Accueil Ferrari Ferrari : bonnes performances mais inférieures aux prévisions

Ferrari : bonnes performances mais inférieures aux prévisions

0
12
PARTAGER

Ferrari, la célèbre marque italienne de voitures de luxe a multiplié par deux ses revenus et livraisons accéléré au deuxième trimestre, dépassant le niveau d’avant la pandémie du Covid-19. Reste que si le constructeur a certes relevé lundi sa prévision de cash-flow pour 2021, son titre reculait en Bourse après des performances de deuxième trimestre légèrement inférieures aux prévisions.

Bénéfice de Ferrari en nette hausse

Ferrari a affiché un bénéfice net de 206 millions d’euros au 2eme trimestre, largement au-dessus des 9 millions d’euros enregistrés en 2020, alors que la première vague de la pandémie parcourait le monde.

Les revenus du constructeur provenant de la vente de voitures et pièces détachées ont été multipliés par deux à 881 millions d’euros sur le trimestre. Rappelons tout de même que nombre de garages et concessions ont dû fermer en 2020 …

Les recettes liées à la sponsorisation et à la marque, impactées en 2020 par la réduction des compétitions en Formule 1, ont progressé de 10,6% à 91 millions d’euros.

Des livraisons en hausse de 93 % par rapport à 2020

Ferrari a livré au total 2.685 véhicules dans le monde entre avril et juin, ce qui correspond à une hausse de 93% si l’on compare à la même période de 2020. Reste que la progression n’est que d’un maigre 0,5% par rapport à 2019 … (2.671 véhicules avaient été vendus au 2eme trimestre 2019).

En parallèle, le constructeur a vu son chiffre d’affaires s’envoler de 81% à 1,03 milliard d’euros, notamment grâce au succès de la gamme F8, de la 812 GTS, de la SF90 Stradale et de la Ferrari Roma. Pour mémoire, le chiffre d’affaires du constructeur pour le 2eme trimestre 2019 s’élevait à 984 millions d’euros.

L’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique demeurent les principaux marchés de Ferrari au deuxième trimestre 2021, avec 1.337 véhicules livrés, en hausse de 89%.

Les livraisons ont bondi de 70% sur le continent américain et ont sextuplé en région Chine-Hong Kong-Taïwan.

Pour rappel, en 2020, Ferrari a livré 9.119 véhicules dans le monde, enregistrant alors une baisse de 10% en raison d’une suspension temporaire de sa production due à la pandémie de coronavirus.

Un excédent brut d’exploitation en hausse de 23 % par rapport à 2019

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) a quant à lui triplé, s’établissant à 386 millions d’euros au titre du deuxième trimestre, en hausse de 23% par rapport au deuxième trimestre 2019. A comparer également aux 124 millions d’euros enregistrés un an plus tôt.

Constructeur et dirigeants satisfaits …

« Cet excellent deuxième trimestre confirme la force de Ferrari et son modèle économique inégalé », s’est félicité le président de Ferrari, John Elkann.

Le constructeur a par ailleurs revu à la hausse son objectif de flux de trésorerie pour l’ensemble de l’année 2021, tablant désormais sur environ 450 millions d’euros contre 350 millions auparavant.

Le constructeur a parallèlement confirmé sa prévision de recettes, tablant sur 4,3 milliards d’euros. Sous réserve toutefois que ses activités de production ne soient pas de nouveau affectées par de nouvelles mesures de confinement.

… mais pas la Bourse

Le titre du constructeur reculait toutefois fortement en Bourse suite à ces annonces, les performances de deuxième trimestre s’avérant légèrement inférieures aux prévisions.

Les analystes d’UBS tablaient ainsi sur un Ebitda de 399 millions d’euros (il n’est « que » de 386 millions d’euros) et sur des revenus de 1,09 milliard, alors que le bénéfice net s’élève à 206 millions d’euros au 2eme trimestre

En réaction lundi, le titre chutait brutalement à la Bourse de Milan, alors que parallèlement l’indice européen des valeurs automobiles (STOXX Europe 600 Automobiles & Parts) progressait de 1%. Si l’action a quelque peu repris du poil de la bête depuis, elle n’a toujours pas retrouvé à ce jour son niveau de la semaine dernière.

Notre avis, par leblogauto.com

La réaction de la bourse nous conforte sur la nécessité d’être vigilant et de comparer l’évolution des chiffres non pas d’une année sur l’autre mais entre 2021 et 2019 (année « pré-pandémie »).  Alors que de nombreux médias titrent sur les « performances » de Ferrari en terme de ventes,  n’oublions pas de regarder le cours de la Bourse, qui elle, ne s’y trompe pas …

Sources : Ferrari

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Ferrari : bonnes performances mais inférieures aux prévisions"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

…Surtout que 2019 n’était pas spécialement une bonne année.
La période de vaches maigres pourrait perdurer encore en 2022 !?

Commandant Tour
Invité

C est de la faute de Tavares ça… penserons certains 😂😂😂

SAM
Invité

C’est pas lui qui a créé le Covid pour vendre des vaccins? Ah mince.

zafira500
Invité

Et surtout Ferrari ne fait pas partie de Stellantis. 😉

Commandant Tour
Invité

@zafira, tout a fait, c etait une boutade 🙂

SGL
Invité

Stellantis fait de très bons chiffres pour le semestre 2021… Nous sommes sur un rare site où on n’en parle pas ! 😯

SAM
Invité

Ils vont en parler. Laissez leur le temps de vous en faire une belle synthèse. Je pense qu’ils vont l’aborder de façon différenciée comme à leur habitude.

zafira500
Invité

@Commandant Tour
Je l’avais compris. 😉

SAM
Invité

Non mais la bourse est déconnectée de toute réalité. Donc! Quand on voit la valorisation de Tesla ou Facebook … puis ça va faire deux ans que c’est la m…rde sauf pour les bulles boursières.

gigi4lm
Invité

Le ”n’oublions pas de regarder le cours de la Bourse, qui elle, ne s’y trompe pas … » m’a bien fait rire.

SGL
Invité

“Le marché a toujours raison”… Bon, après quelques corrections ! 😉

wpDiscuz