Accueil Ecologie Formule E – New York #1 2018 : Vergne champion du monde...

Formule E – New York #1 2018 : Vergne champion du monde !

783
3
PARTAGER
Vergne_champion_formule_E

Le premier ePrix de la double date américaine, finale de cette saison 2017-2018 de Formule E a vu Jean-Eric Vergne remporter le titre avant la dernière course de demain. C’est le premier Français champion du monde de Formule E. Bravo !

Le circuit

Le circuit de New York se trouve dans le l’arrondissement de Brooklin comme l’an dernier. Sur un port du quartier de Red Hook. Pour l’image c’est plutôt bien vu puisqu’on a la ligne de Manhattan en fond, ainsi que la Statue de la Liberté. Pour le reste, le tracé est assez basique, avec deux lignes droites importantes, mais surtout deux épingles où se passeront la plupart des dépassements. Il est très poussiéreux aussi.

Mais, c’est surtout le théâtre de la « finale » de cette saison avec un duel entre Jean-Eric Vergne et Sam Bird. Tous les deux peuvent encore être titrés même si Bird avoue que le tracé ne va pas avantager sa DS-Virgin contrairement à la Techeetah de Vergne. Vergne possède 23 points d’avance sur Bird et il reste deux courses ce weekend. Chaque course peut apporter 25 points, chaque pole 3 points, et chaque meilleur tour en course 1 point (si dans le Top10). Si Vergne marque 7 points de plus que Bird, il sera sacré ce soir.

Ce sont aussi les adieux à la Formule E de Renault qui va céder sa place à Nissan aux côtés de e.Dams. Ce sont aussi les adieux de Nicolas Prost (et d’Alain Prost au passage).

Qualifications : Vergne disqualifié, Buemi au sommet

Habituellement tirés au sort, les groupes de qualification pour la pole position sont cette fois-ci selon l’ordre au championnat. Ainsi, Vergne, Bird, di Grassi, Buemi et Rosenqvist doivent nettoyer la piste pour les autres concurrents. De quoi donner du suspense en pénalisant les leaders ?

En tout cas, cela ne gène pas Vergne qui signe le meilleur temps, devant Abt, Evans, D’Ambrosio et Buemi. Sam Bird ne signe que le 16ème temps. Mais, rebondissement ! Alors qu’on attendait Vergne pour la super pole, le voilà disqualifié ! Lotterer aussi ! Les deux Techeetah ont dépassé les 200 kW de puissance autorisée. Incroyable bévue de l’équipe. Les deux pilotes Techeetah sont relégués en 18 et 19ème places.

A noter que Sarrazin a fini dans le mur et se place 17ème. La dernière place est prise par Turvey sans courir. En effet, il s’est cassé la main dans les seconds essais libres. A voir s’il pourra courir ce ePrix #1 de New York.

La super pole est revenue à Buemi sur sa Renault e.Dams. C’est sa 10ème pole et il est le premier pilote à atteindre ce niveau en Formule E. Après une saison très décevante, c’est une consolation pour le Suisse. Buemi devance Evans, Prost, D’Ambrosio et Abt. Chant du cygne pour la Renault.

Départ

Finalement, Turvey n’est pas sur la grille. Ils ne sont donc que 19 pour ce ePrix. Pour Vergne, le but est de rattraper Bird « rapidement » et de le marquer à la culotte. On part pour 45 tours. Les feux s’éteignent et c’est parti. Pas pour Evans. Bon départ de Buemi et Prost. Cela touche au premier virage avec des bouts de carrosseries partout.

Vergne a fait un mauvais départ avec la poussière et le voilà dernier. Enfin 18ème car Evans n’est pas dans le classement. C’est D’Ambrosio qui a perdu son aileron avant. Il a éclaté l’aileron arrière de Lopez, son coéquipier. Bird passe son coéquipier Lynn et n’a plus qu’une place pour être dans les points.

