Accueil Trophée Andros e-Trophée Andros – Val Thorens 2019 : Ehrlacher et Panis ouvrent le...

e-Trophée Andros – Val Thorens 2019 : Ehrlacher et Panis ouvrent le bal

857
3
PARTAGER

Le Trophée Andros devenu e-Trophée Andros avec sa révolution électrique lance sa saison 2019-2020 à Val Thorens. Yann Ehrlacher et Aurélien Panis montrent que la relève est là.

Le e-Trophée Andros, c’est quoi ?

Le Trophée Andros va fêter ses 30 ans au début de l’année 2020 (31e saison). Jusqu’à présent, la compétition voyait des silhouettes 4 roues motrices, 4 roues directrices, à moteur thermique, un 6 cylindres essence d’environ 340 ch, s’affronter sur des pistes de glace. La super car électrique (Andros Sport 01) a fait son apparition l’an dernier et a montré qu’il fallait compter sur elle. Il faut dire que l’électrique s’adapte très bien au format de la course.

Cette année, exit le thermique. Tout le monde se retrouve sur des silhouettes dérivées de l’Andros Sport 01. Les chaîne de traction et moteur électrique sont les mêmes pour tous (Exagon). On rappellera aussi que Yvan Muller revient sur l’Andros, en tant que patron d’écurie. Sébastien Loeb aussi, mais en plus d’amener le Sébastien Loeb Racing, « Seb » pilote.

Le format reste le même que l’an dernier. Un weekend comprend 2 courses, sauf à Super Besse pour la finale. Une course comprend une séance d’essais libres, deux qualifications, une super pole (pour les élites pros) puis une finale (pour les moins bons de la qualification) et une super finale (pour les premiers des qualifications). Les 12 pilotes (6 écuries sur toute la saison) marquent des points à chaque étape. Il faut donc participer même pour finir dernier plutôt que de rester au stand.

La qualification est une partie tactique et technique, puisqu’après une bonne 1e qualif, il faut estimer si la piste va accélérer ou non. On ressort ou on conserve les clous ? Enfin, il y a 2 pilotes par voiture. Les pilotes Elite Pro sont ceux les plus mis en avant, les têtes d’affiche que sont Loeb, Dubourg, Panis et Panis, Lagorce, etc. Les pilotes Elite ne sont pas moins mauvais au volant mais sont plus « amateurs »

Une page de pub grandeur nature pour les électriques françaises

Si les voitures ont les mêmes chaînes de traction et moteurs électrique, le châssis et les réglages sont libres. La pseudo-carrosserie (coque poly) aussi. Cette année, Dubourg Automobiles Racing engage deux Renault Zoe (c’était des Captur l’an passé. Du côté du Sylvain Pussier Compétition (attaché depuis des années à la marque au lion) on engage des Peugeot e-208. Le duel entre les deux citadines électriques aura lieu sur la glace, avant d’avoir lieu dans les bons de commande dans les concessions ?

On a également des Audi A1 chez Saintéloc Racing. Sinon les autres équipes conservent le look de l’Andros Sport 01. Sorte de Captur 1 maquillé.

Val Thorens Course 1 : Yann Ehrlacher frappe d’entrée

En Q1, c’est le champion en titre, Jean-Baptiste Dubourg (Renault Zoe) qui signe le meilleur temps devant Aurélien Panis (Audi A1) et Nathanaël Berthon (Peugeot e-208). Nico Prost, sur la deuxième Zoé du DA Racing devance Sébastien Loeb qui retrouve le Trophée après avoir goûté l’an dernier en finale au Stade de France.

En Q2, la piste est plus lente ce qui explique que Dubourg a coupé son effort. Le premier temps est signé Ehrlacher (le fils de Cathy Muller et neveu de Yvan Muller faut-il le rappeler ?) devant Olivier Panis (le père d’Aurélien) et Andrea Bakkerud, vice-champion malheureux (et bougon) du WRX 2019. Les 6 premiers du classement combiné s’expliquent en super pole. Ehrlacher signe la pole et passe Dubourg qui se rate. Les deux Panis sont en 2nde ligne devant Bakkerud et Berthon. Cette phase de qualif est primordiale car, sauf grosse faute, il n’est pas évident de passer un concurrent en finale.

En finale justement, Ehrlacher ne laisse pas passer sa chance et l’emporte devant Aurélien Panis et JB Dubourg. Première course et première victoire pour le Yvan Muller Racing. Chapeau.

Val Thorens Course 2 : Aurélien Panis devance Loeb

Autant en première course, Sébastien Loeb n’a pas été en rythme, autant dans cette seconde course, il a été en vue. En Q1, c’est Aurélien Panis qui signe le meilleur temps devant Prost, Loeb et Rivière.

En Q2, Panis et Loeb estiment que cela ne sert à rien d’aller user les clous pour « rien » et restent au chaud. C’est Dubourg qui devance Ehrlacher. Mais effectivement la piste est bien plus lente. Loeb produit son effort en super pole qu’il remporte. Cela lui permet de remonter et prendre la 3e place sur la grille. En pole, c’est Panis devant Prost. Dubourg, Ehrlacher et Bakkerud complète le top 6 et la grille de la Super Finale.

En super finale, Panis est intouchable. En revanche Loeb passe Prost pour la 2nde place sur le podium. Derrière, le classement ne change pas. Panis l’emporte donc devant Loeb qui devance d’un petit point Prost.

Classement provisoire du e-Trophée Andros 2019-2020

Panis fils prend la tête du e-Trophée après ce weekend à Val Thorens. Il devance Ehrlacher et JB Dubourg. On notera le mauvais début de saison de Olivier Pernaut mais surtout de Christophe Ferrier, culot après la manche d’ouverture. Le multiple vainqueur du trophée électrique (les buggys électriques) a-t-il du mal à se faire aux silhouettes 4RM, 4RD ?

La prochaine manche aura lieu dans 2 semaines, à en Andorre, le vendredi 20 et samedi 21 décembre 2019.

Illustration : e-Trophée Andros/Bruno Bade

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "e-Trophée Andros – Val Thorens 2019 : Ehrlacher et Panis ouvrent le bal"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
   
Invité

Plus de diffusion en clair sur l’équipe TV cette année ? je n’ai pas consulté le site ces dernières semaines puisque je n’avais pas pu voir la finale du Nascar jusqu’à dimanche dernier, je voulais pas être spolié… Mais ça y est je suis sorti de ma grotte…
Merci.

wpDiscuz