Accueil Electriques Watt Coupe : ceci n’est pas une 356 électrique

Watt Coupe : ceci n’est pas une 356 électrique

0
7
PARTAGER

Watt Electric Vehicle Company (WEV) présente la Coupe, un véhicule électrique inspiré d’une Porsche 356. Il est créé sur leur plateforme PACES.

La WEV Coupé est un véhicule électrique deux places, inspiré des véhicules des années 50. Sans doute pour couper court à d’éventuelles discussions sur un plagiat ou autre, Watt annonce la couleur sur son site. Le Coupe est « inspiré par, et ressemble de façon proche à la Porsche 356a de 1955, quoiqu’avec plein de changements aux surfaces intérieures et extérieures, avec un châssis en aluminium collé moderne et soigneusement conçu, une suspension à double triangulation et une transmission électrique à batterie ».

Pour le moment, les détails techniques sont donnés au compte-goutte. On sait que la voiture devrait avoir une répartition des masses 50:50, un poids de moins de 1000 kg, un châssis rigide et une transmission aux roues arrière. Petit clin d’oeil supplémentaire à Porsche, le moteur électrique se situe en position arrière.

La batterie est annoncée à 40 kWh « seulement ». Mais, Watt annonce plus de 230 miles en cycle WLTP. Cela représente plus de 370 km soit une consommation qui serait de 10,8 kWh/100 km. Avec un poids plume c’est envisageable. Mais moins de 1000 kg avec 40 kWh de batterie, on demande à voir et on a hâte d’en savoir plus.

Côté style, on est en effet sur une réplique de Porsche 356a. Watt prend un grand soin à indiquer qu’ils n’ont pas de liens avec Porsche, et que si le véhicule est bien inspiré par la Porsche, elle est différente. Auraient-ils peur d’un éventuel procès ?

Châssis PACES

Le châssis PACES (« Passenger And Commercial EV Skateboard ») est, comme son nom l’indique, un châssis « skateboard » électrique. En gros, le châssis embarque les batteries et les trains roulants. Par-dessus, on peut y mettre des carrosseries différentes.

Ici, WATT évoque une possibilité de l’avoir en propulsion, en traction, ou en quatre roues motrices. Le VE c’est un peu un retour aux constructeurs de châssis et aux carrossiers.

Notre avis, par le blogauto.com

La Porsche 356a est-elle seulement un physique ? Ou bien son moteur est-il partie prenante de l’image du véhicule ? Le VE a tout de même une vertu, il permet à des petits constructeurs de sortir des véhicules en évitant une partie des normes et des homologations des moteurs thermiques. On pense inévitablement à PGO qui aurait pu (dû ?) sortir un Speedster II électrique.

En revanche, pour avoir le son du flat 4 refroidit par air, il faudra en passer par une bande son, ou bien plus artisanal, des cartes à jouer dans les jantes à bâtons… D’ailleurs, ces jantes façon jantes OZ de rallye sont peut-être la plus grosse faute de goût non ?

Illustration : WATT

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Watt Coupe : ceci n’est pas une 356 électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
davdan
Invité

si ce n’était que les jantes ….

Mwouais
Invité

Je pense que les jantes font beaucoup…et l’affect pour’ l’originelle car celle-ci ne doit pas être vilaine sans référence à celle qu’on sait.

panama
Invité

Intéressant concept – je parle de la plateforme modulaire.

Bon sinon c’est une 356 électrifiée (pas la première non ?).

Joledemago
Invité

Tout est une blague dans ce projet : électrifier une ancienne et faire croire que l’inspiration n’est pas uniquement la 356… En revanche la plateforme modulaire ça paraît être la panacée mais personne ne s’y met vraiment. Autre note positive, il ne s’agit pas ‘dun énième SUV électrique

Christophe
Invité

Fan d’anciennes la « faute de goût » concernant les jantes ne me dérange en rien. Mon dieu faites sur nos tristes législateurs acceptent d’ouvrir le marché a ce type d’engin bien plus sympathique s que de nombreuses productions actuelles a mon gout. Sans cela j’aurai bien du mal à passer à l’électrique. Au moins que l’on nous laisse le flacon si on a plus l’ivresse…

wpDiscuz