Credit Photo - Borgward
par Thibaut Emme

Bye-bye Borgward : Faillite en Chine !

BAIC, via Beiqi Foton Motor, y croyait pourtant. Le groupe chinois avait ressorti des cartons poussiéreux la marque allemande Borgward et semblait avoir une belle ambition pour elle. Pour autant la banqueroute a été déclarée par la "First Intermediate People's Court" de Pékin.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

C'est Beiqi Foton Motor, filiale de BAIC, le groupe automobile d'état, qui a déclaré sa marque allemande en faillite auprès du tribunal la semaine dernière apprend-on auprès de Autonews. Ce placement en faillite s'accompagne par la liquidation des actifs. C'est la deuxième fois que la marque disparait et ce sera sans doute pour de bon cette fois.

En 2014, Foton a racheté les droits de la marque disparue une première fois en 1961. L'ambition était alors importante : faire des véhicules européens pour l'Europe et plus encore. Le fait de passer par une marque européenne devait crédibiliser le projet. Quatre véhicules ont été présentés de 2015 à 2019 : BX3, BX5, BX6 et BX7. Que des SUV thermiques (à par le BX7 100% électrique pour la Chine) qui n'ont jamais pris.

L'ambition était réelle. Le BX7 très proche d'un Audi Q5 par son look. D'abord assemblés dans une usine à Pékin, les BX7, lancés en Europe en 2018, devaient par la suite venir d'une usine allemande, à Brême dans le nord de l'Allemagne. L'usine n'a jamais vu le jour, ni la production européenne, donc.

A la fin 2021, Foton provoquait la chute de Borgward en s'unissant aux créanciers pour réclamer la saisie des actifs de Borgward pour se rembourser en partie. Près d'un an après on clôt le chapitre.

Notre avis, par leblogauto.com

Borgward c'est un symbole de la "menace chinoise" dans l'automobile. Durant des années les constructeurs chinois ont tenté de se crédibiliser en reprenant des marques européennes. C'est le cas de Rover, MG, Volvo ou ici Borgward. Avec Rowe cela n'a pas fonctionné, avec MG c'est enfin en train de prendre grâce à des modèles électriques. Avec Borgward cela s'est planté aussi. Reste Volvo, smart qui fonctionnent (pour smart on verra).

Il n'empêche qu'on y a cru un peu à ce projet tant il semblait bien ficelé avec des véhicules adaptés à l'Europe. Sans doute trop adaptés à notre marché, et au design finalement banal, ils n'ont jamais pris en Chine, étape obligatoire pour la survie de la marque. En Europe, ils n'étaient pas au niveau des promesses et Borgward ne parle plus à personne.

La fin est aussi retentissante que ne fut la première faillite en 1963. L'an passé, Ucar (loueur chinois) voulait reprendre les actifs de Borgward, puis ce fut Xiaomi qui était prêt à le faire. Visiblement il y avait trop de dettes et il était préférable de tout couler.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Huit ans après sa relance par le Chinois Foton (groupe SAIC), la marque allemande Borgward va retourner dans les cartons de l'histoire automobile. La faillite a été déclarée par un tribunal de Pékin à la demande de Foton, ainsi que la liquidation des actifs qui restaient encore.

Une fausse bonne idée remplie d'ambition mais dont la mise en œuvre n'a jamais convaincu les acheteurs potentiels.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.