Accueil F1 F1 2019 Belgique Debrief: la stratégie de Vettel, une nécessité?

F1 2019 Belgique Debrief: la stratégie de Vettel, une nécessité?

856
2
PARTAGER

La rentrée des classes, tout le monde est content de revoir les copains après des vacances méritées. Les tribunes sont vêtues d’orange pour le presque « local de l’étape. Pleins de questions en suspend pour la suite de la saison, en particulier l’attente de Ferrari victorieuses. Le weekend ne fut pas celui que nous espérions tous, mais regroupons le « vis comica » en nous et analysons en détail ce weekend de reprise. Qui a profité des vacances pour se refaire la cerise et revenir plus fort? Les questions centrales de cette analyse. La stratégie de Vettel était-elle obligatoire pour décrocher la première victoire de la saison? Aurait-il pu jouer le podium?

La course: en haleine jusqu’au bout.

Haleine mentholée de préférence, mais la course fut d’excellente facture. La victoire resta incertaine jusqu’au dernier tour. De la bagarre au milieu du peloton, les stratégies ont vraiment conditionné la forme sur la piste des pilotes. La difficulté à gérer les pneus, les différentes stratégies souhaitées ou non ont donné leur lot d’incertitudes. Bien que le DRS fut la principale source de dépassements, quelques jolies manœuvres (attaques comme défenses) sont à souligner hors des zones DRS. A noter que le top 10 a changé jusqu’au dernier tour.

Tour 19

Leclerc, spa trop tôt!

Oui, oui, oui, la troisième fut la bonne et de quelle manière. Une course rondement menée après une qualification dominée de la tête et des épaules. La Ferrari avait le niveau et cette fois-là il n’a pas laissé passer sa chance et s’offre une première victoire pleine de sens. Vettel n’a pas offert de résistance. Normal me direz-vous lorsque l’on porte le prénom et le nom de deux illustres généraux français.

Les difficultés de Ferrari avec les pneus se sont une nouvelle fois dévoilées, le manque d’appuis de la monoplace joue énormément dans la gestion des virages et influe grandement sur la capacité du pilote à garder ses pneumatiques dans la bonne fenêtre d’utilisation.

Leclerc vainqueur grâce à la stratégie de Vettel ou spa le cas?

Quelle surprise de voir Vettel s’arrêter si tôt! Hamilton était proche mais il ne parvenait pas à s’approcher de la Ferrari supersonique en ligne droite. Il est sur que cet arrêt prématuré a mis le champion allemand en difficulté sur son second relais ou sa résistance face à Hamilton fut valeureuse mais sans espoirs. Était-il possible de rallonger son premier relais, afin d’éviter de telles difficultés dans le second et éviter un deuxième arrêt? Aurait-il permis une résistance plus longue face à Hamilton. Le but restait le même, la victoire de Leclerc. Résultat obtenu mais pouvait-il espérer mieux?

La dégradation chez Vettel a semblé plus importante que ses adversaires durant toute la course. Le doublé Ferrari semblait proscrit. Mais aurait-il pu résister à Bottas avec des pneus plus frais? Cette course nous aura appris une chose, Ferrari avantagera le pilote le mieux placé en course pour le meilleur résultat, la victoire. En tout cas, Vettel n’a pas rechigné à la tâche ingrate.

Mercedes, un double podium spa si mal, c’est même mieux que ça.

Lorsque l’on voit l’écart entre les Mercedes et les Ferrari le samedi sur un tour et l’écart final après 44 tours. On peut dire que c’est un bon weekend. Il ne faut pas oublier que la configuration du circuit convenait à leurs adversaires et ce ne sont que cinq points de perdus sur Ferrari. Hamilton devant Bottas, rien de bien surprenant. La prochaine course sera probablement pire. Mais Mercedes saura optimiser sa course.

Mention spéciale pour le spectacle face à Vettel.

Max, spa F1 2019 sur console!

Deux virages et out. De toute façon en se prenant pour un joueur de PS4, Xbox one, ou PC (pas de jaloux) avec cette tentative à l’intérieur, il ne pouvait espérer mieux. Il voulait peut être rattraper un départ raté, il va falloir faire attention, ce n’est pas la première fois! C’est la fin d’une belle série, à lui d’en commencer une nouvelle!

Alex, spa juste une remontée, c’est une belle remontée

Une presque citation d’Horner. Pourtant tout laisser croire que ce premier weekend chez Red Bull serait compliqué. Malgré un départ de très loin sur la grille, il a parfaitement su profiter d’une stratégie décalée et de son second relais en pneus soft pour finir P5, le meilleur résultat possible. Et sans la nouvelle spec Honda!

De l’agressivité pour remonter le peloton, en particulier les manœuvres sur Ricciardo et Perez. Pour le plaisir des yeux

Mclaren, spa juste de la malchance, c’est vraiment pas de chance du tout.

