Accueil Toyota Le Toyota Venza de retour en Amérique du Nord

Le Toyota Venza de retour en Amérique du Nord

0
8
PARTAGER
Toyota Venza (2020)

L’appellation Venza fait son retour chez Toyota en Amérique du Nord pour un nouveau crossover. Nouveau ? Non pas tout à fait puisqu’il s’agit en fait du Toyota Harrier présenté il y a quelques semaines au Japon. Il occupera une place de niche entre Rav4 et Highlander.

  • Internationalisation de l’offre de SUV / crossover de Toyota
  • Hybride uniquement, 2 ou 4 roues motrices

Au salon de Détroit 2008, Toyota présentait le Venza. Un gros crossover de 4m80, qui compte proposer la praticité d’un SUV, tout en étant moins haut et massif. Il est d’ailleurs qualifié de « crossover sedan ». En 2015, Toyota le retire du marché nord américain (il restera en vente pour quelques pays d’export). Sans successeur. Ses ventes n’ont guère dépassé les 50 000 unités annuelles, soit la moitié de l’objectif.

Toyota revient donc à la charge aujourd’hui, avec un véhicule un peu différent. Le nouveau Venza reste intermédiaire en taille entre Rav4 et Highlander. Plus imposant, mais sans la troisième rangée de siège. Il mise aussi sur une finition plus soignée et le confort comme argument majeur. Ce côté du positionnement n’a donc pas changé. Mais il est à présent plus facile de classer le Venza, qui adopte une allure de SUV plus classique. Mais contrairement à la première génération, il ne s’agit plus ici d’un modèle dédié à l’Amérique du Nord. Il s’agit a contraire d’une internationalisation d’un modèle jusqu’à présent réservé au marché japonais, le Toyota Harrier. Il sera d’ailleurs produit au Japon.

Le modèle est inchangé donc, avec des lignes plus élancées que le Rav4 volontairement plus anguleux. Il est aussi plus grand avec ses 4m74. Et comme on en a l’habitude désormais chez Toyota, le Venza nouveau est hybride, et uniquement hybride. On retrouve sous sa carrosserie le 2.5 atmosphérique avec moteur électrique (au Japon : 160 kW / 218 ch). La version 4 roues motrices reçoit un second moteur électrique sur le train arrière. Côté équipements, Toyota cité principalement l’écran de 12,3 pouces, le système audio JBL, le rétroviseur central remplacé par un duo écran / caméra, les sièges avant chauffants et ventilés, et surtout le toit panoramique électrochromatique permettant de le rendre opaque.

Notre avis, par leblogauto.com

Sans abandonner les berlines, Toyota complète peu à peu ses gammes de SUV dans différentes régions du monde. Ceci tout en optimisant le nombre de modèles de sa gamme mondiale : Harrier en Amérique du Nord, Highlander en Europe

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Le Toyota Venza de retour en Amérique du Nord"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité
J’aimais assez la première génération du Venza ; même s’il n’a pas rencontré le succès escompté sur son marché. C’était pour moi un concurrent du Subaru Outback en plus joli. Par contre je ne trouve pas cette nouvelle version très sexy. Elle est trop haute sur pattes à mon goût, ce qui rend le design déséquilibré – l’arrière est bien dessiné mais ne va pas avec l’avant. Bref ça manque de cohérence même s’il y’a des éléments attractifs. Je suis sûr que ça se vendra bien grâce à l’image de la marque mais il y’a d’autres modèles bien plus attractifs… Lire la suite >>
18A
Invité

Pas vilain pour un SUV, je préférerais VOIR (non pas acheter car c’est pas le genre de véhicule que je porte dans mon cœur, et de toute façon je n’en ai pas les moyens) ce Venza (voire même le nouveau Sienna) arriver en Europe plutôt que l’Highlander.

Invité

N’est-ce pas celui-là, le fameux « Corolla Cross » dont on nous annonce la venue au monde depuis quelques jours ?

wizz
Membre

Une berline à hayon, ça ne passe pas aux USA
Mais sur un SUV….

Qui sait, plus tard (très tard), ils adopteront eux aussi des berlines 5p (très tard, lorsque la mode des SUV aura disparu…)

Invité

Les Américains déteste les Hatchback-Familliale eux plus c’est haut sur patte mieux c’est…

Invité

Enfin, pour être plus précis, les américains déteste les Hatchback quand elles sont américaines, mais sont moins catégoriques quand les Hatchback sont asiatiques. Car en 2019, les Toyota Camry (7e place) et Corrola (9e place) ou encore les Honda Civic (8e place) et accord (11e place) se vendent plutôt bien
https://pro.largus.fr/images/images/top-25-etats-unis-jato-marque-modeles.jpg

wpDiscuz