Accueil Ecologie Renault et Ferrovial : Zity, bientôt à Paris

Renault et Ferrovial : Zity, bientôt à Paris

462
16
PARTAGER
Renault Ferrovial Zity Paris

Zity, c’est un service d’autopartage de véhicules électriques que le groupe Renault et Ferrovial vont lancer à Paris tout prochainement.

  • ZITY est un service d’autopartage de véhicules 100% électriques en free-floating.
  • 500 Renault ZOE disponibles, dans Paris, à la location, 24/7
  • Tarification en fonction des usages

Zity, ce n’est pas nouveau. En effet, le service est déjà en place depuis 2017 à Madrid (Espagne), avec 725 Renault ZOE. C’est le fruit d’une co-entreprise entre Renault et Ferrovial.

Le free-floating, atout du succès ?

Grosso-modo en auto-partage on distingue deux familles de service : les services avec station, ou les service en « free-floating » (stationnement-libre). Les premiers utilisent des stations dédiées pour prendre et déposer les véhicules, les seconds utilisent…la rue et n’importe quelle place – légale – en surface.

Autolib’ par exemple était un service avec stations. En revanche, point commun entre Autolib’ et les services en free-floating, l’utilisateur n’est pas obligé de laisser la voiture là où il l’a prise. C’est la différence entre un service « en boucle » (on conserve la voiture et on doit la remettre à son point de départ) et un service « en ligne » (on peut déposer à un autre endroit que celui où on a pris la voiture).

Evidemment, une application permet de visualiser 24/7 les voitures disponibles à proximité, le niveau de charge, ainsi que de voir si les voitures disposent de sièges enfant ou non. On réserve et on déverrouille la voiture via l’application. Une fois l’utilisation finie, on gare la voiture sur une place publique en surface, et là encore avec l’application, on reverrouille et libère la voiture. Au besoin on peut passer la voiture en « stand by » pour la conserver quelques instants, garée, à un tarif préférentiel. Pratique pour repartir avec la même voiture.

Location à la minute, pas d’abonnement ni de frais de dossier

Zity promet des accès sans frais d’inscription ni abonnement. Concrètement, vous pourrez louer les voitures à la minute, ou prendre un forfait 4, 8 ou 24h). Il devrait même exister des « packs » qui permettent d’acheter des minutes de location en avance et de les utiliser au fil de l’eau.

Comme c’est un service en stationnement-libre, il faut des équipes mobiles pour l’entretien et la recharge des voitures. Renault et Ferrovial promettent des batteries avec un minimum de charge sans quoi les voitures ne sont plus visibles dans l’application. Des employés sont alors dépêchés sur place pour recharger la voiture et la nettoyer. L’état de propreté était l’un des très gros reproche fait à Autolib’. Les voitures seront amenées dans l’une des trois bases de Zity, 2 à Paris intra-muros et 1 à Boulogne-Billancourt.

Ces mêmes équipes seront chargées de répartir les voitures selon les zones de forte utilisation. « La garantie pour l’utilisateur de trouver un véhicule facilement » selon les deux entreprises. A noter que le périmètre de stationnement est Paris+Clichy.

Notre avis, par leblogauto.com

Un service en stationnement-libre, cela a le grand intérêt de ne pas avoir à ramener la voiture au point de départ, même si on peut évidemment. Cela permet aussi de ne pas aller jusqu’à une station (en espérant qu’il y ait une place libre). En revanche, cela demande de trouver de la place pour garer la voiture. Et c’est sans doute là que le bât blesse, surtout à Paris.

A Madrid, la location à la minute est tarifée de 21 à 31 centimes d’euros la minute selon le moment de la journée. Le « stand by » pour sa part est entre 6 et 12 centimes d’€ par minute. Les 4 heures de location sont facturées 29 € (soit 12 centimes d’€ la minute). Quant aux « packs », ils commencent à 30 € (pour une valeur de 36 € de location). Ils vont jusqu’à 100 € (pour 130 € de valeur de location).

