Accueil F1 F1 – Allemagne 2018 : Hamilton fait la danse de la pluie...

F1 – Allemagne 2018 : Hamilton fait la danse de la pluie et gagne

1036
2
PARTAGER
Hamilton Hockenheim GP 2018

La pluie est venue, comme souvent à Hockenheim, perturber le GP d’Allemagne 2018. Parti 14ème, Hamilton remporte l’épreuve tandis que Vettel doit abandonner, piégé par la pluie.

La Formule 1 est en Allemagne à Hockenheim avec, à n’en pas douter, une pensée pour Sergio Marchionne qui a dû céder sa place pour raison de graves soucis de santé. Louis Camilleri, ex-PDG de Philip Morris, sponsor de la Scuderia, assure la transition avant d’être entériné « rapidement » par une assemblée générale. On a donc deux anciens du cigarettier américain à la tête de Ferrari et de la scuderia. A voir si Louis Camilleri interviendra autant que Marchionne ne le faisait.

Côté sport, Ricciardo partira en fond de grille. Enfin presque car Honda a changé tout un tas d’élément de la monoplace de Pierre Gasly. Ce sont des changements tactiques pour les deux. Cela permet d’avoir des éléments de réserve pour les GP où le moteur est primordial. La Red Bull sera à côté de la Toro Rosso.

Hamilton est 14ème et devrait faire une remontée. Pas aussi simple que sur d’autres circuit, mais la Mercedes est rapide comme l’a montré Bottas, en première ligne à côté du poleman Vettel. Les pilotes Haas ont un gros coup à jouer, s’ils ne s’accrochent pas dès le premier virage. Renault semble un cran en retrait ce weekend et va devoir batailler avec Leclerc encore incroyable au volant de sa modeste Sauber, ou contre les Force India.

Côté météo, c’est chaud et sec pour le moment. 25° dans l’air, 41 sur la piste, 56% d’humidité. Mais il y a de gros nuages tout de même. Une petite douche pour pimenter le GP ?

Départ

Bottas s’élance bien, mais Vettel aussi. L’Allemand couvre sa position et prend la tête du GP. Derrière c’est la foire d’empoigne entre Verstappen et Raïkkönen. Grosjean s’écarte de la trajectoire pour éviter Magnussen et se fait passer par Hülkenberg. Hamilton a réussi un bon départ et a gagné une place. Il est 13ème. Leclerc par contre a perdu 2 places. Certains pilotes annoncent quelques gouttes sur leur visière.

Après 4 tours, on a Vettel qui prend le large sur Bottas, Räikkönen, Verstappen, Magnussen, Hülkenberg, Grosjean, Perez, Sainz et Hamilton qui dépasse Leclerc dans la parabolique malgré un DRS ouvert pour tous les deux. 4 places de gagnées pour le moment.

Deux tours après, il avale Sainz au même endroit, au freinage de l’épingle tout au fond (à l’est) du circuit. Toujours à cette épingle, 1 tour après, c’est Perez qui attaque Grosjean. Il le force à sortir de la piste. A voir si la radio va crachoter ou pas. A noter que le Français se plaint de ses pneus arrières qui se dégradent plus vite que prévu. Hamilton passe Grosjean puis Perez. Le voilà 7ème, bientôt sur Hülkenberg. Ricciardo de son côté est 13ème après avoir passé Ocon et à la chasse à l’Alonso.

Tour 10/67

La Renault n’a été qu’une formalité pour la Mercedes qui se trouve derrière la Haas de Magnussen. Le voilà bientôt revenu dans le Top 5 et il aura du mal à continuer, sauf sur une stratégie pneumatique différente (il a pu choisir ses pneus). C’est fait au tour 14. Pendant ce temps, Sainz harcèle Grosjean en difficulté et bientôt dépassé ?

Au 15ème tour, Räikkönen rentre aux stands. On cherche visiblement à se couvrir. Par rapport à Hamilton et ses pneus tendres plus endurants ? Il ressort justement devant Hamilton. Le changement a été un peu long, mais c’est passé. Vettel possède une bonne avance, de 3,7 secondes, mais plutôt stable.

