Accueil Audi Audi : l’hydrogène pour contrer la pénurie de batteries 

Audi : l’hydrogène pour contrer la pénurie de batteries 

3669
13
PARTAGER

Audi redémarre ses développements dans la technologie hydrogène. Des tests sont prévus au début de la prochaine décennie.

Relance des développements dans l’hydrogène

Tandis qu’Audi faisait récemment la promotion de ses véhicules électriques, mettant en avant sa gamme E-Tron, la filiale du groupe Volkswagen relançait en parallèle son développement de la technologie de la pile à combustible à hydrogène pour utilisation sur un véhicule dès 2021.

La reprise du programme se précise, alors que le président d’Audi Bram Schot a révélé vendredi dans le journal Autocar que le constructeur lancerait un nouveau modèle de conception du véhicule à pile à combustible à hydrogène d’ici la fin de l’année 2019 et qu’il envisageait de produire un nombre limité d’unités dès 2021 pour les contrats de location destinés aux particuliers.

Le patron d’Audi a toutefois précisé que la production de masse de tels véhicules ne verrait pas le jour avant 2025. D’ici là, le constructeur souhaite lancer 12 modèles 100% électriques.

Concept Audi H-Tron

Rappelons que le concept Audi H-Tron est apparu en janvier 2016, juste avant que l’ensemble du groupe VW ne lance son programme d’intégration de véhicules électriques au sein de toutes ses marques. Une politique menée à la fois pour s’attaquer au marché mondial des véhicules zéro émission et pour faire face aux réactions négatives occasionnées par la crise du dieselgate.

L’hydrogène pour faire face à une pénurie de batteries

Selon Bram Schot, l’idée relativement récente de relancer leur programme hydrogène est due à la pénurie de batteries à laquelle sont confrontés les véhicules électriques. La suprématie de la Chine dans le domaine n’arrangeant rien à l’affaire et créant une dangereuse dépendance pour les constructeurs.

Partenariat Audi / Hyundai

En juin 2018, Audi a annoncé un partenariat avec Hyundai dans le domaine des véhicules à hydrogène pour un partage croisé de brevets.

A l’heure actuelle, Hyundai vend déjà son Nexo FCV au niveau mondial, ce qui lui donne une longueur d’avance sur Audi et pourrait l’aider à rattraper celui de Honda et de Toyota, entreprises qui développent cette technologie depuis encore plus longtemps.

Hydrogène, électrique : plusieurs réponses pour un vaste défi

Ce qu’Audi et le groupe VW dans son ensemble semblent avoir compris, c’est qu’il n’existe pas une seule réponse permettant de relever le défi de zéro émission.

Le temps est peut-être désormais à promouvoir davantage les piles à combustible Ce qui devrait permettre de réduire les coûts et d’élargir les discussions sur l’infrastructure alimentant l’hydrogène.

L’avis de Leblogauto.com

On reparle effectivement de plus en plus de l’hydrogène ces temps-ci. Reste à savoir s’il s’agit d’une réelle volonté de mettre en avant ce type de technologie en misant sur ses potentiels atouts … ou s’il s’agit avant tout de tenter de lutter contre la dépendance chinoise sur les batteries électriques et de trouver une solution de rechange face aux pénuries de matières premières et composants qui pointe à l’horizon.

Sources : Autocar, Audi

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Audi : l’hydrogène pour contrer la pénurie de batteries "

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité

Une voiture hydrogène pour contrer la Pénurie de batterie. Audi va vite découvrir dura la phase de recherche qu’une voiture à pile à combustible et elle aussi pourvue d’une batterie de belle capacité.

On peut aussi ajouter que les problèmes de batteries pour VAG c’est dès maintenant. En tout cas c’est la raison qu’ils fournissent pour leur retard sur la production de leur véhicules électrique. Donc en 2025 les problèmes seront réglés grâce à l’hydrogène et peut être aux futurs constructeurs européens de batterie.

wizz
Membre
Ce n’est pas une pénurie, mais une dépendance (notamment sur le plan commercial) https://www.breezcar.com/actualites/article/usine-batteries-vehicules-electriques-lg-chem-pologne-1117 LG fournit en batterie divers constructeurs, dont Renault ou VW… Les ZOE, les Golf electrique, etc…. déjà commercialisées. Ces batteries proviennent depuis la Corée du Sud. Pour faire face à une future demande grandissante, LG a investi dans une usine en Pologne, de capacité 100000 batteries par an (et une formidable possibilité d’extension, voir la photo des travaux de l’usine). C’est une usine qui vient d’etre opérationnelle l’année dernière. A la dernière nouvelle, l’Europe n’a pas augmenté sa production de voitures électriques telle au point de… Lire la suite >>
SGL
Invité