Prost perd des places. Le voilà 5ème, dépassé par Piquet Jr. et le Français Tom Dillmann. A la fin du 4ème tour, Vergne passe Sarrazin. Il va devoir s’attaquer à Rosenqvist, un client. Di Grassi dépasse Engel. Vergne semble en mode économie d’énergie. Il va sans doute tenter de se décaler en stratégie par rapport aux autres. On sait que la Techeetah est capable de faire du « lift and coast » très efficace (on lève le pied à l’approche d’un virage pour régénérer de l’énergie).

7ème tour, Abt prend le commandement de la course. Il a passé Buemi. Vergne est désormais 14ème tandis que Bird est 9ème après que Lopez et D’Ambrosio ont du changer les ailerons cassés. Le fanboost échoit à Vergne, Buemi et Abt. Un petit bonus de puissance temporaire bienvenu.

Tour 10/45

Rosenqvist fait un freinage appuyé sur Da Costa. Il emmène Vergne dans son dépassement de Da Costa. Vergne passe Rosenqvist juste après, dans la poussière. C’est osé car Vergne n’a pas le droit à l’erreur. Lotterer passe Bird ! Cela fait le jeu de son coéquipier. André n’a jamais caché que s’il pouvait aider JEV à devenir champion il le ferait.

Devant, Piquet a reculé à la 5ème place. Dillmann puis Di Grassi l’ont passé. Les deux DS Virgin et les deux Techeetah se suivent, Lotterer, Bird, Vergne, Lynn. Pas d’anti-sportif des deux côtés (alors que chacun aurait pu envoyer son coéquipier mettre hors course l’autre. Di Grassi passe Tom Dillmann au tour 16. Vergne attaque Bird ! Vergne possède toujours un peu plus de 2% de batterie de plus que Bird.

Lotterer a passé Engel et n’attend pas son chef de file. Il faut dire que Vergne le suit de peu et passe aussi le pilote Venturi.

Tour 20/45

Lotterer fait un festival. Le voilà 6ème. Vergne passe Prost pour la 8ème place. Puis il passe Heidfeld pour la 7ème place. Vergne a peut-être re-basculé sur une stratégie plus classique et dépense ce qu’il a économisé. Di Grassi de son côté passe Buemi. Le voilà 2nd sur son Audi Sport Abt Schaeffler.

On approche de la mi-course et du changement de monoplace. Pour rappel, cette saison, il n’y a plus de temps minimum à respecter et on peut gagner ou perdre du temps dans ce changement. On rentre aux stands au 22ème tour. Rosenqvist est « calé » au milieu des stands. Piquet de son côté est arrêté en piste !

Abt est reparti en 1ère position, il devant Di Grassi son coéquipier. Buemi, Dillmann, Loterer et Vergne 6ème. Heidfeld est 7ème devant Prost, Bord et Engel. Bird prend pour le moment 2 points, contre 8 à Vergne. Si Lotterer le laisse passer, en l’état, Vergne serait titré. Di Grassi a pris la tête après une bagarre avec Abt. Abt prend le meilleur tour en course et donne des frayeurs à McNish dans le stand Audi en attaquant Di Grassi. Il y a le championnat constructeur à remporter !

Tour 29/45

Vergne s’est rapproché de Lotterer. Il le passe sans coup férir. C’est de « bonne guerre » on va dire entre coéquipiers. A l’heure actuelle, il y a 31 points d’écart entre Vergne et Bird et le Français tient son titre. Vergne et Lotterer économisent très bien leur batterie. Ils disposent de 3 à 5% de plus que les 4 premiers du ePrix.

Alex Lynn a détruit sa DS Virgin au 35ème tour. Tête-à-queue dans la poussière. La voiture de sécurité devrait entrer en piste. Déjà c’est un « full course yellow ». Tout le monde doit ralentir et ne pas doubler ! Au même moment, Bird s’est fait passer par Engel et recule 10ème. Heidfeld de son côté passe Lotterer pour la 6ème place. La BMW i8, voiture de sécurité de la série est en piste.

Une première pour la Formule E ! On n’ira pas au bout du nombre de tours. Visiblement il y a trop de travaux à faire pour réparer la barrière de protection. On devrait donc finir la course au temps maximal et non au nombre de tours. On pourrait même finir derrière la voiture de sécurité et cela sent bon pour Vergne.

