par Frederic Papkoff

BMW Série 5, nouvelles mécaniques

Le lancement BMW développe à présent la gamme de la Série 5. L'automne sera l'occasion de voir arriver le break dans les halls des concessions et sur les routes, mais aussi de nouvelles offres mécaniques. C'est le haut de gamme qui en profite avec la transmission intégrale et la version diesel la plus huppée.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le lancement étant à présent réussi, BMW développe à présent la gamme de la Série 5. L'automne sera l'occasion de voir arriver le break dans les halls des concessions et sur les routes, mais aussi de nouvelles offres mécaniques. C'est le haut de gamme qui en profite avec la transmission intégrale et la version diesel la plus huppée.

La Série 5 a été d'emblée lancée sur le marché avec une belle gamme mécanique. Pas suffisant toutefois pour satisfaire l'égo des motoristes bavarois qui viennent en rajouter une petite couche. La 5 se dote donc du 6 cylindres diesel dans sa version de pointe. Les deux turbos mettent donc la pression sur les 6 pistons et la puissance en ressort à 300 ch et le couple à 600 Nm, dès 1750 tr/min. De quoi abattre le 0 à 100 km/h en 5"7, plutôt pas mal pour une berline diesel approchant les deux tonnes, mais dont la meilleure partie se situera sur les reprises... La consommation normalisée est affichée à 6,1 l/100 km, bien entendu en n'exploitant pas la totalité de la cavalerie.

Le break bénéficie lui aussi de cette motorisation avec une consommation légèrement supérieure (6,3 l/100 km). Au passage, il se dote aussi de la version 204 ch du 6 cylindres diesel, à simple turbo (pour la 525d), ainsi que du 6 cylindres essence dans sa version 258 ch (pour la 528i).

Nous sommes au début de l'été, mais il est déjà temps de songer aux feuilles mortes et aux frimas de l'hiver. Chez BMW on proposera donc dès septembre la version à transmission intégrale de la 5. Il faudra toutefois être prêt à débourser quelques euros puisque la transmission xDrive n'est disponible dans un premier temps qu'avec le V8 de la 550i, qui trouve là un bon compagnon pour transmettre ses 407 ch au sol. La consommation de cette version passe à 11 l/100 km.

Source : BMW

Pour résumer

Le lancement BMW développe à présent la gamme de la Série 5. L'automne sera l'occasion de voir arriver le break dans les halls des concessions et sur les routes, mais aussi de nouvelles offres mécaniques. C'est le haut de gamme qui en profite avec la transmission intégrale et la version diesel la plus huppée.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.