par Nicolas Anderbegani

Andretti intéressé par un projet LMDh avec Alpine

Mario Andretti est décidément très loquace en ce moment, en dévoilant une nouvelle information qui pourrait ravir les fans d'Endurance.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Après avoir annoncé le projet d'écurie de son fils, Michael, puis le partenariat conclu avec Renault à l'horizon 2024 en Formule 1, voici que l'ancien champion du monde 1978 nous révèle un autre projet à l'étude entre Andretti et Alpine.

Au détour d'une interview, Mario a précisé : « Nous avons beaucoup d’amis dans l’univers de la Formule 1, a-t-il avancé. C’est comme une grande famille ou quelque chose de la sorte. Michael a eu des discussions avec Alpine pour monter un programme en IMSA. Il y a beaucoup de variables en jeu et tout fonctionne parfaitement. Nous nous reposons sur de bonnes personnes qui nous maintiennent au courant. »

Certes, tout cela ne repose que sur une phrase, mais c'est déjà suffisant ! Andretti a déjà connu l'expérience de l'Endurance nord-américaine, du temps de l'American Le Mans Series, quand elle faisait rouler des Acura ARX-01 en 2007 et 2008 avec des pilotes comme les frères Franchitti, Bryan Herta et Frank Montagny.

Andretti Autosports sur tous les fronts

De son côté, c'est par l'Endurance qu'Alpine a entamé sa renaissance, puisqu'avant même la sortie de la berlinette A110, le blason Alpine a brillé grâce à Signatech, dès 2013, avec les LMP2 engagées au 24 heures du Mans et dans le championnat Le Mans Series. Depuis l'an dernier, Alpine persiste en Hypercar avec l'A480 (une ex-LMP1 Rebellion adaptée à la nouvelle legislation) mais réfléchit à la poursuite de son programme Endurance. Plutôt qu'un projet Hypercar, assez coûteux, Alpine va bifurquer vers le LMDh à l'horizon 2024 via une fourniture de châssis (Oreca par exemple, dans la continuité des châssis LMP2 de Signatech-Alpine qui étaient des Oreca rebadgées). Si Signatech semble sur les rangs, on peut imaginer une association avec Andretti pour l'exploitation en Amérique du Nord. De là à donner des perspectives commerciales au pays de l'Oncle Sam pour les futurs bolides dieppois électrisés....bon, ne nous enflammons pas trop vite !

En tous, de l'Extreme E à l'Indycar en passant par la F1, la Formule E et le LMDH, cela donnerait à Andretti Autosports une palette de programmes de compétition assez incroyable !

Pour résumer

Mario Andretti est décidément très loquace en ce moment, en dévoilant une nouvelle information qui pourrait ravir les fans d'Endurance.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.