par Nicolas Anderbegani

Le système MBUX 2.0 de Mercedes se montre

Signe des temps et d'un paysage automobile en plein chambardement, ce n'est plus par la mécanique mais par l'infrastructure numérique que Mercedes communique sur le futur de sa gamme. La Mercedes Classe S, vaisseau amiral de l'étoile, aura en premier les honneurs du nouveau système MBUX qui promet de faire un grand pas en avant technologique.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Ergonomie et puissance

Nous avons comme la sensation désormais que la guerre technologique, à laquelle nous sommes habitués depuis quelques années dans le marché des smartphones, a gagné désormais l'automobile, avec en toile de fond le cheminement vers la voiture autonome, intelligente et ultra-personnalisée.

Les évolutions vont très vite. Après le premier MBUX (Mercedes-Benz User Experience) lancé sur la classe A en 2018, voici déjà la version 2.0 en approche. Mercedes ne s'en cache pas, le système d'infodivertissement représente la "colonne vertébrale" de la nouvelle berline de luxe. Avec 27 touches de moins en dur que dans le modèle sortant, la digitalisation de l'intérieur fait un grand bon en avant. Elle s'incarne dans un écran principal au format portrait doté d'une diagonale de 12,8 pouces (325 mm), compatible avec la technologie OLED et le retour haptique. C'est néanmoins inférieur à ce que propose Tesla avec la Model 3 (15") et la Model S (17" !). Le design change aussi en profondeur, passant de l'horizontalité à la verticalité. Reste à apprécier en vrai l'intégration de la dalle principale dans le mobilier intérieur de la Classe S.

Informations inhabituelles dans le domaine de l'automobile, nous en savons pas mal également sur les caractéristiques techniques du système informatique, qui annonce une mémoire vive de 16 Go de RAM et 320 GO de stockage SSD, soi les caractéristiques d'un ordinateur de gamer très correct. Mercedes entend se démarquer dans l'aspect pratique et intuitif de la navigation, indispensable pour que l'usage par le conducteur se fasse sans mettre en cause son attention et sa conduite. Dans la nouvelle Classe S, le système MBUX affiche des icônes aux graphismes limpides et en très haute résolution ainsi qu'une barre graphique permanente en bas de l'écran, à l'image de la barre des tâches d'un iMac, qui abrite les commandes de climatisation, un bouton d'accueil, un bouton de retour, etc. A voir évidemment à l'usage.

Big brother is driving you

Le MBUX 2.0 mise aussi sur la personnalisation. L'assistant vocal "Hey Mercedes" a été peaufiné en permettant davantage d'interaction avec les passagers, le tout dans 27 langues différentes. L'approche "My MBUX", permettant une personnalisation du système selon l'utilisateur, renforce aussi la sécurité pour l'accès aux paramètres individuels ou à la vérification des paiements numériques depuis le véhicule, grâce à la lecture d’empreinte digitale ou la reconnaissance faciale (via deux caméras optionnelles). Les commandes vocales ainsi que les réglages du véhicule (navigation, radio, température de l’habitacle, réglages des sièges, contacts, etc.) seront entièrement personnalisés suivant les préférences de la personne au volant.

Jusqu'à sept profils différents sont possibles dans le véhicule pour enregistrer des préférences personnelles telles qu'une station de radio préférée et des paramètres présélectionnés, chaque profil pouvant être stocké dans le Cloud puis utilisé dans d'autres véhicules équipés du nouveau MBUX. Le MBUX est également mis en réseau avec le systèmes d'assistance, de surveillance et les capteurs du véhicule, afin de croiser les potentiels dangers extérieurs et le comportement des passagers. Les bandes lumineuses intégrées dans les contre-porte serviront ainsi pour la prévention, sachant que par le jeu des cameras et des micros, MBUX est capable de distinguer chaque passager, de savoir qui parle et qui agit.

effet 3D

Enfin, deux affichages tête haute (HUD) différents sont disponibles sur demande, le plus grand offrant un contenu de réalité augmentée coloré. Par exemple, lors de la navigation, les informations pertinentes sont projetées dans le champ de vision du conducteur à une distance virtuelle d'environ dix mètres. Les nouvelles jauges numériques utilisent un affichage auto-stéréoscopique qui lui donne en fait un effet 3D sans avoir besoin de lunettes 3D. Il montre aux yeux gauche et droit différents pixels pour donner au conducteur l'impression qu'il est en trois dimensions. Une caméra surveille également la position des yeux du conducteur et s'ajuste en conséquence.

Limousine oblige, le compartiment arrière est choyé, avec la possibilité d'avoir jusqu'à 3 écrans tactiles, qui offrent aux passagers de nombreuses fonctionnalités. Non seulement ils peuvent contrôler le système MBUX principal, mais les passagers avant peuvent «renvoyer» le contenu de l'écran principal vers les écrans des passagers arrière. Les passagers arrière peuvent également utiliser la reconnaissance vocale pour commander la voiture.

Notre avis, par leblogauto.com

Il fut un temps où c'est l'IDrive de BMW qui donnait le là en technologie embarquée. Avec cette débauche d'IA, d'assistances et de numérique, Mercedes a clairement dans son viseur Tesla, alors que ce dernier, par la voix d'Elon Musk, tease quasiment le niveau 5 de la voiture autonome. La guerre de l'IA ne fait que commencer dans l’automobile, nouvel eldorado du numérique. Mercedes ne s'est pas allié à NVidia pour rien. Le système semble très puissant et réellement intuitif, mais reste à apprécier l'intégration du système dans le design global de l'habitacle.

Pour résumer

Signe des temps et d'un paysage automobile en plein chambardement, ce n'est plus par la mécanique mais par l'infrastructure numérique que Mercedes communique sur le futur de sa gamme. La Mercedes Classe S, vaisseau amiral de l'étoile, aura en premier les honneurs du nouveau système MBUX qui promet de faire un grand pas en avant technologique.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.