Accueil Actualité Blancpain GT Paul Ricard : Bentley prend sa revanche

Blancpain GT Paul Ricard : Bentley prend sa revanche

378
5
PARTAGER
Un beau cadeau pour le centenaire de la marque, en attendant Spa ? (crédit : SRO)

Le championnat Blancpain GT Series Endurance Cup a posé ses valises et ses motorhomes au Paul Ricard pour le 3e rendez-vous de la saison. Le beau temps fut de la partie et le spectacle en piste au rendez-vous, notamment pour la course majeure des 1000 Kilomètres qui se déroulait de 18h à minuit.

GT Series-1000 Kms du Paul Ricard

L’an passé, Bentley avait subi une défaite rageante en perdant la victoire dans le dernier tour, lorsque Jules Gounon, victime d’un capot avant relevé, avait été passé dans le dernier tour par la Lexus RC F GT3 du Emil Frey Racing.

Cette année, le pilote français, toujours accompagné par Steven Kane et Jordan Pepper sur la n°107, a pu savourer sa revanche, après deux premières manches de championnat ratées (deux 12e places) La nouvelle Bentley Continental a remporté la pole position et dominé le dernier tiers de la course.

Lancé sous un soleil radieux, le premier tiers de course a été haché par plusieurs neutralisations dans un peloton de 49 voitures très compact et à l’attaque. Dès les premières minutes, un incident impliquait Rob Smith (Bentley Team Parker) Dries Vanthoor(Audi R8)et Florian Scholtze (Ferrari 488), des deux derniers terminant dans le mur au bout de la longue ligne droite du Mistral qui était empruntée dans on intégralité.

La Bentley Continental n° 107 avait le dessus en performance pure mais elle a eu fort à faire avec plusieurs concurrents. La Mercedes AMG GT du Black Falcon Racing, pilotée entre autres par l’ancien du DTM Maro Engel, a pris la tête au départ, puis la FFF Racing Lamborghini Huracan d’Andrea Caldarelli a doublé la Bentley à mi-course, mais, à chaque fois, l’équipe britannique a profité intelligemment des neutralisations pour déployer une excellente stratégie et reprendre le leadership.

Plus tard, un arrêt aux stands raté a relégué la Bentley à plusieurs secondes de la Ferrari du SMP Racing pilotée par Miguel Molina, ce qui a incité Jules Gounon à faire le forcing pour revenir sur la Ferrari. Toutefois, la 488 GT3 a écopé d’un drive-trough pour une infraction lors d’un ravitaillement et a laissé les commandes à la Bentley n°107 qui a assuré la victoire avec presque 40″ d’avance. La dernière victoire Bentley remontait à deux ans…au Castellet justement.

La n°4 du Black Falcon a animé le début de course mais n’est que 15e.

Victorieuse à Silverstone, la Ferrari du SMP Racing, pilotée par les pointures Mikhail Aleshin, Davide Rigon et Miguel Molina, échoue à la 2e place mais c’est une belle performance quand on sait qu’ils s’élançaient de la 15e place de la grille. Ils ont bien exploité les neutralisations du début de course pour remonter.

crédit : SRO

La dernière marche du podium revient à la Lamborghini Huracan du Orange FFF Racing, grâce à Marco Mapelli qui a passé dans les dernières minutes l’Aston Martin Vantage du R-Motorsport d’Alex Lynn et Jake Dennis. La Lambo termine sur les talons de la Ferrari du SMP Racing. Malpelli et son équipier Andréa Caldarelli, qui signent 3 podiums en 3 manches, prennent la tête du championnat pilotes.

crédit : SRO

La première Porsche 911 GT3 R est la n°99 du ROWE Racing, pilotée par Olsen/Campbell/Werner à la 5e place.

La 488 GT3 de Ehret-Berry-Balbiani (Rinaldi Racing) après la bataille

En Pro-Am, la victoire revient à la Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP de Jim Pla/Jean-Luc Beaubelique/Mauro Ricci. L’écurie française gagne également en Silver Cup avec la n°90 de Boguslavskiy/Bastian/Fraga.

En Am Cup, Garage 59 s’impose avec l’Aston Martin Vantage GT3 n°188 de Goodwin – Harris – West.

GT Sports Club

crédit : Blancpain GT Sports Club

Dans la catégorie des gentleman-drivers, Luigi Lucchini (BMS Scuderia Italia) réitère en course 1 une victoire déjà acquise l’an passé. Au volant d’une 488 GT3, l’italien a pris le meilleur au départ sur la Honda NSX du poleman Jens Reno Möller. Lucchini a mené toute la course et a résisté au retour du danois dans les dernières boucles.

En course 2, c’est le russe Murad Sultanov qui triomphe, encore sur une 488 GT3, cette fois-ci du Kessel Racing.

GT4 European series

crédit : Blancpain GT4 European series

Le duo Simon Knapp-Alec Udell, du MPM Motorsport, a dominé le week-end en remportant les deux courses au volant de leur BMW M4 GT4.

Les Alpine n’ont pas été vraiment à la fête. Le meilleur résultat est une 5e place en course 1 pour le vétéran Alain Ferté et Grégoire Demoustier qui font équipe au sein de Rédélé Compétition.

Formule Renault Eurocup

Course 1- Les concurrents ne disposaient que de vingt minutes de qualifications. La bataille pour le meilleur temps opposait Lorenzo Colombo et Oscar Piastri. À cinq minutes du drapeau à damier, l’Italien prenait définitivement la tête avant de sceller sa quatrième pole position dans la catégorie en 1’59’’446.

Fernando Alonso a lancé son équipe de Formule Renault, qui complète sa structure de Karting.

Lorenzo Colombo (MP Motorsport) a remporté une course 1 menée de bout en bout. Il devance Oscar Piastri (R-ace GP) et son équipier Victor Martins. Alex Smolyar et Caio Collet, meilleur rookie de la course, complètent le top 5. La course a connu une neutralisation en début de manche.

Colombo était intouchable au Ricard ce week-end (crédit : Eurocup Renault)

Le lendemain, Colombo a encore fait parler la poudre et a réalisé le doublé pole-victoire. Intouchable, il devance avec une belle avance Alex Smolyar et Victor Martins, ce dernier conservant la tête du championnat.

A noter que Bentley Motorsport proposait des visites guidées de leurs stands:

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Blancpain GT Paul Ricard : Bentley prend sa revanche"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Une Bentley sur circuit……….
Pas crédible……….

zemik
Invité

Vaut pas les AX RR+ en effet

labbo
Invité

bentley est a la base , une marque sportive . les année rolls royce l’on fait sombré sportivement, mais depuis le rachat volkswagen, petit a petit bentley retrouve ses gênes sportives.

double-d
Invité

belle victoire de Bentley avec entre autre le fils de Jean-Marc Gounon au volant ,et victoire en même temps de M-Sport préparateur de ces Bentley

labradaauto
Invité

bien jolis clichés en tout cas ! provoquent chez moi démangeaisons toujours !

wpDiscuz