule un Market Killer, de par ses performances, sa batterie aux capacités limitées, et ses capacités de recharges elles aussi en bas du classement. En voyant le verre à moitié plein, on peut saluer le travail fait sur l’aérodynamique, les trains roulants, le poids contenu et l’efficience du moteur aux consommations stables et les plus basses du comparatif, ainsi que par la courbe de charge adaptée à une capacité de charge modeste. Light is right comme l’aurait dit un certain Colin…

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.