Accueil Bugatti La Bugatti Chiron Super Sport n’est pas bridée à 180 km/h

La Bugatti Chiron Super Sport n’est pas bridée à 180 km/h

0
30
PARTAGER

Dans la longue tradition de la firme de Molsheim, Bugatti dévoile la Chiron Super Sport avec sa carrosserie « long tail » spécifique.

La Chiron Super Sport est la quatrième déclinaison de la Chiron après la Sport et la Pur Sport. Ici, Bugatti cherche à continuer sa tradition de vitesse et de luxe. Est-ce qu’ils y arrivent ? Il nous semble oui. Déjà, la Chiron Super Sport développe 1600 chevaux, toujours issus de son fabuleux moteur W16.ja

Imaginez la sur les Hunaudières

Ensuite, elle possède donc une carrosserie « longue queue ». Dans la tradition des prototypes des 24 Heures du Mans, cette carrosserie plus longue sur l’arrière permet de réduire la traînée. Le flux laminaire parcours une plus grande distance de carrosserie et la zone de « déchirement » (tear-off) est réduite de 44% grâce à cette carrosserie plus longue et à un diffuseur redessiné.

Le diffuseur intègre deux doubles sorties verticales en lieu et place des deux grosses doubles sortie. Cela laisse plus de place au diffuseur lui-même et améliore l’effet de succion. Bugatti évoque le F6 Lightning jet, avion de chasse dont les deux turbo-réacteurs superposés ressemblent en effet aux échappements de cette Bugatti Super Sport.

A l’avant, Bugatti a retravaillé les « rideaux d’air ». Ces « air curtains » optimisent l’écoulement de l’air sur les bords de la face avant. Des ouïes en arrière des passages de roues permettent cet écoulement le long des flancs de la voiture. Il y a également 9 trous sur le dessus de l’aile. Leur but est de diminuer la pression de l’air dans les passages de roues. Ce n’est pas sans rappeler la Bugatti EB100 Super Sport. Tout le bas de la face avant est redessiné avec un immense « spliter ». Là encore, le but est d’obtenir de l’appui à haute vitesse sans générer de la traînée.

Le moteur W16 de 8 litres est encore amélioré. La zone rouge est repoussée de 300 tours/minutes pour atteindre 7 100 trs/min. Les deux turbocompresseurs sont également nouveaux avec des pales plus légères et plus efficaces. Résultats, l’écurie de cette Chiron Super Sport compte 1600 chevaux. Le couple, quant à lui, grimpe à 1600 Nm sur une plage allant de 2 250 à 7 000 trs/min. Impressionnant non ?

comparaison Chiron - Chiron Super Sport

440 km/h en pointe, le 0 à « plus de permis » bien trop rapide

Le 0 à 200 km/h est effectué en 5,8 secondes. Le 0 à 300 km/h est fait en 12,1 secondes. Sur le 0 à 400 km/h, la Chiron Super Sport accélère 7% plus fort selon Bugatti que la Chiron « normale ». Vu l’augmentation de l’appui et les performances, Bugatti a revu les liaisons au sol. A l’arrière, les suspensions sont 7% plus rigides. Le châssis contrôlé électroniquement dispose de 4 modes prédéfinis : EB, Handling, Autobahn, et Top Speed.

Les jantes en alliage sont spécifiques à cette Bugatti Chiron Super Sport. Mais, si l’acheteur le veut, il peut avoir les jantes de la Pur Sport. Elles sont chaussées de pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 spécifiquement développés pour cette voiture. Ils sont conçus pour supporter des vitesses jusqu’à 500 km/h. Chaque pneu est minutieusement inspecté, et même passé aux rayons X avant d’être livré par Michelin. Hors de question d’avoir un pneu qui éclate à plus de 350 km/h à cause d’un défaut.

La Chiron Super Sport a beau être plus longue que la Chiron, elle affiche un gain de 23 kg sur la balance. Poids, aérodynamique, moteur, pompe à huile, suspensions, direction, boîte de vitesse, etc. cette Chiron Super Sport est annoncée pour atteindre 440 km/h (limitée électroniquement). C’est tout de même 50 km/h plus « lent » que la Chiron SS 300+. Mais, c’est 90 km/h plus vite que la EB110 Super Sport (351 km/h). Par contre, la EB110 se « contentait » d’un V12 de 610 chevaux.

Inspirée de la radicale Bugatti Chiron Super Sport 300+, cette Bugatti Chiron Super Sport se veut tout de même plus « confortable ». A l’intérieur, le cuir le dispute au carbone et à l’aluminium. Prix de départ ? 3,2 millions d’euros. « A partir de » car le client est roi et peut choisir des options ou se les faire faire. Les premières livraisons doivent intervenir début 2022.

Sacré cadeau

Les plus physionomistes auront reconnu l’actrice Joy Esther dans ce petit film (en français s’il vous plait) qui présente la Bugatti Chiron Super Sport.

Notes : le titre est un clin d’oeil à la décision d Luca de Meo de brider tous les véhicules Renault et Dacia à 180 km/h maximum.

Illustration : Bugatti

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "La Bugatti Chiron Super Sport n’est pas bridée à 180 km/h"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Philippe
Invité

turbochargeurs? C’est quoi?

Stabak
Invité
J’adore. Le clip me fait penser à celui de Ferrari (j’ai oublié le nom) ou Leclerc promenait le Prince Albert. C’est aussi à Monaco d’ailleurs là? Une référence à Louis Chiron qui était monégasque ou juste un clin d’œil à Ferrari? 😀 Ce que j’aime beaucoup avec Bugatti c’est qu’ils font dans le super-puissant tout en gardant le coté ultra-luxe. Ça me rappelle les supercar des années 90 ou il y avait le nec le plus ultra en performance mais ou on soignait l’habitacle avec des matériaux nobles. Pas comme aujourd’hui ou on ne trouve plus que du carbone et… Lire la suite >>
seb
Invité

« Dans la longue tradition de la forme de Molsheim »

Petite faute de frappe au tout début de l’article.

seb
Invité

Elle n’est pas prête de passer à la TV cette pub, elle serait censurée directe. :’-)

Nico
Invité

Sans ce malus décourageant, j aurai peut être pu éventuellement ….

wpDiscuz