Reste à voir si à Paris les tarifs seront les mêmes. Zity ne remplacera à lui seul pas les plus de 3 200 Autolib’ mais devrait y participer. A noter que les tarifs Autolib’ étaient bien plus chers. En effet, sans abonnement, il en coûtait 30 centimes d’euros la minute + 1 euro de réservation. Zity offre au moins une alternative crédible à ceux qui ont besoin ponctuellement d’une voiture et ne veulent pas prendre un taxi ou un VTC.

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Renault et Ferrovial : Zity, bientôt à Paris"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
polo
Invité

Vous oubliez un détail, ça fait 500 Zoé immatriculées en France et qui vont compter dans la moyenne des émissions des Renault vendues en 2020.

wizz
Membre

pas forcement
ça pourrait aussi être un moyen d’écouler les ZOE en fin de leasing, des véhicules déjà immatriculés donc…

Dom
Invité
A Madrid, les conditions me font peur:( traduit par google) https://zity.eco/madrid/politica-de-precios/ Traitement des factures ou amendes de tiers Selon la facture Dommages au véhicule conforme aux conditions générales (<26 ans) Selon les dommages. Max. € 600,00 Dommages au véhicule conforme aux conditions générales (≥26 ans) Selon les dommages. Max. € 300,00 Supplément pour gestion administrative des amendes 20,00 € Supplément pour réclamation de reçus impayés 20,00 € Frais de traitement administratif des réclamations de la faute de l'utilisateur 20,00 € Supplément grue 40,00 € Supplément de déplacement spécial opérateur (cause client) 40,00 € Supplément pour immobilisation du véhicule pour la… Lire la suite >>
Zogzog
Invité

Les services avec station du genre Autolib’ permettait de réserver la place d’arrivée. Sur Paris, c’était LE point fort de l’offre.
Savez-vous pourquoi ce système n’est pas repris dans les propositions actuelles ?

panama
Invité
Et… qui va payer la place de parking entre deux locations ? Les voitures en seront exonérées ? Effectivement, se garer dans les rues de Paris étant quasi impossible dans certains arrondissements, ça limite grandement l’intérêt. Et puis personne ne parle des inévitables dégradations des véhicules. Une Zoé ce n’est pas une trottinette chinoise à 100 €. Quelques réponses sur LePoint : « Au client de faire le tour du véhicule – il a le temps car il faut une bonne minute avent d’obtenir l’ouverture des portes – pour en vérifier l’état et la propreté. Car tout manquement non signalé sera… Lire la suite >>
Invité
Pour avoir essayé ce type de service à l’étranger (Allemagne), qui est strictement identique, le stationnement est gratuit. En revanche, attention aux abus. Amende ou enlèvement coûteront beaucoup plus cher (et c’est bien normal – c’est pas la fête non plus). Quant aux dégradations, le fait est qu’au final, elles sont rarement facturées. Une petite éraflure, un coup de griffe sur un plastique, toutes ces choses là ne mènent à aucune facturation. Qui plus est, il est assez facile de défendre son point de vue quand on vous demande si c’est vous qui avez fait ceci ou cela. En revanche,… Lire la suite >>
SGL
Invité

Le free-floating, les gens gare les voitures comme un chien errant dépose sa merde…
Et ça va idéal pour distribuer le Covid-19

koko
Invité

Ohhhhh
SGL qui compare une Zoé a du caca.
On aura tout vu !
😯

SGL
Invité

🙂

Invité

Vraiment? Je n’ai jamais constaté rien de tel.
Surtout que, vu le surcoût de l’amende et la mise à la fourrière (et ça va vite: surcout pour amende + surcout pour immobilisation + surcout pour enlèvement + supplément pour frais administratifs + supplément pour déplacement d’un opérateur pour aller la récupérer etc… on finit vite à pas loin de 1.000€, sans compte l’amende et la mise en fourrière), je doute que beaucoup jouent à ça (du moins pas longtemps).

Vu les bénéfices du free-floating, je pense que ça vaut au moins le coup d’essayer!

wpDiscuz