Accueil Electriques Coûts de production thermiques / VE identiques dès 2026 ?

Coûts de production thermiques / VE identiques dès 2026 ?

0
33
PARTAGER

Les véhicules électriques ( VE ) – voitures et utilitaires –  coûteront moins cher à produire que les véhicules dotés de moteur thermique à partir de 2025, 2026 ou 2027 – selon les catégories – et pourraient représenter 100% des ventes de véhicules neufs dans l’UE d’ici 2035. C’est en tout cas la projection établie par une étude de Bloomberg New Energy Finance (BNEF).

Coûts de production des berlines et SUV électriques identiques aux thermiques dès 2026

Selon l’ONG Transport et Environnement, qui a commandé cette étude, à partir de 2026, les berlines et les SUV électriques seront aussi peu coûteux à produire que les véhicules thermiques, et les petites voitures suivront en 2027.

Concernant les utilitaires, les modèles légers seront moins chers à fabriquer à partir de 2025 et les modèles lourds à partir de 2026, selon ces projections.

La baisse des coûts de production s’explique par « la baisse du coût des batteries ainsi que la mise en place de chaînes de production dédiées aux véhicules électriques », selon l’étude.

Une baisse des coûts qui devrait réduire le prix d’achat des véhicules

De ce fait, toujours selon l’étude, les constructeurs devraient en toute logique proposer leurs véhicules électriques à des tarifs plus bas en moyenne, « même avant subventions ». Le document mettant parallèlement en avant les économies de carburant à l’usage.

Le prix hors taxes d’une berline électrique s’alignera ainsi vers 2026 sur le prix d’un véhicule thermique, autour de 20 000 euros, contre près de 40 000 euros pour la version électrique en 2020, toujours selon le rapport.

80 % de VE en 2035 ?

En l’état actuel des choses, les véhicules à batterie électrique représenteront 50% des ventes de véhicules neufs en Europe d’ici à 2030 et 85% en 2035 affirme encore l’étude.

Ajoutant qu’ils pourraient même représenter 100% des ventes de véhicules neufs d’ici 2035 à condition que « les législateurs renforcent les normes de CO2 des véhicules et lancent d’autres politiques pour stimuler le marché, à l’instar d’un déploiement plus rapide des points de recharge », fait valoir l’ONG.

Transport et Environnement pour la dernière voiture diesel en 2035

Transport et Environnement appelle pour sa part à un « renforcement des normes d’émission de CO2 imposées aux constructeurs automobiles » et à « un quota de ventes d’utilitaires électriques » pour augmenter la quantité de modèles électriques sur le marché.

« Avec la baisse des prix des voitures électriques, le marché automobile se dirige naturellement vers une fin de vente des voitures thermiques en 2040. Mais pour remplir nos objectifs climatiques, il faudrait que la dernière voiture diesel ou essence soit vendue en 2035 », selon Diane Strauss, directrice France de Transport et Environnement.

Transport et Environnement a contribué à façonner le paysage juridique de l’Europe en matière d’environnement

Créée en 1989, Transport et Environnement (T&E) ou Fédération européenne pour le transport et l’environnement est une organisation européenne qui regroupe une cinquantaine d’ONG actives dans le domaine du transport et de l’environnement, nous rappelle par ailleurs le site Novethic. Ajoutant que l’ONG vise à l’établissement d’un système de mobilité zéro-émission, accessible, ayant un faible impact sur la santé, le climat et l’environnement.

« Le réseau bénéficie de relais dans plus de 25 pays européens, les membres et soutiens de Transport et Environnement représentant aujourd’hui plus de 3,5 millions d’individus. Transport et Environnement a ainsi contribué à façonner le paysage juridique de l’Europe en matière d’environnement, en poussant l’Union Européenne à adopter des normes ambitieuses concernant les émissions de CO2 liées à la circulation des véhicules » précise encore Novethic. Le terme lobbying ayant été supprimé de l’article initial …

Notre avis, par leblogauto.com

L’étude a toutefois oublié un paramètre crucial : la hausse des prix des matières premières nécessaires à la fabrication des batteries. Or, leurs cours ne cessent de s’envoler. Ce qui pourrait modifier la donne.

De plus, alors que l’industrie met actuellement les bouchées doubles pour assurer la transition énergétique, certaines voix redoutent d’ores et déjà que le phénomène accentue la dépendance de l’économie occidentale vis-à-vis de la Chine.

Sources : AFP, Bloomberg, Novethic

A lire également :

. Lithium : l’UE doit être moteur sur les normes face à la Chine

. Flambée des prix des matériaux liée au plan Biden sur les VE ?

Poster un Commentaire

33 Commentaires sur "Coûts de production thermiques / VE identiques dès 2026 ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

2035, SGL y sera là pour cette dernière….

