par Elisabeth Studer

Britishvolt (UK) : 2 Md € pour une usine de batteries

Britishvolt, start-up dédiée à la production de batteries pour véhicules électriques (VE), basée au Royaume-Uni, a obtenu près de 1,7 milliard de livres sterling (près de 2 milliards d’euros) de financement privé d'Abrdn et de Tritax pour son projet de gigafactory à grande échelle dans le Northumberland, dans le nord-est de l'Angleterre.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Subvention du Fonds de transformation automobile du gouvernement britannique

L'investissement a été soutenu par une subvention de 100 millions de livres sterling du Fonds de transformation automobile du gouvernement, structure mise en place en vue de séduire les développeurs de batteries pour VE au Royaume-Uni.

Placer le Royaume-Uni à l'avant-garde de la transition énergétique mondiale

"Cette annonce est une étape majeure pour placer le Royaume-Uni à l'avant-garde de la transition énergétique mondiale", a déclaré Peter Rolton, DG de Britishvolt , dans un communiqué.

Près de 8000 emplois créés dans la filière

L'usine, qui, selon les estimations de Britishvolt, produira suffisamment de batteries pour alimenter 300 000 voitures électriques, créera environ 3 000 emplois sur le site et 5 000 autres dans la région.

Les premières batteries devraient entrer en production en 2024 pour profiter de la demande croissante avant l' interdiction britannique des voitures neuves thermiques en 2030 .

Britishvolt, 2eme projet à obtenir un financement après Envision, partenaire de Nissan

Britishvolt est l'un des deux principaux projets de production de batteries au Royaume-Uni à avoir obtenu un financement. En 2021, le partenaire de Nissan, Envision AESC, a annoncé qu'il construirait une usine de batteries pour voitures électriques en vue d’accompagner l’expansion de la production de véhicules électriques de l'usine du constructeur japonais située à Sunderland.

La troisième usine de batteries potentielle, le site des West Midlands à l'aéroport de Coventry, a obtenu la semaine dernière une autorisation préalable du conseil local pour un permis de construire . La Gigafactory des West Midlands aura la capacité de fournir jusqu'à 60 GWh d'ici la fin de la décennie.

Notre avis, par leblogauto.com

Si l’objectif est de tenter de s’affranchir de la suprématie chinoise dans la domaine, tel n’était pas le cas avec le projet d'Envision …

Rappelons en effet qu’en avril 2019, Envision AESC, le fonds dédié à l'industrie des batteries d'Envision Group, entreprise chinoise, dont le siège est à Shanghai, a finalisé l'acquisition d'Automotive Energy Supply Corporation précédemment détenue par Nissan.

L'acquisition comprend la participation majoritaire de toute la puissance de production de batteries au Japon, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Envision AESC et Nissan détiennent respectivement environ 80 % et 20 % des actions dans la holding japonaise Envision AES.

L'entreprise a localisé sa quatrième unité de production et son centre de R&D en Chine, avec une usine dont la construction a démarré en février 2019 à Wuxi, dans la province du Jiangsu.

L'usine de Wuxi fabrique des batteries lithium-ion avec une capacité de production annuelle estimée à 20 GWh en vue de fournir chaque année des batteries pour environ 400 000 véhicules à énergies nouvelles à l'échelle mondiale.

Sources : Financial Times, Britishvolt

Pour résumer

Britishvolt, start-up dédiée à la production de batteries pour véhicules électriques (VE), basée au Royaume-Uni, a obtenu près de 1,7 milliard de livres sterling (près de 2 milliards d’euros) de financement privé d'Abrdn et de Tritax pour son projet de gigafactory à grande échelle dans le Northumberland, dans le nord-est de l'Angleterre.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.