Accueil Alfa Romeo F1 Suzuka 2019 : Bottas l’emporte, Mercedes titré

F1 Suzuka 2019 : Bottas l’emporte, Mercedes titré

950
18
PARTAGER
F1 Bottas winner in Suzuka 2019

Auteur d’un excellent départ et profitant d’un raté de Vettel, Valtteri Bottas remporte le GP de Suzuka. Cela permet à Mercedes de fêter son 6e titre constructeurs d’affilée.

La bonne nouvelle c’est que Kubica sera bien au départ. Bravo aux mécanos de chez Williams car le châssis était touché après sa sortie de piste en qualifications et ils ont dû reconstruire une voiture en entier. On s’attend à 2 arrêts pour Ferrari, peut-être qu’un seul pour Mercedes. Place à la course.

Départ

Quel envol de Bottas ! Vettel pourrait avoir volé le départ. Hamilton prudent rend la main à Leclerc. Verstappen lui attaque le Monégasque par l’extérieur et Leclerc l’envoie en toupie. Ah c’est certain, depuis leur passe d’arme en Autriche il a changé de mentalité le pilote Ferrari. Leclerc continue en piste, c’est très très étrange car il y a un bout d’aileron qui « pendouille ». C’est Charles qui a décidé de rester en piste.

Les McLaren ont fait aussi un très bon départ. Sainz et Norris sont 5 et 6. En revanche Grosjean est 14e devancé par Magnussen. On n’a pas vu ce qu’il s’est passé. Pas d’enquête sur l’incident entre Verstappen et Leclerc. Les commissaires ont eux aussi bien changé depuis l’Autriche. Leclerc rentre à la fin du 3e tour. C’est la fin d’une bonne course pour le #16 mais aussi pour Verstappen qui enrage à la radio.

Enorme boulette d’Albon qui balance Norris. Ce dernier repasse par les stands mais se retrouve dernier. Quant à Verstappen, il se plaint de Kvyat qui bouge au moment du freinage. Par le spécialiste de la manoeuvre c’est amusant. Sur le replay du départ, on voit clairement Vettel bouger avant le départ puis s’arrêter, c’est ce qui lui coûte son envol. Tiens, finalement après avoir dit que c’était un incident de course, les commissaires vont se pencher sur le contact entre Leclerc et Verstappen. Détail amusant, Leclerc passe Verstappen pour la 16e place. Verstappen a tenté de contrer au dernier moment, en vain.

Tour 10/53

Beau dépassement de Leclerc à l’entrée du Spoon sur Kvyat. Devant, Bottas crée son petit matelas de secondes. 3,7 sur Vettel pour le moment. Hamilton n’est qu’à 1,8 seconde derrière la Ferrari. Leclerc continue sa remontée. Il est 13e avec une Ferrari au-dessus du lot. Au 15e tour, Verstappen jette l’éponge. Le nouveau carburant et le moteur Honda n’auront pas brillé ce weekend. Il reste Albon pour sauver l’honneur (d’ailleurs lui n’est pas inquiété par une enquête malgré son harponnage en règle sur Norris. Albon passe par les stands.

Les commissaires considèrent que Vettel n’a pas volé le départ. Ok, ce n’est pas ce que l’on voit sur les images. Vettel plonge dans les stands à la fin du 16e tour. Bottas le marque et rentre au tour suivant. Mercedes joue la stratégie différente avec Bottas devant. Bottas va faire comme Vettel et viser deux arrêts, Hamilton reste sur un seul arrêt. Vettel est le perdant de ce premier arrêt. Il n’a pas réussi à repartir devant Sainz et a perdu du temps derrière lui avant de le doubler. Désormais on a Hamilton devant Bottas et Vettel. Vettel est à 10 secondes de Bottas. C’est un GP pour Bottas, il rattrape Hamilton par poignées de secondes.

Ah tiens désormais l’incident entre Verstappen et Leclerc sera regardé après la course.

Tour 20/53

Les pneus de Lewis sont au bout, il rentre et chausse les mediums (jaunes). Il ressort devant Sainz. Bottas reprend la tête de la course avec plus de 11 secondes sur Vettel. Hamilton va tenter de passer l’Allemand avec un arrêt de moins. Il a 10,5 secondes de retard mais va devoir ménager ses gommes. D’ailleurs il se demande pourquoi on ne lui a pas mis des pneus durs. Le typhon Hagibis a empêché la tenue des EL3 et Mercedes n’a pas testé les pneus durs.

Au 26e tour, Norris et Leclerc rentrent aux stands pour un nouveau changement de pneus. Leclerc est reparti en tendres….ca n’ira pas au bout. Norris a mis les durs visiblement. Sainz aussi rentre aux stands. Hülkenberg passe Kvyat après plusieurs tentatives. Le Renault semble pousser en ligne droite, mais le châssis ne suit pas. Ricciardo est 5e mais n’a pas encore changer ses gommes (il est parti en durs). Il pourrait ressortir 11e.