Mathieu
Invité

Je pense justement que la Chine est en train de scier la branche sur laquelle elle est assise. Une batterie de VE se recycle aujourd’hui entre 90 et 95% et quand le parc de vieux VE alimentera en minerai, nous deviendrons autonomes.

wizz
Membre
….pas tant que ça Lorsqu’un matériau est rare et cher, on essaie d’en mettre le moins possible, en faisant la plus mince possible. Or, s’il y en a peu, son recyclage devient prohibitif (par rapport au poids extrait). https://www.transitionsenergies.com/samsung-batteries-solides/ Exemple ici avec une nanocouche de 5 microns d’épaisseur Une couche épaisse de 0.005mm !!! Bonne chance pour recycler les matériaux de cette nanocouche, à un cout acceptable. https://www.pv-magazine.fr/2019/05/16/des-chercheurs-ameliorent-la-stabilite-du-disulfure-de-vanadium-utilise-dans-les-batteries-lithium-ion/ encore mieux, une couche de 2.5nm, nanomètre 0.0000025mm bref, on recyclera 90%, 95%, voire même 99% de la masse de la batterie. Surement le lithium, le cuivre….les matériaux « ordinaires » utilisé en massif.… Lire la suite >>
SGL
Invité

Les idées du recyclage des batteries ne manquent vraiment pas pour le futur.
« Voitures électriques. Une seconde vie pour les batteries Renault »
https://www.largus.fr/actualite-automobile/voitures-electriques-une-seconde-vie-pour-les-batteries-renault-10613398.html
…tant mieux, on ne peut que s’en réjouir.

Mwouais
Invité

Ces parcs de batteries me dépriment tant elles sont considérées comme une solution par certains qui jugent que ces même milliers de parcs avec des dizaines de packs de batteries de VE est une solution pour le problème des batteries de millions de véhicules.

Outre le facteur d’échelle, le coût de traitement du bon grain et de l’ivraie, la fiabilité et maintenance de ces systèmes sont autant de contraintes majeurs plutôt que des solutions.

Le recyclage est probablement moins energivore que cette étape intermédiaire qui aboutira à même fin.

Lulu
Invité

J’attends 2026 alors pour acheter un VE

SGL
Invité

Comme beaucoup de gens… qui ne changent pas d’auto comme un coup de tête.

wizz
Membre

faire comme les autres
faire comme beaucoup de gens
encore une excuse pour ne pas remplacer sa 308 HDI

SGL
Invité
Pourquoi je devrais chercher des excuses pour rouler en HDi ??? vu mon profil d’utilisation … 90 % du temps au-dessus de 80 kmh, moteur allumé pendant 1 h au minimum, donc chaud à 99,9% du temps. il ne faut surtout pas encourager les gens à prendre un VE si cela ne leur convient pas. actuellement moins 1 % de VE constitue le parc automobile Européen, alors que peut-être 30 % au minimum ne font jamais de l’année plus de 300 km, autonomie moyenne d’une bonne VE à prix raisonnable fait allégrement pour moitié moins chère qu’un bon diesel …… Lire la suite >>
amazon
Invité
SGL a raison! c’est bien plus écolo de pousser son HDI 4 ans de plus s’il ne fait que 15000 km par an plutôt que d’acheter aujourd’hui une électrique chère qui lui rendra (à grand peine) le même service! déjà aujourd’hui on trouve des électriques au prix du thermique mais avec l’inconvénient majeur d’une autonomie réduite. pour pallier le souci de l’autonomie, 4 voies possibles: – augmenter la taille des batteries – augmenter la densité de charge des batteries – diminuer la consommation des véhicules – améliorer le réseau de distribution si en 2026 on a progressé sur ces 4… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

@amazon: ah non, ton hdi qui fait 15000 km/an emet 3T de CO2/an, c’est catastrophique

wizz
Membre

@amazon
mais non
il doit abandonner son HDI, acheter une voiture électrique, qu’il rechargera avec des ENR, avec des panneaux solaires qu’il aura installés sur sa résidence secondaire, achetés sans subvention puisque parait il moins cher que l’électricité nucléaire…

SGL
Invité

Tu rentres encore dans tes clichés.

Mwouais
Invité

@Lulu : sage décision

Mwouais
Invité

… Sauf que tu vas rater le bonus et le prix d’être le même.

Attends 2028.

Mwouais
Invité

Et entre 2021 et 2028 ?

Une occasion plus ou moins récente, tout autre achat serait à perte. Pas certain que ça aide l’économie ça.

SGL
Invité

Déjà dès 2022, la Dacia Spring risque de chambouler le marché des petits rouleurs au quotidien. (moins de 100 km par jour)

SGL
Invité

…Il a encore des gens pour croire que l’introduction sur le marché de la spring serait un non-événement !!!
Sérieux !? 😯
Qu’il se désigne !

