Accueil Salon de Los Angeles Los Angeles 2018 : Hyundai Palisade

Los Angeles 2018 : Hyundai Palisade

1004
7
PARTAGER
Hyundai Palisade (2019)

En Europe, ce sont surtout les crossovers urbains qui ont le vent en poupe. De l’autre côté de l’Atlantique, les grands SUV restent à l’ordre du jour, contres vents (pollués) et marées (noires). Hyundai fait son entrée sur le segment des gros SUV / crossover familiaux avec le Palisade, concurrent des Ford Explorer, Chevrolet Traverse, Nissan Pathfinder…

Avec le nouveau SantaFe, Hyundai n’a pas remplacé la version longue, principalement vendue en Amérique du Nord. Et pour cause puisque le constructeur coréen présente maintenant un modèle bien différencié, le Palisade. Un modèle qui repose sur une nouvelle plateforme dédiée aux grands SUV, et que l’on devrait par la suite retrouver sur un modèle de marque Genesis. Et il est ainsi un cousin direct du Kia Telluride. Cette base servira sans doute de base au futur pick-up Hyundai…

Avec ses presque 5 mètres de long (4981 mm) et 2 mètres de large (1976 mm), le Palisade n’est pas vraiment adapté, ni destiné, au marché européen. Il vise le marché des grands SUV et crossovers américains, Explorer, Traverse, Pathfinder, Acadia, Highlander, Pilot… Son style avait été largement dévoilé par le concept HCD2 Grandmaster au salon de Busan. Un style massif et cubique, dominé par une calandre qui accentue ses formes avec l’épaisseur de chrome l’entourant. Le Palisade (au choix du nom deu hameau historique de Palisades dans l’état de New York, ou du quartier de Pacific Palisades à Los Angeles) se distingue aussi par le traité des chromes latéraux au niveau du pied C venant casser l’effet de longueur.

Un monospace dans un corps de SUV

L’idée est de mettre en avant le volume intérieur, pour des véhicules familiaux qui sont les successeurs directs des grands monospaces. Ce qui se confirme à bord avec les trois généreuses rangées de sièges et selon les versions jusqu’à 8 places. A 2 ou 3 places, le second rang est coulissant, et doté d’une fonction d’accès « un bouton » au troisième rang. Ce dernier accueille 3 passagers, avec un fractionnement 60/40, et propose un réglage d’inclinaison du dossier. L’escamotage ou le relevage du 3ème rang sont électriques. Vu la taille de l’engin, Hyundai a pensé à la communication entre l’avant et l’arrière… Un « interphone » interne est donc installé, via les haut-parleurs du système audio, pour communiquer entre le premier et le second, ou le premier et le troisième rang, sans hausser le ton. Il est aussi possible de couper les haut-parleurs arrière pour ne pas déranger les enfants qui dorment, ou regardent leur dessin animé sur leur tablette…

La planche de bord s’étire bien sur toute la largeur avec un effet enveloppant avec les panneaux de portes, et une console centrale haute. L’intégration de l’écran central 10,25 pouces hésite : incorporé à la planche, ou flottant. Au final un peu des deux… Dans les standards du marché, le Palisade propose bien les 2 porte-gobelets par passager (donc 16 au total), mais il lui manque encore 1 prise USB (7 sont disponibles). Notons une nouveauté pour les aides à la conduite dans le domaine des angles morts. L’activation du clignotant fait désormais apparaître dans le combiné d’instrumentation (écran 12,3 pouces) une image du flanc du véhicule prise depuis une caméra implantée dans le rétroviseur. Bien pour surveiller l’empattement de 2m90… L’instrumentation est complétée par un affichage tête haute.

Le seul moteur proposé sera un V6 3.8 Lambda II de 291 ch / 355 Nm. Il est associé à une boîte automatique 8 rapports, et comme sur la plupart des modèles du marché, il laisse le choix entre 2 (avant) ou 4 roues motrices.

Le Palisade ne viendra pas sur le marché européen, et sera produit à Ulsan en Corée du Sud.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Los Angeles 2018 : Hyundai Palisade"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Guill
Invité

*“Hyundai fait son entrée sur le segment des SUV « full-size » avec le Palisade, concurrent des Ford Explorer, Chevrolet Traverse, Nissan Pathfinder…”
Les exemples cités sont tous « mid-size ».

Panama
Invité

Fabriqué en Corée ? Les clients US s’en souviendront.
Typiquement le genre de SUV qu’on croise un peu partout aux US mais la concurrence est féroce.

SAM
Invité

L’intérieur est très Mercedes dans le style …

Fabi35
Invité

Il va falloir tirer à la courte paille pour la place du milieu au troisième rang 😲… C est un peut du foutage de gueule quand meme au vu des places du deuxième rang

wpDiscuz