Hamilton râle encore à la radio contre la stratégie Mercedes qui lui demande de pousser pour rattraper Vettel. Ca sent le 2nd arrêt pour lui maintenant. Ricciardo a enfin changé ses gommes, 30 tours avec les durs. Il est 11e et peut espérer les points.

Tour 32/53

Vettel repasse une nouvelle fois par les stands. Il repart en mediums. Hamilton va devoir pousser pour faire l’overcut. De son côté, Leclerc fait un énième dépassement dans le spoon, cette fois sur Gasly pour la 6e place. Hamilton est dans le trafic et a perdu 4 secondes sur Vettel. Il lui en reste 16 mais ne peut plus ressortir devant s’il s’arrête de nouveau tout de suite.

Fin du 37e tour, Bottas repasse par les stands. Pneus tendres pour le Finlandais qui est confortablement devant Vettel. Hamilton reste plus rapide que Vettel malgré des pneus 10 tours plus « vieux ». Va-t-il forcer la stratégie et finalement rester en piste ? Ou créer suffisamment d’écart pour un arrêt éclair ?

Tour 43/53

Hamilton repasse par les stands et chausse des tendres. Il repart derrière Vettel à 5,4 secondes et a 10 tours pour tenter quelque chose. Et il le fait… Meilleur tour en course et 2,4 secondes seulement sur Vettel. Chez Renault on demande à Hülkenberg de laisser passer Ricciardo qui peut aller chercher Stroll, ce qu’il fait quelques hectomètres après.

Et nouveau meilleur tour en course pour Hamilton. 1,2 seconde seulement. On va avoir une passe d’armes ! A ce stade, Mercedes est titré. Ca y est, la jonction est faite. Hamilton a un peu plus de 5 tours. S’il veut tenter quelque chose sur Bottas il va devoir passer Vettel de suite. Leclerc rentre une nouvelle fois aux stands. Charles va aller à la pêche au meilleur tour.

Premier essai d’Hamilton. Raté. Très belle défense de Vettel bien aidé par une Ferrari qui ressort des virages comme une balle. Vettel joue aussi avec le trafic, récupérant le DRS sur Gasly. Bottas profite de cette bataille pour la 2nde place pour mener tranquillement la course et même prendre quelques secondes de plus.

Perez se sort et provoque un drapeau jaune. Il a tenté l’extérieur sur Gasly. Les deux voitures se touchent et la Racing Point est dehors.

Arrivée

Bottas l’emporte ! Vettel a maintenu Hamilton derrière lui. Mais, avec le point du meilleur tour par Hamilton, Mercedes est titré. C’est la première deuxième équipe après Ferrari (1999-2004) à réussir la passe de 6 ! Cela va être la fête chez Mercedes. De quoi adoucir l’amertume que l’on sent dans la voix d’Hamilton ?

Très beau résultat pour Albon et Sainz. Leclerc a réussi a revenir 6e mais est sous la menace d’une sanction après course. Renault limite très bien la casse avec deux voitures dans le top 10. Racing point perd les points de Perez mais cela profite à Stroll qui gratte le dernier point.

Classement du grand prix de Suzuka 2019

Finalement, Perez termine 9e. Le classement a été arrêté au 52e passage de Bottas sur la ligne…visiblement le drapeau à damier à été agité un tour trop tôt. Mais ! comment ? Cela profite à Perez. Chose « cocasse », Gasly est sous enquête pour un incident qui a donc eu lieu après la course… La direction de course a brillé par sa nullité et son inconsistance sur ce GP du Japon, jusqu’au bout.

[Mise à jour : Finalement Leclerc prend 5 secondes de pénalité pour le contact avec Verstappen et 10 secondes pour ne pas être rentré de suite aux stands mettant du carbone sur la piste. Il termine 7e. Pierre Gasly de son côté n’a pas de pénalité pour son contact avec Perez.

Racing Point a déposé une protestation officielle contre Renault pour un supposé « pre-set lap distance-dependent brake bias adjustment system ». Visiblement les roses accusent les jaunes d’avoir un système d’ajustement des freins automatisé. Normalement c’est le pilote qui doit ajuster avec des molettes au volant.]