Ricciardo passe Alonso au 18ème tour et passe 12ème. Du côté de Vettel, la dégradation des ultra-tendres commence à se voir. Au 20ème tour, Ricciardo passe Leclerc et rentre enfin dans les points. Devant, on commence à se demander si Bottas ne va pas tenter qu’un seul arrêt, tout comme Vettel. Si c’est le cas, l’arrêt prématuré de Kimi le replacera derrière son compatriote. Avec des pneus qui ont 15 tours de plus, Hamilton reste au « contact » de la Ferrari #7.

Tour 22/67

On a une valse de changements de pneus. Certains se retrouvent dans le trafic. Sainz a changé un tour avant Grosjean, mais ce dernier ressort tout de même devant lui. Stroll joue les chiens dans un jeu de quille et perturbe la course de ses petits camarades. Grosjean réussi à repasser Perez à cause d’un arrêt très long pour le Mexicain.

C’est très confus en piste, mais cela offre du spectacle. Plein de dépassements. A la faveur des changements de pneus, Ricciardo est remonté 6ème. On a de nouveau la « bande des 6 » réunie. Vettel, Bottas, Verstappen, Räikkönen, Hamilton et Ricciardo.

Au tour 26, Vettel rentre aux stands. Pas Bottas, pas Verstappen. Vettel ressort derrière son coéquipier. Mais il est devant Hamilton pour 2 secondes. Ce dernier n’a pas changer ses pneus encore. Ricciardo est à l’arrêt ! 29ème tour « quelque chose ne va pas » dit-il à la radio. C’est fini pour l’Australien.

Bottas est passé par les stands, puis Verstappen. Räikkönen mène devant Vettel, Hamilton, Bottas, Verstappen. Magnussen grimpe à la 6ème place en passant Alonso toujours pas passé aux stands. Avec les stratégies décalées, ont devrait avoir encore pas mal de changements.

Tour 35/67

On a dépassé la mi-course et Hamilton a toujours les mêmes pneumatiques. Mais ils portent des stigmates désormais. Du côté de Vettel, on semble s’impatienter qu’il n’y a pas d’ordre donné à Iceman pour le laisser passer alors qu’ils n’ont pas la même stratégie de course. « C’est juste idiot, je perds du temps ».

Et voilà la consigne qui tombe ! Sous prétexte de températures de pneus, sans vraiment dire, mais en le disant. Après tout, c’est un sport d’équipe désormais. Sebastian passe Kimi qui explique à la radio qu’il aurait fallu lui dire plus tôt. Revoilà donc Vettel en tête du GP d’Allemagne 2018. Hamilton repousse au maximum son arrêt aux stands pour pouvoir « taper » dans son deuxième train de pneus, des ultra-tendres à priori. Il devrait ressortir derrière Verstappen, à la 5ème place et aller à la chasse à la 4ème place finale.

Magnussen mène toujours la troupe « des autres ». Il compte 48 secondes de retard sur Verstappen ! Suivent Hülkenberg, Grosjean, Perez et Sainz. Tour 43/67, Hamilton change enfin ses pneus. Pas de pluie, pas de voiture de sécurité, il faut en passer par là. 13 secondes de retard pour Hamilton sur Verstappen, et 24 tours pour le passer.

Tour 45/67

La pluie fait son apparition et certains tentent un coup de poker en chaussant les intermédiaires ! La pluie est visiblement à un endroit du circuit seulement. Verstappen se fait surprendre et élargit. Hamilton aussi. C’est à l’épingle du fond que cela pleut. Les pilotes passent au ralenti et pour le moment la température des slicks permet de sécher la piste le temps de passer.

Verstappen rentre et chausse les intermédiaires ! Coup de dé là aussi. Il ressort derrière Hamilton. Il reste 20 tours. Si cela ne pleut pas plus, les pneus n’iront pas au bout possiblement. Hülkenberg fait un beau numéro et menace Magnussen. La pluie diminue. Leclerc rechausse les slicks. La décision la plus stupide semble être celle de Toro Rosso qui avait mis des « pleine pluie » à Gasly. On sait rigoler chez Toro Rosso. Après tout, Pierre ne peut pas viser les points.

