Accueil General Motors Les ventes de General Motors s’effondrent en Chine

Les ventes de General Motors s’effondrent en Chine

1313
10
PARTAGER

La contre-performance est si importante que les milieux financiers s’en inquiètent. Les ventes de General Motors (GM) ont dégringolé en Chine en 2019. Et 2020 ne s’annonce pas sous de meilleurs auspices.

Dégringolade des ventes de GM en Chine

General Motors  a en effet enregistré un recul de ses ventes de 15,1% en Chine en 2019, lesquelles s’établissent à 3,09 millions de véhicules. Il s’agit de la deuxième année de recul consécutif. Le constructeur évoque un environnement de marché difficile. 3,65 millions de véhicules ont été livrés sur le territoire chinois en 2018 et 4,04 millions d’unités en 2017.

Rappelons que GM était autrefois le premier constructeur automobile étranger en Chine.

GM exploite une joint-venture basée à Shanghai avec SAIC Motor, des véhicules Buick, Chevrolet et Cadillac sont produites dans ce cadre-là.  Le constructeur US détient également une autre entreprise basée à Liuzhou, avec SAIC et Guangxi AutoMobile Group, où sont produits notamment des mini-vans.

Les ventes de la marque Baojun de GM/SAIC ont chuté de 28% au dernier trimestre, tandis que les ventes de Chevrolet ont chuté de 20%, celles de Buick dégringolant de 17%. Les ventes de la marque de luxe Cadillac ont toutefois augmenté de 3,9%.

Maintien de la pression en 2020

General Motors a par ailleurs averti s’attendre à ce que la pression sur ses activités en Chine persiste cette année alors que le plus grand marché automobile du monde souffre d’un marasme prolongé, exacerbé par une économie morose et la guerre commerciale avec les États-Unis.

« Nous prévoyons que le ralentissement du marché se poursuivra en 2020 et nous anticipons des vents contraires dans notre activité en Chine », a commenté Matt Tsien, le président de GM China.
GM se voit ainsi confronté à deux problèmes majeurs : les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis et la baisse de la croissance chinoise.

Un marché chinois morose mais convoité

Selon l’Association chinoise des constructeurs automobiles, les ventes de véhicules pourraient chuter de 2% à 25,3 millions d’unités en 2020, ce qui constituerait alors une troisième année consécutive de baisse.

GM prévoit néanmoins d’introduire au moins 10 nouveaux véhicules à énergie renouvelable en Chine dans les quatre années à 2020.
Outre les acteurs établis tels que Volkswagen, Mercedes et Toyota, GM doit également rivaliser avec des concurrents locaux tels que BYD, Nio et Guangzhou Xiaopeng (Xpeng). Il va devoir également tenir compte de Tesla qui vient de débuter ses premières livraisons de berlines produites localement à sa clientèle chinoise.

Notre avis, par leblogauto.com

Comme quoi la politique de Donald Trump n’a pas que pas des points positifs pour les constructeurs US et l’emploi des américains.

Sources : GM, AOF, Bloomberg

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Les ventes de General Motors s’effondrent en Chine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

VW ne doit sa survie qu’aux remises canon qu’il consent … c’est sûr qu’au bout d’un moment Toyota, Honda ou encore Nissan risquent aussi de s’effondrer!
Vous pouvez rester, vous soldez!

greg
Invité

« VW ne doit sa survie qu’aux remises canon qu’il consent »
Ah bon, moi la seule dépêche que j’ai lu concerne le seul mois de Juin, car une nouvelle norme d’émission entrait en vigueur au 1er Juillet et les concessionnaires ont soldé les stocks, comme à priori tout le monde :
https://europe.autonews.com/automakers/vw-group-sales-rebound-china-dealers-unload-vehicles-big-discounts
Si tu as des éléments plus récents je suis preneur.

Navigator84
Invité

C’est pas NIO ou Xpeng et leur 15-20.000 ventes qui font peur à GM….

Kaizer Sauzée
Invité

La politique anti-chinoise de Trump aurait-elle des conséquences inattendues ?
Et puis les constructeurs locaux ont appris maintenant à faire des véhicules de meilleure qualité, ce qui doit ramener certains acheteurs vers ces marques « nationales ».

greg
Invité

C’est inattendu que les chinois très nationalistes boudent les marques d’un pays qui selon eux leur fait du tord?
Surtout si ils ont fait subir la même chose aux Coréens ou aux Japonais par le passé selon les aléas de la diplomatie chinoise?
La surprise est énorme.

Francois
Invité

« Comme quoi la politique de Donald Trump n’a pas que pas des points positifs pour les constructeurs US et l’emploi des américains. »
Sur le second point, je ne vois pas bien le rapport entre des voitures « américaines » produites en Chine pour le marché chinois (et quelques autres en Asie ou en Amérique latine) et l’emploi américain. J’imagine qu’il fallait caser le nom de Trump quelque part, c’est fait.

Fabi35
Invité

Si ça ne vent pas GM va dégraissé ! Et pas seulement en Chine mais aussi aux states dans les bureaux de RD par exemple donc moins d’emploi plus de chaumage tout ça tout ça quoi … c’est plus clair ?

Francois
Invité

Les voitures de GM produites et vendues en Chine sont généralement développées en Chine quand elles se destinent uniquement (ou presque uniquement) à ce marché donc là encore, je cherche l’impact sur l’emploi aux USA mais je ne vois pas.

greg
Invité

Il suffit que la marque soit américaine pour que le client chinois la boycotte. Encore une fois, c’est pas nouveau. Toyota et Hyundai en gardent un souvenir cuisant. Et pourtant c’était aussi du made in China.

amiral_sub
Invité

alors pourquoi Buick a tant cartonné là bas ?

wpDiscuz