Pos Numéro Pilote
1 77 V.BOTTAS
2 5 S.VETTEL
3 44 L.HAMILTON
4 23 A.ALBON
5 55 C.SAINZ
6 3 D.RICCIARDO
7 16 C.LECLERC
8 10 P.GASLY
9 11 S.PEREZ
10 27 N.HULKENBERG
11 18 L.STROLL
12 26 D.KVYAT
13 4 L.NORRIS
14 7 K.RÄIKKÖNEN
15 8 R.GROSJEAN
16 99 A.GIOVINAZZI
17 20 K.MAGNUSSEN
18 63 G.RUSSELL
19 88 R.KUBICA
33 M.VERSTAPPEN

Classement pilotes

Après le grand prix du Japon 2019, il reste 4 course et 104 points à prendre. Aussi, le titre sera forcément pour un pilote Mercedes ! En effet, Leclerc est à 115 points, Verstappen et Vettel à 126. Seul Bottas peut empêcher Hamilton d’être titré pour une 6e fois. Mais, il a 54 points de retard. Hamilton peut se contenter de gérer, même si ce n’est pas trop le genre du pilote.

Sainz dépasse Gasly reparti chez Toro Rosso. L’Espagnol marque les esprits dans la McLaren cette année. Albon revient comme une furie sur Gasly et Sainz. S’il continue comme cela avec la Red Bull, c’est lui qui sera 6e à la fin de la saison.

Pos Pilote Points
1 Lewis Hamilton HAM 338
2 Valtteri Bottas BOT 274
3 Charles Leclerc LEC 221
4 Max Verstappen VER 212
5 Sebastian Vettel VET 212
6 Carlos Sainz SAI 76
7 Pierre Gasly GAS 73
8 Alexander Albon ALB 64
9 Daniel Ricciardo RIC 42
10 Nico Hulkenberg HUL 35
11 Sergio Perez PER 35
12 Lando Norris NOR 35
13 Daniil Kvyat KVY 33
14 Kimi Räikkönen RAI 31
15 Kevin Magnussen MAG 20
16 Lance Stroll STR 19
17 Romain Grosjean GRO 8
18 Antonio Giovinazzi GIO 4
19 Robert Kubica KUB 1
20 George Russell RUS 0

Classement constructeurs

Mercedes est donc titré pour la 6e fois consécutive. L’écurie de Brackley compte 177 points d’avance sur Ferrari alors qu’il y a 176 points à récupérer par une écurie sur les 4 dernières courses.

Red Bull compte 112 points de retard sur Ferrari. Ce n’est pas encore perdu mais Ferrari est sur une bonne dynamique. Cela devrait rester dans cet ordre. McLaren est la 4e force du plateau. Pour rappel, l’écurie de Woking va revenir à un moteur Mercedes en 2021 et espère revenir au tout premier plan d’ici là. Quelle résurrection quand on pense à l’écurie il y a encore 2 ans (9e avec 30 points). Renault ne semble pas en mesure de les rattraper et va tenter de conserver sa 5e place.

Pos Team PTS
1 Mercedes 612
2 Ferrari 433
3 Red Bull Racing Honda 323
4 McLaren Renault 111
5 Renault 77
6 Scuderia Toro Rosso Honda 59
7 Racing Point BWT Mercedes 54
8 Alfa Romeo Racing Ferrari 35
9 Haas Ferrari 28
10 Williams Mercedes 1

Illustration : Mercedes

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "F1 Suzuka 2019 : Bottas l’emporte, Mercedes titré"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
JC juncker
Invité

Si je dit pas de bêtises. C est déjà arrivé l année dernière où il y a 2 ans le drapeau à damier un tour trop tôt .

gigi4lm
Invité

Je n’ai pas vu la course et il y a quelque chose qui m’échappe.
Le drapeau à damier est agité un tout trop tôt.
– Les pilotes ne le voient pas et continuent la course comme si de rien n’était ?
– Ils ont bien levé le pied dans le 53eme tour et Perez est sorti dans le tour de décélération / retour au stand ?

Zak
Invité
Que de péripéties ! Est-vous sûr que McLaren passe au moteur Mercédès dès l’année prochaine avec le MCL34 ? Il me semble que le contrat avec la Régie est valable jusqu’au 31 décembre 2020. Y-a t’il eu un arrangement qui m’a échappé ? Dommage que les Ferrari aient flingué leur avantage dès le départ. L’histoire de la géométrie du capteur qui détecte les mouvements sur la grille avec une marge de tolérance de… 40 cm est assez cocasse. Par contre, Leclerc ne doit pas confondre vitesse et précipitation. Le GP du Japon est une longue course et il est inutile… Lire la suite >>
JC juncker
Invité

Leclerc pénalisé

Thomas
Invité

J’espère que vous allez écrire un article sur la dernière course du TCR Europe(Monza)qui s’est déroulée aussi ce Week-end, et qui a vu le sacre de Josh Files(Hyundai)mais avec de superbes prestations des pilotes des 308 TCR(Julien Briché et Aurélien Comte en tête) 🙂

wpDiscuz