par Elisabeth Studer

Waymo arrête son activité de ventes de lidar (capteurs)

Waymo, l’entité d’Alphabet dédiée à la conduite autonome vient d’annoncer avoir mis fin à ses activités de vente de capteurs de détection et de télémétrie (lidar) à d'autres sociétés. Chose que la société faisait depuis près de trois ans

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Les Lidar, qui signifient Light Detection and Ranging, sont des capteurs laser considérés comme un composant essentiel des voitures autonomes . Les capteurs sont placés sur les toits des véhicules autonomes, ainsi que sur les côtés et les pare-chocs, où ils envoient des milliers de points laser pour cartographier l'environnement environnant.

Waymo met un terme à ses activités commerciales concernant le lidar

"Nous mettons un terme à nos activités commerciales sur le lidar » et « nous continuons de nous concentrer sur le développement et le déploiement de notre pilote Waymo dans nos unités Waymo One (covoiturage) et Waymo Via (livraison)", a déclaré un porte-parole de la société dans un communiqué.

En 2019, Waymo a annoncé qu'il allait vendre l'un de ses trois lidars - produits en interne - à des clients des secteurs de la robotique, l'agriculture et autres, sans rivaliser avec les entreprises de voitures autonomes.

"Nous pouvons faire évoluer notre technologie autonome plus rapidement, rendant chaque capteur plus abordable grâce à des économies d'échelle", avait déclaré à l'époque Simon Verghese, responsable de l'équipe Lidar.

Reste qu’on ne sait pas si cette activité était lucrative pour Waymo. La société n'a pas révélé combien de lidar elle a vendus, ni combien de clients les ont achetés.

Virage à 180 degrés pour Waymo

Pour Waymo, il s'agit d'un véritable virage à 180 ° par rapport à sa stratégie antérieure consistant à vendre les lidars à des clients non automobiles afin de réduire les coûts d'un composant clé et onéreux des voitures autonomes.

Le porte-parole a toutefois déclaré que la société continuerait à construire ses lidars en interne.

Selon une personne proche du dossier, Waymo envisage à la fois de recourir à une technologie interne et à des fournisseurs externes pour ses lidars de nouvelle génération.

Production interne pour réduire les coûts

Waymo a commencé à fabriquer ses propres capteurs lidar début 2017 afin de réduire considérablement les coûts de son activité de véhicules autonomes. À l'époque, la société avait déclaré qu'en fabriquant ses propres capteurs, elle pourrait réduire le prix unitaire de 75 000 dollars pour un capteur lidar standard à seulement 7 500 dollars.

Départ de John Krafcik

La décision d'arrêter de vendre des lidars intervient après le départ du DG John Krafcik et de certains autres dirigeants, ce qui a soulevé des questions quant à savoir si Waymo repenserait sa stratégie après avoir échoué à générer des revenus importants pendant plus d'une décennie.

Notre avis, par leblogauto.com

En 2018, Waymo a lancé les premiers taxis commerciaux autonomes, modernisant le mini-van de Chrysler avec son propre matériel de conduite autonome, mais il n'a pas encore déployé sa technologie au-delà des zones limitées de la banlieue de Phoenix.

Il a récemment lancé des tests publics autour de la ville de San Francisco avec une voiture électrique Jaguar et une nouvelle série de capteurs.

En 2011, Waymo a commencé à développer son propre ensemble de capteurs à partir de zéro, y compris des lidars à courte portée appelés Laser Bear Honeycomb. Mais Tim Willis, directeur général de l’entité dédiée, a quitté l'entreprise en février dernier et a rejoint la société de lidar Aeva.

Sources : Reuters, Waymo, The Verge

Pour résumer

Waymo, l’entité d’Alphabet dédiée à la conduite autonome vient d’annoncer avoir mis fin à ses activités de vente de capteurs de détection et de télémétrie (lidar) à d'autres sociétés. Chose que la société faisait depuis près de trois ans

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.