Verstappen repasse aux stands au 49ème tour pour rechausser lui aussi des slick, ultra-tendres. Mais il y a encore des gouttes et Leclerc fait un 360 digne de Ragnotti ! Hülkenberg a passé Magnussen qui se fait passer par Perez, Grosjean. Il pleut ! Cela glisse de partout. Bottas prend la 2nde place à Räikkönen qui a été obligé d’éviter la Haas de Magnussen qui n’aime pas la pluie. Perez sort de la piste.

Vettel possède 9 secondes sur Bottas qui est suivi par Räikkönen suivit par Bottas. Mais Vettel se sort ! Il rage sur son volant. Il est sorti pile dans le stadium, devant la foule. Voiture de sécurité en piste. C’est un chaos en piste. Bottas rentre par surprise pour changer de pneus. Hamilton a aussi tenté de rentrer mais finalement non. Kimi pourrait gagner le GP !

Kimi justement rentre aux stands pour chausser des ultra-tendres. Hamilton mène le GP ! Après les qualifications d’hier et sa panne hydraulique, c’est inespéré. Sirotkin a un souci moteur et se range sur le côté. Cela se calme. On a donc Hamilton, Bottas, Räikkönen, Verstappen, Hülkenberg, Perez, Ocon, Ericsson, Grosjean, Sainz. Les Williams sont solubles dans l’eau puisque Stroll abandonne lui aussi, mais réussit à rentrer à son stand. On est au tour 55/67 et les premiers sont désormais les uns derrière les autres.

10 derniers tours

Hülkenberg a profité de la voiture de sécurité pour changer ses pneus. Il ressort 5ème. Haas le fait un tour après. Grosjean dégringole 11ème, Magnussen 12ème. Sainz est le seul pilote en intermédiaire. La voiture de sécurité va rentrer et lâcher la meute pour 10 tours. Equilibristes demandés !

C’est reparti ! Incroyable, les deux Mercedes sont à la bagarre ! Bottas a passé Hamilton, mais, non. Le #44 résiste et reste devant. Hop consigne du muret des stands « Valtteri s’il te plait, maintiens les positions. Désolé ». Grosjean remonte dans les points alors que Sainz avec ses pneus intermédiaires va souffrir. En plus il y a enquête car il aurait doublé derrière la voiture de sécurité.

Hamilton a créé un écart de plus de 1 seconde et se met à l’abri du DRS qui va être de nouveau autorisé. Il signe le meilleur tour en course. La pénalité pour Sainz tombe. 10 secondes ajoutés à son temps du GP. Il est 10ème et sortira sans doute des points. Ericsson se sent pousser des ailes et attaque Ocon pour la 7ème place. Le Français se dédouble et reprend son bien.

5 derniers tours

Grosjean gagne une place dans la parabolique en passant Ericsson. Il va aller chercher Ocon sans doute. Bottas applique bien les consignes et est à 4 secondes. Mais la pluie revient ! Il reste 2 tours, cela devrait tenir, mais il y a un risque de gouttes dans le dernier tour. Grosjean est à 5 dixièmes d’Ocon.

Hamilton se dépêche et enchaîne les meilleurs tours. Grosjean a passé Ocon. Il est dans le sillage de Perez. C’est fait, il le passe et grimpe à la 6ème place. Hamilton remporte ce Grand-Prix d’Allemagne un peu fou (merci la pluie). Il devance Bottas, Räikkönen, Verstappen, Hülkenberg, Grosjean, Perez, Ocon, Ericsson et Hartley qui profite de la pénalité de Sainz pour prendre le dernier point.

[A noter que la pluie est bien arrivée. Le podium (cf. photo d’ouverture) était déjà bien humide, désormais c’est un déluge avec 20 cm d’eau dans les paddocks.]

