Accueil Livre On a lu : Porsche Boxster et Cayman

On a lu : Porsche Boxster et Cayman

0
4
PARTAGER
Porsche

Quelques mois après une somme excellente sur BMW Motorsport, Sylvain Reisser revient avec une nouvelle publication dédiée désormais aux « petites » Porsche Boxster et Cayman, dont le rôle a été crucial dans le sauvetage puis l’expansion du constructeur allemand.

 

Si Porsche peut se targuer d’être aujourd’hui le constructeur le plus rentable du monde et d’offrir une gamme élargie allant des petits coupés sportifs aux SUV en passant par des berlines 4 portes thermique et 100% électrique, cela n’a pas toujours été le cas, loin s’en faut. L’histoire de Porsche, parallèlement à ses fabuleux succès en compétition et à l’inventivité débordante de ses ingénieurs, a aussi été marquée entre les années 70 et le début des années 90 par des difficultés financières et une gamme longtemps trop dépendante de la seule 911. C’est aussi l’intérêt de ce livre qui, avant de nous emmener dans le vif du sujet, à savoir le duo Boxster-Cayman, nous replonge dans l’évolution de l’entreprise, les nombreux boulebersements de son directoire et sa longue politique de diversification, notamment avec les Porsche à moteur avant 924 puis 944 et 968.

L’auteur évoque en ouverture les premiers Spyder de Porsche, qui établissent dès les années 50 et le début des années 60 la réputation du constructeur avec des voitures agiles et rapides. Dans la foulée de la mythique 356, les 550 et 718 RS assoient la sportivité et la réputation de Porsche en construisant un superbe palmarès, des 24 heures du Mans à la Targa Florio en passant par les courses du Nurburgring.

Il faut sauver le soldat Porsche

Trente ans plus tard, au début des années 90, Porsche est en difficulté : trop dépendante de la 911 , la marque de Zuffenhausen souffre de ventes en berne, d’une situation économique compliquée (notamment pour le mark), de finances précaires et de méthodes de production dépassées. Un énorme aggiornamento industriel est enclenché pour faire des économies d’échelle, rationaliser la production, tandis que la stratégie produit comprend que la diversificiation doit passer par des modèles rentables et fidèles à l’esprit Porsche. C’est en ce sens que naît en 1996 la Porsche Boxster, dont les lignes rondes et les caractéristiques techniques, avec le retour du moteur central arrière, la rattachent à la lignée des Spyder des origines.

Le Boxtser, qui aura même droit à son jeu vidéo dédié sur la Playstation, va sauver Porsche et en faire une « machine à cash » qui permettra ensuite au constructeur de relancer son iconique 911 mais aussi d’étendre la diversification avec l’arrivée du SUV Cayenne, posant les jalons d’un énorme succès qui a mené Porsche là où elle est aujourd’hui. Le Boxster, voiture plaisir par excellence, est rejoint quelques années plus tard par sa variante coupé fermé, la Cayman, qui vient encore compléter « l’entrée de gamme ». Une success story qui s’est traduite en 25 ans par plus de 360.000 exemplaires vendus. Nous sommes bien loin des années « de plomb » où Porsche vendait difficilement 10.000 voitures par an.

Comme dans son précédent opus, le texte de Sylvain Reisser est très riche en informations et en anecdotes, avec cette capacité à entrecroiser l’histoire des modèles Boxster et Cayman avec l’histoire globale de Porsche, dans ses aspects humains, commerciaux et sportifs. Bref, là où certains ouvrages misent tout sur les photographies, vous aurez ici les deux, puisque l’abondante iconographie se conjugue à un récit d’une grande densité. Le titre est disponible au prix de 49 euros. L’occasion idéale de fêter les 25 ans du Boxster.

 

  • Date de parution : 13/10/2021
  • Nombre de pages : 192
  • Auteur : Sylvain REISSER
  • Editeur : ETAI ALBUMS
  • Format : 240X290 mm
  • Nombre d’illustrations : 450
  • Poids : 1281 g

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "On a lu : Porsche Boxster et Cayman"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Scal
Invité

Une belle « gamme » qui renoue avec l’origine des Porsche : des berlinettes agiles, au rapport poids/puissance bien placé. Elle mérite bien un livre dédié !

C\'est hâte !
Invité

Bravo PORSCHE ! Belle réussite. Il était un petit cheval cabré (blason de Stuttgart) Tous derrière et lui devant !

AXSPORT
Invité

Certainement les meilleurs Porsche en fait

🙂

r.burns
Invité

Il n’existe pas de « meilleure » Porsche.

wpDiscuz