Le dépôt CIM du HavreCredit Photo - CIM & CCMP
par Thibaut Emme

Après les raffineries, les dépôts portuaires : encore des pénuries ?

Si désormais les raffineries semblent en voie ou sont débloquées (comme celle d'ExxonMobil), ce sont désormais les deux principaux dépôts portuaires qui viennent de voter l'arrêt des exportations. La pénurie risque de reprendre.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Les deux principaux dépôts portuaires de pétrole en France sont Fluxel à Fos-sur-Mer et La Cim au Havre. Ils sont déjà en grève depuis quelques jours, mais continuaient d'expédier le pétrole non raffiné vers les différentes raffineries françaises. Avec l'arrêt des expédition voté, les raffineries pourraient se trouver en défaut de matière première et le carburant retrouver un niveau de tension important.

Selon BFMTV, c'est une nouvelle fois la CGT (qui suit son propre agenda avec élections dans la fonction publique et congrès en mars prochain) qui a décidé de tout bloquer. Il faut dire que le parcours du carburant en France est complexe et sujets à des "fragilités" sur ses points névralgiques.

Le difficile cheminement du pétrole jusqu'aux réservoirs

Le pétrole brut arrive par tanker dans des dépôts portuaires. Il y est stocké puis expédié par pipeline vers les raffineries de métropole ou de Guyane. Une fois raffiné, il est expédié, par pipeline (les 2/3), mais aussi par barges ou trains, et même par la route, vers l'un des 200 dépôts répartis sur le territoire. De ces dépôts, le carburant part ensuite, par camion-citerne, approvisionner les 11 000 stations-service. Dépôts portuaires, raffineries, dépôts carburants, autant de points de fragilité dans la chaîne d'approvisionnement du carburant.

En France, on compte environ 39 millions de véhicules particulier en circulation, mais aussi 6 millions d'utilitaires légers et environ 700 000 poids-lourds. Et tout ce petit monde consomme en gros 46 Mt de gazole ou d'essence (63% de gazole, 36% d'essence et 1% de carburants dits alternatifs). En plus des dépôts pour approvisionner les stations-service, la France dispose de réserves stratégiques gérée par la SAGESS (Société anonyme de gestion des stocks de sécurité) qui représentent environ 3 mois de consommation.

Les vacances de Toussaint approchent

Mais, il y a d'autres manières d'approvisionner les stations carburants. En effet, TotalEnergies a décidé pour débloquer certaines stations du nord de la France d'importer du carburant déjà raffiné. C'est moins efficace car cela se passe uniquement par la route et il faut trouver des camions et surtout des chauffeurs routiers. Mais, cela permet de débloquer un peu la situation.

Aujourd'hui dimanche, les camions-citernes ont une dérogation exceptionnel pour rouler et aller approvisionner les stations en situation de pénurie totale ou partielle. A date, environ 25% des stations connaissent un manque sur un carburant. Mais peu sont en pénurie totale. Avec le blocage des expéditions de pétrole vers les raffineries, la CGT pétroliers veut maintenir la pression.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Après les raffineries, ce sont les dépôts pétroliers portuaires qui arrêtent les expéditions de pétrole brut, sous l'impulsion de la CGT. Cela pourrait prolonger les tensions sur l'approvisionnement en carburant alors que les vacances de la Toussaint se profilent.

Y aura-t-il du carburant à Toussaint ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.