P # NAME
1 44 L.HAMILTON
2 77 V.BOTTAS
3 7 K.RAIKKONEN
4 33 M.VERSTAPPEN
5 27 N.HULKENBERG
6 8 R.GROSJEAN
7 11 S.PEREZ
8 31 E.OCON
9 9 M.ERICSSON
10 28 B.HARTLEY
11 20 K.MAGNUSSEN
12 55 C.SAINZ
13 2 S.VANDOORNE
14 10 P.GASLY
15 16 C.LECLERC
16 14 F.ALONSO
18 L.STROLL
5 S.VETTEL
35 S.SIROTKIN
3 D.RICCIARDO

Classements

Au classement pilote, Hamilton reprend la tête avec l’abandon de Vettel. Bottas passe Ricciardo qui voit Verstappen revenir à un petit point. Derrière, Hülkenberg enchaîne et après la 6ème place de Silverstone, signe une 5ème place qui le conforte à sa 7ème place au championnat et « meilleur des autres ».

Alonso et Magnussen n’ont pas marqué ce weekend. Contrairement aux « Force India boys » qui passent Sainz qui n’a pas marqué lui non plus. Grosjean marque pour la seconde fois de la saison.

Pos Pilote Voiture Points
1 Lewis Hamilton HAM Mercedes 188
2 Sebastian Vettel VET Ferrari 171
3 Kimi Räikkönen RAI Ferrari 131
4 Valtteri Bottas BOT Mercedes 122
5 Daniel Ricciardo RIC Red Bull Racing TAG Heuer 106
6 Max Verstappen VER Red Bull Racing TAG Heuer 105
7 Nico Hulkenberg HUL Renault 52
8 Fernando Alonso ALO McLaren Renault 40
9 Kevin Magnussen MAG Haas Ferrari 39
10 Sergio Perez PER Force India Mercedes 30
11 Esteban Ocon OCO Force India Mercedes 29
12 Carlos Sainz SAI Renault 28
13 Romain Grosjean GRO Haas Ferrari 20
14 Pierre Gasly GAS Scuderia Toro Rosso Honda 18
15 Charles Leclerc LEC Sauber Ferrari 13
16 Stoffel Vandoorne VAN McLaren Renault 8
17 Lance Stroll STR Williams Mercedes 4
18 Marcus Ericsson ERI Sauber Ferrari 5
19 Brendon Hartley HAR Scuderia Toro Rosso Honda 2
20 Sergey Sirotkin SIR Williams Mercedes 0

Au classement par équipe, Mercedes reprend aussi la tête. 8 petits points devant Ferrari. Red Bull Racing est toujours la troisième force du plateau, mais très distancée. 99 points de retard.

Renault avec 80 points compte 21 points sur Haas et Force India à égalité à 59 points. McLaren dépassé, mange son pain noir et espère mieux après la coupure estivale. Sauber Ferrari n’est plus qu’à 2 points de Toro Rosso et son moteur Honda.

Prochain GP en Hongrie dès la semaine prochaine. Ensuite, ce seront les vacances pour 1 mois avec fermeture obligatoire des usines pendant 3 semaines.

Pos Ecurie Points
1 Mercedes 310
2 Ferrari 302
3 Red Bull Racing TAG Heuer 211
4 Renault 80
5 Haas Ferrari 59
6 Force India Mercedes 59
7 McLaren Renault 48
8 Scuderia Toro Rosso Honda 20
9 Sauber Ferrari 18
10 Williams Mercedes 4

Illustration : F1

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "F1 – Allemagne 2018 : Hamilton fait la danse de la pluie et gagne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne !
Bon, c’était valable pour Vettel et reste valable pour Mercedes 😊

Rowhider
Invité
un GP chiant à souhait comme souvent quand on attend la pluie, petite pluie et stratégie scabreuse pour Verstappen, toute petite erreur et grosse conséquence pour Vettel qui se sort à 50km/h, comme au GP précédent Mercedes sacrifie Bottas pour faire gagner Hamilton. Faute à moitié pardonnée, Ferrari ayant demandé à Raikkonen de renoncer la tête au profit de Vettel… A l’arrivée, Hamilton en fera des tonnes comme d’hab criant victoire et remerciant les divinités supérieures tout comme les démons du 5ème cercle. Il gagnerait franchement à plus de sobriété… Bref, belle course de Ocon qui profite de la pluie… Lire la suite >>
wpDiscuz