par Thibaut Emme

Bilan 2021 Stellantis : les milliards pleuvent

Pour son premier bilan financier après un an s'existence, Stellantis annonce un bénéfice net de 13,4 milliards d’euros. Cela bénéficiera aux salariés.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

En se mariant, PSA et FCA sont devenus un poids-lourds de l'industrie automobile. En 2021, Stellantis a réalisé un chiffre d'affaires net (CA) de 152 milliards d'euros (PRO FORMA). C'est une hausse (virtuelle) de 14 % par rapport aux deux CA des deux anciens groupes (comme si la fusion avait été effectuée le 1er janvier 2020 NDLA). Le résultat opérationnel courant (ROC) ressort à 18 milliards d'euros (Pro forma) avec une marge qui s'établit à 11,8% !

En 2020, ce "adjusted operating income" (AOI) n'était "que" de 9,2 milliards d'euros. La progression est stratosphérique. La marge passe de 6,9 à 11,8% donc. Le "clou du spectacle" Stellantis pour 2021, c'est le bénéfice net qui passe de 4,79 milliards en 2020 à 13,218 milliards d'euros. +179%.

Cette rentabilité dite "solide" et des économies d'échelle déjà en œuvre permettent de dégager un "Free cash flow industriel" de 6,1 milliards d'euros. Selon Stellantis, les économies et synergies permettent de dégager "près de 3,2 milliards d'euros de cash net". Stellantis dispose de 62,7 milliards d'euros de liquidité industrielle.

L'intéressement des salariés gonflé

Fort de tout cela, Stellantis propose de reverser 3,3 milliards d'euros de dividendes. C'est évidemment sous réserve de l'approbation de l'Assemblée Générale ordinaire des actionnaires. Cela donne un dividende d'environ 1,07 € contre 0,94 en 2020. Assez stable avec un rendement au-dessus des 6%.

Mais, il n'y a pas que les actionnaires qui vont bénéficier de ces chiffres record. En effet, Stellantis prévoie de redistribuer 1,9 Milliard d’euros aux salariés. Cela représente 770 millions d’euros de plus que le cumul des montants redistribués en 2020. C'est une augmentation de 70%. Concrètement, Carlos Tavares interrogé ce matin sur France Info a annoncé que cela devrait faire 4000 € pour les salariés en France qui touchent moins de deux fois le SMIC.

Dans le détail des marchés, en Amérique du Nord, Stellantis vend à peu près autant de voitures à 1,8 million, mais le CA passe de 60,6 à 69,7 milliards. Le ROC passe de 6,1 à 11,35 milliards d'euros et la marge du ROC de 10,1 à 16,3%. Stellantis vend des véhicules plus chers qu'en 2020.

RESULTS FROM CONTINUING OPERATIONS
(€ million)20212020
I F R SNet revenues149 41947 656
Net profit13 2182 338
Cash flows from operating activities18 646n.a.
PRO FORMA2021 Pro Forma2020 Pro Forma2021 Pro Forma vs.

2020 Pro Forma

Net revenues152 119133 882+14%
Net profit13 3544 790+179%
N O N

- G A A P

PRO FORMA2021 Pro Forma(1)2020 Pro Forma(1)2021 Pro Forma vs.

2020 Pro Forma

Adjusted operating income18 0119 224+95%
Adjusted operating income margin11,8%6,9%+490bps
Industrial free cash flows6 072n.a.n.a.

Un second semestre à surveiller

Idem en Europe, son deuxième marché en chiffre d'affaires. Les ventes passent de 2,93 à 2,86 millions, donc plutôt stables. Mais, le CA passe de 56,5 à 59,0 milliards d'euros pour un ROC qui passe de 3 à 5,37 milliards d'euros. La marge ROC grimpe de 5,4 à 9,1%. Globalement tous les marchés voient leur CA augmenter.

Pour autant, tout n'est pas rose puisque selon ces résultats, sur le second semestre de 2022, le chiffre d'affaires recule de 82,2 à 76,8 milliards d'euros mondialement. Cela n'empêche pas le bénéfice net de croître de 32%. Ce recul du CA, c'est en fait uniquement l'Europe élargie (UE30) qui en est la cause avec un CA de 33,8 Md€ en 2020 et 27,0 Md€ en 2021 sur S2.

H2 RESULTS FROM CONTINUING OPERATIONS

(€ million)

H2 2021H2 2020

Pro Forma(1)

H2 2021 vs.

H2 2020

Pro Forma

H2 2020
I F R SNet revenues76 80982 214-7%28 042
Net profit7 4185 603+32%1 541
Cash flows from operating activities13 031
N O N

- G A A P

Adjusted operating income9 3898 47211%
Adjusted operating income margin12,2%10,3%+190      bps
Industrial free cash flows7 235

Et 2022 ?

Les perspectives de 2022 sont sur la même lancée. Stellantis prépare l'électrification "à marche forcée" comme le rappelle souvent Carlos Tavares (encore ce matin). Surtout, la relance de certaines marques endormies (Alfa Romeo, Lancia, etc) est engagée. Cela devrait bénéficier au chiffre d'affaire. Les plateformes et technos communes de leur côté continueront d'œuvrer pour les économies d'échelle.

Evidemment, il va falloir continuer de faire avec (ou plutôt sans) la crise des semi-conducteurs. Le groupe devrait, comme d'autres, privilégier la rentabilité de certains modèles au volume. Ceux qui veulent acheter de petits véhicules "pas cher" devront patienter longtemps. Les SUV, PHEV, et autres véhicules à forte marge seront privilégiés pour maintenant la marge.

Avec une marge plus forte que prévue pour sa première année, Stellantis "fait plaisir" aux investisseurs. Le cours grimpe de près de 6% à l'heure actuelle.

Pour résumer

Pour son premier bilan financier après un an s'existence, Stellantis annonce un bénéfice net de 13,4 milliards d’euros. Cela bénéficiera aux salariés.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.