Mwouais
Invité

@SGL : je ne serais pas aussi enthousiaste que toi sur la Spring qui cumule autonomie faible et prix pas si faible.

SGL
Invité

Ah, l’un dit que la Spring peut aller laaaargement plus loin que 100 km … Ce qui est déjà énorme pour tous les jours pour 96 % des cas.
ET un autre me dit que la Spring à une autonomie nettement insuffisante…
Quoi répondre ?
M6 Turbo semble avoir atteint 200 km en ville… Évidemment, il ne faut pas prévoir plus de 100 km sur autoroute.
Mais c’est déjà mieux que les 1ere Zoe.

wizz
Membre

SGL
Pourquoi moins de 100km par jour avec la Dacia Spring?
La voiture n’en serait elle pas capable de rouler plus que ça?
Et si on a la possibilité de recharger sur son lieu de travail, alors ne pourrait on pas rouler encore un peu plus?

SGL
Invité

Comme tout, 100 km peut se faire à vélo, trottinette, patin à roulettes, etc.
Non mais bien sûr que peut faire 200 km, mais dans quel niveau de confort ?
100 km en Spring doit être exploit tous les jours ?

SGL
Invité

Après 2026, le bonus n’aura plus de sens, la VE à prix identique proposera un coût au km bien inférieure au thermique… même diesel.
Si c’est le cas, les ventes des VT s’effondreront naturellement, comme à l’époque du diesel qui c’était imposé durant les années 80-90 pour atteindre presque 80 % des ventes.

Bizaro
Invité

En fait le coût de production d’une thermique explose. Il est donc impossible de mettre sur le marché des voitures essentielles. On fera la comparaison entre des Golf thermiques toutes options et des petites polyvalentes élecvtriques dépouillées.

Quand aux VE, ben c’est soit importé de pays dans lequel personne ne veut aller travailler comme ouvrier soit c’est du 50 000€.

La question après 2026 d’où viendra l’argent pour acheter une citadine neuve à 30 000€? Allé, peut-être quelques héritiers, dont le travail à bas niveau de valeur ajoutée est subventionné par pitié sociale.

SGL
Invité

On recyclera les vieilles VE de 1er génération en leur faisant un rétrofit du GMP et batteries comme les 1er i-Miev et Zoe et i3.

Mwouais
Invité

Une I-mev retrofit avec un pack 90kWh et des moteurs de Tesla ?

Cool pour des wheeling!

Mais j’attends avec impatience de voir qui sera client de Flins et de Zoé 1 retrofit. Et à quel prix.

Christophe
Invité
Pour ces lobbyistes de la bagnole électrique, lobbyistes de l’autosolisme, petite voiture, cela veut dire segment B. Ils ont oublié, par pure mauvaise foi, dans leur analyse le segment le plus prisé chez les loueurs en gare. Tout simplement parce qu’ils ne veulent pas admettre que remplacer les VT par des VE ne permettra aucunement d’atteindre la neutralité carbone et les seuils OMS sur la pollution. La vérité c’est qu’une voiture de segment A en intermodalité carbone, même à énergie fossile, restera toujours mieux pour le climat et la pollution dans les villes qu’une voiture électrique. Les fables des lobbyistes… Lire la suite >>
Christophe
Invité

en intermodalité avec le train

Mwouais
Invité

Pourquoi voyager alors qu’on a un écran 52 pouces Oled, une connexion internet haut débit, Google pour découvrir les plus beaux fjords, les villes de Pretoria, Guadalajara ou Marseilles sans risque, les déserts et mangroves hostiles ou l’iceland très IN mais surtout très froide ?

Voyagez avec Google pour un impact sur la planète des plus réduits et le respect de l’écosystème local : tout bénef !

wizz
Membre

ou repasser les cassettes VHS de Ushuaia de Hulot…

(ps: sur un grand écran 51cm…)

amazon
Invité
alors là Christophe tu es sur un blog des amoureux des bagnoles, qui n’ont aucune envie de se faire « c..er » à charger la famille dans un train puis décharger l’ensemble dans une C1 avec les valoches sur les genoux pour les 100 derniers km! Pour ma part c’est le cas! s’il m’arrive pour les déplacements pros de faire Train+ loc ou avion+ loc, pour les WE, les vacances à portée de volant, ce sera toujours avec ma voiture, mon petit confort bourgeois que je vais avoir du mal à quitter! Mais pour ce qui est de l’environnement tu as 100%… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@amazon
« avant la solution ultime », patience elle arrive beaucoup plus vite que certains le craignent.
A titre indicatif, au km au remplissage d’avant crise un TGV est moins impactant qu’un vélo mécanique. Et c’est quand même plus pratique pour partir en vacances.

wizz
Membre

amazon
le soucis, c’est qu’à la gare d’arrivée, il n’y a pas assez de voitures disponibles en location.

wpDiscuz