Accueil Africa Eco Race Africa Eco Race 2019 – étape 7 : on a frôlé le...

Africa Eco Race 2019 – étape 7 : on a frôlé le drame

1790
5
PARTAGER

Alors qu’ils étaient en vue de l’arrivée, Dominique Laure et Christophe Crespo sont entrés en collision avec les frères Kupryanov. C’est l’abandon pour les deux équipages qui s’en sortent miraculeusement indemnes.

L’étape du jour était une boucle autour de Chami. 481 km de spéciale dans le sable mauritanien et ce soir impossibilité de passer par l’assistance. Direction le parc fermé.

Sur cette étape, c’est Gérard David et Pascal Delacour qui l’emportent avec plus de 12 minutes sur Patrick Martin et Didier Bigot. Strugo et Borsotto complètent le podium du jour. Une fois n’est pas coutume, on retrouve un BMW, celui de Imre Varga. La portugaise Jacinto est le premier camion, à la 5e place, à un peu moins de 28 minutes des vainqueurs. Pas mal.

Parmi les concurrents qui lâchent du temps aujourd’hui, on retrouve les époux Julien qui arrivent à 45 minutes. Mais, évidemment, la grosse nouvelle du jour c’est donc cet énorme carton entre deux véhicules. Sur l’Africa Eco Race, les accidents importants sont relativement rares, encore plus entre deux concurrents. Pour le moment, pas d’information sur les circonstances de l’accident.

« Les français LAURE Dominique & CRESPO Christophe #211 et les russes KUPRIANOV Sergey & KUPRIIANOV Aleksandr # 202, se sont percutés près de la ligne d’arrivée de la spéciale du jour, il n’y a aucun blessé mais les voitures sont détruites…Triste journée pour les MD » déclare la direction de course pour l’instant.

Pos Pilotes Scratch Diff 1er
1 210 GERARD David 04:26:40
DELACOUR Pascal
2 205 MARTIN Patrick 04:39:09 00:12:29
BIGOT Didier
3 203 STRUGO Jean Pierre 04:40:48 00:14:08
BORSOTTO Francois
4 226 VARGA Imre 04:50:59 00:24:19
TOMA Jozsef
5 404 JACINTO Elisabete 04:54:39 00:27:59
MARQUES Jose
COCHINHO Marco
6 216 MOGNIER Gerald 04:55:57 00:29:17
ROUBIN Pierre
7 204 FROMONT Yves 05:01:01 00:34:21
VIDAL Paul
8 405 BOUWENS Igor 05:03:09 00:36:29
DE LEEUW Tom
BOERBOOM Ulrich
9 208 JULIEN Jean Noel 05:12:14 00:45:34
JULIEN Rabha
10 402 ELFRINK Johan 05:13:41 00:47:01
SCHUTTEL Dirk

Classement général

Au général, Strugo prend le pouvoir. L’équipage #203 compte 1h13 d’avance sur Martin et 1h24 sur Gerard. Les Julien reculent à la 5e place derrière Fromont. Mais 2, 3, 4 et 5e se tiennent en 23 minutes. Un grain de sable dans ce désert mauritanien.

Demain, deuxième partie de l’étape marathon avec 445 km de spéciale entre Chami et Amodjar. Du sable, du sable et du sable.

Pos Pilotes Scratch Diff 1er
1 203 STRUGO Jean Pierre 24:39:31
BORSOTTO Francois
2 205 MARTIN Patrick 25:52:40 01:13:09
BIGOT Didier
3 210 GERARD David 26:03:55 01:24:24
DELACOUR Pascal
4 204 FROMONT Yves 26:11:26 01:31:55
VIDAL Paul
5 208 JULIEN Jean Noel 26:16:27 01:36:56
JULIEN Rabha
6 404 JACINTO Elisabete 26:56:47 02:17:16
MARQUES Jose
COCHINHO Marco
7 216 MOGNIER Gerald 28:02:14 03:22:43
ROUBIN Pierre
8 401 ESSERS Noel 29:06:46 04:27:15
LAUWERS Marc
COONINX Johan
9 405 BOUWENS Igor 29:13:00 04:33:29
DE LEEUW Tom
BOERBOOM Ulrich
10 403 VAN VELSEN Aad 29:46:03 05:06:32
SIEMONS Marco
OOSTING Harry

Illustration : Africa Eco Race

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Africa Eco Race 2019 – étape 7 : on a frôlé le drame"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Laurent levy
Invité

Petit message à mr Gérald Mognier de soutient et gros bizous de lolo le roi de chez Renault ont est tous avec toi

Crouton
Invité

Quand on voit la vidéo de l’accident, on est déjà content que tout le monde soit indemne.
A l’image, on a l’impression que le buggy noir fonce sur le jaune, illusion due à la perspective ou non? Le strike de l’équipage russe est injustifiable (la victoire d’étape?) vu leur retard eu général.
Si c’est avéré, j’espère qu’ils seront sanctionnés, tout directeur haut placé de Gazprom qu’il est, c’est une course mais il y a une éthique et un règlement, qui sont appliqués ici, contrairement au code de la route en Russie…

Gustave
Invité

Metge et Auriol ont vraiment besoin que les usines viennent sur leur course, histoire d’élever le niveau ! car même lors des 1ers dakars, il n’y a pas eu d’accident aussi stupide que celui-ci !

wpDiscuz