Sainz hors de la course lors du premier tour, Norris lors du dernier. Pourtant Norris a mené une course absolument incroyable, se faufilant dans un trou de souris tel Jerry échappant à Tom. Il était l’espion parfait, bien placé, ne se faisant pas remarquer. Quel dommage ce problème mécanique!

Kimi, spa juste une colère, c’est une grosse colère

Un bon départ, un coup de harpon orange, quelques insultes à la radio, un fond plat salement endommagé, une course ruinée. Dommage surtout en partant P6 et étant P5 au premier virage. Il y avait une grosse opportunité de beaux points. Mais les Alfa devraient conserver un haut niveau de performance à Monza.

Pour Giovinazzi, il a ruiné sa course tout seul comme un grand en partant à la faute alors qu’il pouvait tripler son nombre de points! Vous rendez vous compte le tripler! Ce n’était que deux points en jeu, mais tripler c’est impressionnant. En fait-il trop?

Haas, spa un rythme de course, c’est un rythme en mousse

Pourtant dans le top 10 dès les premiers tours, les Haas ont reculé petit à petit pour finir hors des points. Vitesse de pointe en deçà, usure des pneus trop importante. La nouvelle configuration pour les deux pilotes n’a rien donné. Le plus triste dans l’histoire, Grosjean l’annonçait dès le samedi, après des qualifications assez bonnes. Travailler sur la voiture actuelle pour éviter ses erreurs en 2020, mais la barre doit se redresser à tous les niveaux!

Renault, spa ce que l’on pourrait appeler un bon résultat

Pourtant porté par un samedi prometteur (P6 et P7) mais le premier virage ne fut pas de la meilleure des factures. L’usine des premiers virages leur a imposé un passage hors piste pour Hulk (qui en fut vert de rage) et un accrochage pour Ricciardo. Quatre points de sauvés grâce au premier nommé, bien que la performance de Ricciardo, qui a changé de pneus lors du premier et a réussi à l’amener jusqu’au bout. Certes, il n’y a pas de points, mais certains ont connu beaucoup plus de difficultés pour faire moitié moins de tours.

Double arrivée dans les points pour Racing Point, spa une coïncidence mais…

En forme tout le weekend, on a enfin revu le Perez bien placé en course, solide, qui rapporte de gros points. Une belle escarmouche avec Albon, dont une petite pique dans l’herbe lors du dernier tour.

Pour Stroll le chaos du dernier tour lui permet de prendre quelques points. On devrait les retrouver performants a Monza aussi. C’est le moment d’engranger des points.

Spa un Gasly soft que l’on a eu, mais une spec plus agressive

Pour son retour chez Toro Rosso, Gasly a fait le job, quelques manœuvres bien senties, à l’opposé de ce que Red Bull lui a reproché ses semaines. C’est sur, il profite lui aussi du chaos de la fin de course. Un plus pour la confiance dont il ne va pas se prier.

Kvyat a fait du bon Kvyat, une bonne course, de nouveaux gros points une bataille avec son ancien équipier. Pas du tout dépaysé de ne pas être dans une Red Bull, au contraire il a maintenu un excellent niveau de performance. C’est trois moteurs Honda dans les points, pour une course ou les moteurs sont important dans la performance globale, c’est encourageant.

Williams, spa différent des précédentes courses

Les pilotes Williams s’amusent dans leurs coins et n’embêtent pas leurs copains sur la piste. Les progrès ne sont pas significatifs, s’ils ne sont pas fantasmés. Russell devant Kubica, rien de choquant

Conclusion

Spa les tréfonds de l’humour mais un comique de répétition, ou un manque criant d’inspiration.

Pour ce qui est de la course, enfin la première victoire de Ferrari. Mais rien ne semble simple pour eux cette saison. Vettel a servi de bouclier et a offert à son équipier l’avance suffisante pour décrocher sa première victoire. Sa stratégie l’a empêché de jouer le podium, mais le pouvait-il vraiment? J’en doute.

Albon impressionne pour sa première, et le milieu de peloton continue de se disputer tous les points possibles.

Le scénario devrait être similaire dans une semaine dans le temple de la vitesse à Monza, Ferrari devrait être encore plus fort. Pour une victoire plus simple? En tout cas, le rythme de course de Mercedes sera toujours une menace.

En attendant je prépare le plat de pâtes, des spa ghetti vous conviendront-elles?

Crédit photo: Michaël Dautremont

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "F1 2019 Belgique Debrief: la stratégie de Vettel, une nécessité?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christian Pittet
Invité

spa lisible

Zak
Invité

Je crains que les Mercédès auront plus facilement la peau de la Scudéria à Monza qu’à Spa.

Il n’y aura pas de stratégie possible de terminer devant en sacrifiant un pilote cette fois-ci.

Et la dernière victoire de Ferrari ici remonte à 2010 avec Fernando…

wpDiscuz