A quand l’Airbus de l’hydrogène ? 😉

Luc
Invité

N’y a t’il pas plus simple qu’une pile à combustible? Un moteur thermique ferait bien l’affaire? Quitte à remplacer l’admission d’air par des bouteilles d’O² pour s’affranchir des NOx. Ce qui serait valable pour essence et Diesel d’ailleurs pour supprimer les NOx.

wizz
Membre
super idée, luc L’atmosphère contient 80% d’azote et 20% d’oxygène. Pour obtenir de l’oxygène, on procède par liquéfaction en refroidissant l’air. L’azote devient liquide à -196°C et l’oxygène à -183°C. En atteignant -183°C, il y a donc séparation de l’oxygène de l’azote. Il faut juste….beaucoup d’énergie pour refroidir à cette température Un moteur 2L de cylindrée 4 temps. On a 1 explosion tous les 2 tours. En moyenne, un moteur 2L consomme 1L d’air par tour, et brule donc 200cc d’oxygène (et la quantité d’essence associé, selon la proportion stoechiométrique) En alimentant directement en oxygène pur, un moteur 400cc suffira,… Lire la suite >>
Luc
Invité
Merci pour ces précisions en physique très intéressantes. En fait, je pense (à tort?) que si un jour on roule à l’hydrogène, celui-ci viendra de molécule d’eau cassées à partir d’energie renouvelables, et pas du pêtrole. De ce fait, on récupèrerait de l’O² (gratuit…), qui pourrait bien être réutilisé lors de la combustion de l’hydrogène dans un moteur thermique. Sinon, tes litres d’O² consommés à la minute pour un diesel ou essence sont à un bar. À 400 bars, ça fait déjà 400 fois moins. Et quand on arrivera à la norme euro18, les moteurs feront pas plus de 600cc.… Lire la suite >>
wizz
Membre
l’eau est gratuite pour casser la molécule d’eau, ça s’appelle électrolyse ça a déjà été discuté ici (lis…mes commentaires) https://www.leblogauto.com/2006/09/hydrogene-bmw-confirme-la-serie-7.html oui, les litres de O2 consommés, c’est bien à pression atmo oui, à 400 bar, le volume sera moins. MAIS parce que c’est concentré. Parce que la QUANTITE d’O2 est exactement la même, d’où l’expression en kg. Pour obtenir 32kg d’oxygène pur via électrolyse, il faudra électrolyser 36 litres d’eau. La facture d’élect nécéssaire? Lire mon commentaire dans le lien ci-dessus Energie renouvelable, à l’infini (pour les 3 ou 4 prochaines milliards d’années). C’est chouette. C’est gratuit….ou presque Le soleil… Lire la suite >>
Fabrice
Invité
A part ça bonne idée de Luc. Petit apparté : Le ton « monsieur-je-sais-tout-mieux-que-tout-le-monde » de Wizz commence à être lassant à la longue… même si pertinent. Y’a des façons… et d’autres contributeurs tout aussi scientifiques et ingénieurs de leur état… A bon entendeur. Pour finir – le rendement d’une électrolyse est au mieux de 30% alors que le stockage sous forme chimique de l’electricité est de l’ordre de 95%. Si on utilise des ENR, je préfèrerai stocker cette énergie dans une batterie, probablement avec une chimie moins pénalisante que le NMC ou NCA car la densité énergétique est moins importante dans… Lire la suite >>
wizz
Membre
merci fab la filière hydrogène, c’est trop énergivore pour que ça soit efficace. Ce serait différent si jamais on trouve des puits d’hydrogène, en abondance. Mais ce n’est pas encore le cas… quant à « monsieur qui sait tout mieux que tout le monde », je ne connais pas plus que les gens. On a tous été à l’école, appris des choses. Reste à en retenir ou pas, pour pouvoir analyser, comprendre avant de prendre une décision, avant de faire une proposition Par exemple, l’idée d’alimenter les moteurs directement avec de l’oxygène pur. Rien ne se créer, rien ne se perd. Pas… Lire la suite >>
Fabrice
Invité

merci de ta réponse. Sur le fond on est d’accord, bien évidemment, comme expliqué dans mon post (toujours pertinent ai-je dit!)
C’est juste que certains peuvent être offensé par le ton direct de tes démonstrations… un peu d’empathie et de mots autour des chiffres ne nuiront pas au débat, bien au contraire…

Invité

Réelle envie de mettre en avant la technologie, besoin de se passer de l’a dépendance chinoise ou … nouvelle dérobade marketingo-publicitaire pour faire oublier le dieselgate, VAG n’étant pas avare d’annonces depuis deux ans ?

wpDiscuz