4 minutes

On ne parle plus en tours donc. Il reste moins de 4 minutes jusqu’à la fin de la course. La course va se terminer sous voiture de sécurité. Ah non ! La voiture va s’effacer et il reste 2 minutes 30. De quoi faire 2 tours. Drapeau vert !

Bird ne peut rien faire derrière Prost et Engel. Engel fait un freinage « kawabunga » sur Prost et Bird a tenté d’en profiter. En vain. Vergne est derrière Dillmann, bien sage. Bird va devoir tenter quelque chose s’il ne veut pas baisser les bras.

Bird passe Prost à 30 secondes de la fin. Il lui manque un point pour entretenir un espoir. C’est fini ! Il faut terminer le tour en cours. Bird est loin de Engel. La direction de course se mélange les crayons et il y a deux tours finaux ! N’importe quoi.

Di Grassi remporte le ePrix #1 de New York devant Abt et Buemi. Suivent le Français Dillman, Vergne, Heidfeld, Lotterer, Engel, Bird et Prost qui prend le dernier point.

Jean-Eric Vergne est donc le champion de la saison 2017-2018 (la 4ème), après Piquet Jr. Buemi et Di Grassi. Bravo à lui.

Position Pilote
1 Di Grassi
2 Abt
3 Buemi
4 Dillmann
5 Vergne
6 Heidfeld
7 Lotterer
8 Engel
9 Bird
10 Prost
11 Da Costa
12 Sarrazin
13 D’Ambrosio
14 Rosenqvist
15 Fillipi
16 Lynn
17 Piquet
18 Lopez
19 Evans
20 Turvey (non partant)

Classements

Au classement pilote, Vergne dispose de 31 points d’avance sur Bird. Comme Bird ne peut marquer que 29 points au maximum, Vergne est donc titré avant le dernier ePrix de demain.

Di Grassi peut même dépasser Bird, même si ce ne sera pas simple. Il a 26 points de retard. Il faut donc plus qu’une victoire pour le Brésilien en supposant que Bird ne marque pas de point. Buemi, Abt. Le top 5 peut encore bouger.

Classement Pilote Points
1 Vergne 173
2 Bird 142
3 Di Grassi 126
4 Buemi 110
5 Abt 104
6 Rosenqvist 86
7 Lotterer 62
8 Evans 60
9 Turvey 46
10 Piquet Jr. 45
11 Heidfeld 38
12 Engel 31
13 Mortara 29
14 D’Ambrosio 27
15 Da Costa 20
16 Lynn 17
17 Lopez 14
18 Dillman 12
19 Prost 8
20 Blomqvist 4
21 Filippi 1
22 Sarrazin 0
23 Kobayashi 0
24 Ma 0
25 Jani 0

Au classement par équipe, Techeetah conserve encore la tête pour 5 points. Mais Audi a l’air particulièrement en forme à New York. Vergne et Lotterer ne seront sans doute pas disqualifiés demain en qualification et pourront donc jouer leur chance pour faire titrer leur écurie.

Pour rappel, Techeetah est une écurie cliente. Elle dispose du train roulant Renault. L’an prochain, elle disposera de celui de DS qui devient le partenaire.

Position Ecurie Points
1  TECHEETAH 235
2  AUDI SPORT ABT SCHAEFFLER 230
3  DS VIRGIN RACING 159
4  MAHINDRA RACING 124
5  RENAULT E.DAMS 118
6  PANASONIC JAGUAR RACING 105
7  VENTURI FORMULA E TEAM 72
8  NIO FORMULA E TEAM 47
9  DRAGON RACING 41
10  MS&AD ANDRETTI FORMULA E 24

Illustration : Formule E

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Formule E – New York #1 2018 : Vergne champion du monde !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rowhider
Invité

Un grand bravo à JEV! Rien à ajouter ^^

guallaume
Invité

Bravo JEV, un grand champion,n’en déplaise à Helmut..
Il reste à remporter le championnat constructeur pour que la fête soit parfaite.

Raymond Boncoin
Invité

Magnifique Jean-Éric Vergne! Un vrai beau champion dans un championnat très relevé et de haute technicité.

wpDiscuz