par Nicolas Anderbegani

Alpina élargit sa gamme SUV avec le musclé XB7

Quelques semaines seulement après les berline et break D3S, le constructeur exclusif allemand fait encore l'actualité et élargit sa gamme. Habitué des (grosses) berlines, Alpina s'est mis à la mode SUV en 2013 avec le XD3 puis en 2018 avec le XD4. Pour la première fois, Alpina s'attaque au vaisseau amiral de la gamme SUV du constructeur munichois avec la présentation du XB7.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Quelques semaines seulement après les berline et break D3S, le constructeur exclusif allemand fait encore l'actualité et élargit sa gamme. Habitué des (grosses) berlines, Alpina s'est mis à la mode SUV en 2013 avec le XD3 puis en 2018 avec le XD4. Pour la première fois, Alpina s'attaque au vaisseau amiral de la gamme SUV du constructeur munichois avec la présentation du XB7.

En attendant le X9

Le XB7 est, sans surprise, basé sur la version M50i du X7 qui est déjà en soi la plus puissante de la gamme du modèle BMW. Le V8 4.4 litres biturbo, en passant entre les mains des ingénieurs Alpina, bondit de 530 à 621 chevaux et voit son couple passer de 750 à 800 Nm, dès 2000 tours/min. Le tout est associé à la transmission automatique sport à 8 vitesses avec le système ALPINA Switch-Tronic,  spécialement conçue pour faire face au couple élevé du moteur.

Alpina compte bien donner du sens au "S" de SUV. La BMW ALPINA XB7 n'a besoin que de 4,2 secondes pour accélérer de 0 à 100 km / h, soit une demi-seconde de mieux que le  X7 M50i et termine le sprint de 0 à 200 km/h en seulement 14,9 secondes. La vitesse maximale  limitée est rehaussée à 290 km/h contre 250 Km/h habituellement. Cette amélioration substantielle des performances s'explique par l'application de la recette Alpina maison, dont les ingrédients sont désormais bien rodés : refonte du système de turbocompression et de refroidissement,  optimisation du système Xdrive, renforcement de la boîte ZF, échappements spécifiques

BMW +

Alpina cherche aussi à marier sportivité et confort, ce qui n'est pas une mince affaire sur ce genre de mastodontes. Les roues arrière directrices et différentiel à glissement limité actif sur l'essieu arrière permettent pour leur part d'améliorer le comportement du SUV, qui pèse tout de même 2,7 tonnes sur la balance ! La suspension sport ALPINA permet un changement  notable de 40 mm de la hauteur de caisse (en configuration Sport +),  avec un centre de gravité inférieur qui dynamise la tenue de route.

Évidemment, pour ralentir ce corpulent monstre de puissance, les freins doivent être à la hauteur : Alpina équipe ainsi le XB7 d'étriers de frein fixes à quatre pistons Brembo avec des disques 395 x 36 mm  sur l'essieu avant et des étriers de frein flottants avec des disques  398 x 28 mm à l'arrière.

Le plus raffiné

Côté look, Alpina ne fait pas dans la surenchère mais rajoute ce qu'il faut d'agressivité, avec des optimisations aérodynamiques légères, sur les boucliers avant et arrière essentiellement, et une retouche des échappements sport à 4 rangées. L'aspect statutaire et sportif à la fois peut néanmoins être accentué par l'adoption des jantes en alliage forgé de 23 pouces à rayons et fini anthracite, disponibles en option. En collaboration avec les experts de Pirelli, les pneus d'été haute performance pour les roues de 23 pouces ont été explicitement développés et spécifiés pour la BMW ALPINA XB7.

A l'intérieur, outre les affiches numériques Alpina personnalisés, le décorum se distingue par des seuils de porte éclairés et des raffinements luxueux tels qu'un contrôleur iDrive en verre cristal avec le logo Alpina gravé au laser (!) ou encore, en option, des rangées de siège en cuir Lavalina. Alpina dispose d'ailleurs d'un atelier cuir qui propose au client une grande variété de finitions et de broderies possibles.

Notre avis, par leblogauto.com

Les tarifs en Allemagne démarrent aux alentours des 155.000 euros, mais avec une liste d'options longue comme le bras, on devrait vite approcher les 200.000 ! Assemblé sur les chaînes BMW de Spartanburg aux USA, le XB7 envoie du lourd, dans tous les sens du terme.  Parler de sportivité pour un SUV de 2,7 peut toujours faire sourire, mais on ne peut que saluer la qualité des préparations Alpina.

Images : Alpina

Pour résumer

Quelques semaines seulement après les berline et break D3S, le constructeur exclusif allemand fait encore l'actualité et élargit sa gamme. Habitué des (grosses) berlines, Alpina s'est mis à la mode SUV en 2013 avec le XD3 puis en 2018 avec le XD4. Pour la première fois, Alpina s'attaque au vaisseau amiral de la gamme SUV du constructeur munichois avec la présentation du XB7.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.