Accueil Tesla Tesla : le précieux avantage fiscal, c’est fini !

Tesla : le précieux avantage fiscal, c’est fini !

2808
18
PARTAGER

Mauvaise nouvelle pour les afficionados de Tesla …. et Tesla lui-même : l’avantage fiscal « offert » pour l’achat d’une Tesla va baisser. Diminuant ainsi son attractivité pour les acheteurs qui devront davantage toucher à leur portefeuille pour acquérir la voiture de leurs rêves. De quoi faire chuter les ventes du constructeur, d’ores et déjà dans la tourmente

Un porte-parole a ainsi annoncé jeudi que Tesla  avait désormais livré 200.000 voitures électriques aux Etats-Unis. Une bonne nouvelle certes, mais qui en engendre une moins réjouissante : puisque cela va entraîner la diminution de l’avantage fiscal dont bénéficieront les futurs acheteurs.

Pour rappel, dans le cadre de la réforme fiscale adoptée aux Etats-Unis en décembre 2017, un avantage fiscal est accordé pour les 200.000 premiers véhicules électriques vendus par un constructeur. Cet avantage est ensuite réduit de moitié, pour ne durer que quelques mois.

Au final, à compter du 1er janvier 2019, l’avantage fiscal pour l’acquisition d’un véhicule Tesla passera de 7.500 dollars (6.426 euros) à 3.750 dollars jusqu’au milieu de l’année, selon les informations fournies par le constructeur sur son site.

Les investisseurs redoutent d’ores et déjà qu’un tel contexte pénalise les ventes du constructeur. L’action Tesla chutait ainsi de 0,67% à 14h32 GMT à la Bourse de New York, alors que parallèlement l’indice S&P-500 gagnait 0,65%.

Sources : Reuters, Tesla

Photo : Tesla

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Tesla : le précieux avantage fiscal, c’est fini !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ART
Invité

Et voilà, la grosse carotte bien profond !!!

Multi plat
Invité

Où est la carotte ? C’est un avantage qui disparait, pas une pénalité.

Personne n’est floué

Allegra
Invité

Vu le prix d’une Tesla, hors Model 3, c’est une paille…

Thibaut Emme
Admin

Sauf que c’est l’un des moyens pour Tesla de faire baisser ses prix.
Sur la model 3, cela représente 10% du prix quand même. Enfin, 7,6% si on considère que les model 3 actuellement livrées ne sont pas celles à 35 000 dollars, mais plutôt à 46 000.

Bref, c’est l’un des nouveaux écueils (attendus) que va devoir affronter Tesla.

Allegra
Invité

D’où le fait que je précise hors Model 3 😉 après c’est aux constructeurs de trouver un moyen de faire baisser les tarifs. Si ce sont les differents États qui se retrouvent obligés de subventionner pour que ça se vende, c’est que le système n’est pas viable sur la durée.

wizz
Membre
Pas forcement allegra. Tout dépend du contexte. La voiture diesel coute plus cher à produire que la voiture essence, et donc coute plus cher à l’achat. Chez nous de ce côté de l’Atlantique, on n’a pas besoin de subventionner (directement) la voiture diesel pour que ça se vende. La raison est simple: le litre de gasoil coute moins cher (et coutait bien moins chère) que l’essence. Malgré un cout d’achat supérieur, l’automobiliste sait qu’il amortira cette différence Le pétrole, de par sa formation, et vu notre rythme de consommation, alors sur la durée, il y aura de moins en moins,… Lire la suite >>
Francois
Invité
« dans le cadre de la réforme fiscale adoptée aux Etats-Unis en décembre 2017, un avantage fiscal est accordé pour les 200.000 premiers véhicules électriques vendus par un constructeur. » Trump et le GOP ne sont pas les plus écolos des politiciens américains mais sur ce coup, ils n’y sont pour rien. La loi qui accorde 7 500 dollars de crédit d’impôts à l’achat d’une VE fut votée en 2008 et amendée un an plus tard. Le décompte des 200 000 VE débute d’ailleurs le 1er janvier (bon le 2 dans les faits parce que le jour de l’an est férié) 2010.… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

Faut pas rêver avec cette utopie électrique…..
Sans avantages fiscaux…….

🤣🤣🤣🤣

amiral_sub
Invité

comme le diesel quoi

Thomas
Invité

Le diesel gardera toujours l’avantage de la consommation sur l’essence, à prix de carburant égal 😉

Si la France venait à supprimer ces avantages artificiels donnés aux électriques, la Zoé s’effondrerait 😀

Christophe
Invité

Mais la vraie question à se poser est qu’est-ce qui justifie cet avantage fiscal :
– pollution, pour qu’un VE soit efficace sur ce point il faut qu’il soit ultraléger,
– GES, idem.
Donc oui au bonus pour les VE mais inversement proportionnel à sa masse.
Le bonus devrait permettre qu’un VE avec 50 km d’autonomie électrique soit au même prix que le VT équivalent.

wpDiscuz