Accueil WTCR WTCR – Hongrie 2018 : Tarquini conforte sa 1ère place

WTCR – Hongrie 2018 : Tarquini conforte sa 1ère place

464
6
PARTAGER

La WTCR était en Hongrie sur le circuit du Hungaroring. Tarquini profite d’un pacte de non-agression pour conforter sa première place au général.

3 courses au programme de ce second weekend de la nouvelle FIA WTCR 2018. Comme d’habitude, la première course a sa propre qualification, en mode meilleur temps sur une seule session. Une deuxième qualification par élimination Q1, Q2 et super pole Q3 permet de déterminer la grille de la course 2 (on inverse les 10 premiers de la qualif) ainsi que la course 3. Le nombre de points pour chaque course est différent, la dernière course rapportant 30 points, la première 27, la seconde 25.

Qualifications 1 et course 1 : Ehrlacher opportuniste

Lors de la 1ère qualification, le local de l’étape, Norbi Michelisk place sa Hyundai du BRC en pole position. Il devance Guerrieri sur Honda Civic et Thed Björk sur Hyundai (mais du Yvan Muller Racing). Tarquini, coéquipier de Michelisz est 4ème. On notera la très belle 5ème place de Lessenes du Boutsen Ginion Racing.

La course 1 a vu un premier virage foire d’empoigne. Résultat ? Yann Ehrlacher (fils de Cathy Muller, soeur de Yvan) se porte en tête et ne la quittera plus de toute la course. Derrière, Guerrieri réussit à revenir en piste devant Muller.

Après moult attaques, Michelisz réussit à passer Muller pour le podium. Sous le drapeau à damier, Erhlacher signe une belle première victoire. Il devance Guerrieri et Michelisz.

Qualifications 2 : Michelisz une nouvelle fois

Lors de la première partie, Muller se montre le plus rapide sur le Hungaroring. Guerrieri, Tarquini et Michelisz confirment qu’il faudra compter sur eux. Lessenes qui a perdu de gros points suite à une pénalité de 10 secondes est 6ème. Forcément, avec un plateau à 27 voitures, et 12 qualifiés. Il y a de gros noms parmi les éliminés. Mobideli, Panis, Coronel, Berthon, Vernay, ou même Filippi.

Lors de la seconde session, on retrouve les mêmes 6 premiers dans un ordre différent. A l’arrière, Huff décroche la 10ème place et donc la pole en course 2. Il sera suivi de Daniel Nagy, Bennani et Thompson.

Enfin, lors de la super pole, Michelisz est le plus rapide. Il devance Tarquini, Guerrieri, Erhlacher et Lessennes. Michelisz partira une nouvelle fois de la pole et tentera cette fois de ne pas se rater au premier virage.

Course 2 : Huff en vieux briscard pour le SLR

Huff ne s’est pas raté au départ. Et son expérience lui a permis de fermer la porte à un Daniel Nagy qui voulait briller à domicile. Le pilote du Sébastien Loeb Racing va rester en tête tout au long de la course.

Muller, parti du « ventre mou » de la grille a doublé 3 concurrents et monte sur un joli podium. Ce sera plus difficile en course 3 mais ce qui est pris n’est plus à prendre. Tarquini a encore fait plus fort en remontant de la 9ème à la 4ème place. Très en forme le « vieil » Italien.

Huff donne au SLR sa première victoire. Sur VW Golf, c’est la 4ème marque à gagner en 5 courses (Hyundai, Audi, Honda et VW). Il devance Nagy, Muller, Tarquini, Guerrieri, Michelisz, Bennani, Lessennes, Szabo et Vernay. Encore une nouvelle course anonyme pour le champion WTCC en titre, Thed Björk alors que son coéquipier/patron Yvan Muller grimpe sur le podium.

Course 3 : Tarquini vainqueur des consignes

Tout se joue une nouvelle fois au départ sur un circuit difficile. Tarquini s’élance mieux que le poleman, Michelisz. Au premier virage, l’Italien prend la tête de la course. On s’attend alors à une bagarre au somme, Michelisz voulant gagner chez lui, devant son public.

Mais, ce ne fut pas une course facile. Au 2nd tour, un accrochage entre Szabó et Coronel que ne peut éviter Panis et l’Audi du Comttoyou est mal placée, sur la piste. La voiture de sécurité entre en jeu au 3ème tour. Lorsque les pilotes sont enfin relâchés 2 tours plus tard (5/17), c’est la pluie qui oblige à un drapeau rouge. Entre temps, Guerrieri est rentré aux stands pour observer un « drive through ». Muller grimpe sur le podium provisoire.

La brève averse passée, la course reprend ses droits au 8ème tour. On est à la mi-course et si Michelisz veut attaquer, il va devoir le faire de manière franche et incisive. Tarquini surprend son coéquipier et crée un écart avant le passage de la ligne. Il le conserve au fil des tours.

A 2 tours de la fin, Ehrlacher harcèle son oncle Yvan Muller pour le podium, tandis que Michelisz est dans le pare-choc de Tarquini. De son côté, Björk essaie de grappiller la 8ème place à Huff. Visiblement des consignes sont passées depuis le muret des stands et les pilotes du BRC finissent roue dans roue. Michelisz a mis la pression sur Tarquini mais n’a pas tenté n’importe quoi.

Tarquini signe sa 3ème victoire de la saison devant son coéquipier et Muller qui a résisté à Ehrlacher. Suivent, Lessennes, Nagy, Thompson, Huff, Björk, et Vernay.

Classements généraux

Au classement pilotes, Tarquini est arrivé avec 25 points d’avance et repart avec 36 ! Bon weekend s’il en est pour le pilote BRC. Ehrlacher est toujours second, devant Yvan Muller qui lui reprend 3 points. Michelisz se rapproche. Il est 4ème à 2 points seulement de Muller et du podium. Mais, il est à 43 points de Tarquini. La saison est longue et chaque weekend peut donner jusqu’à 87 points.

Pos.PiloteMarquePoints
1Gabriele TarquiniHYUNDAI118
2Yann EhrlacherHONDA82
3Yvan MullerHYUNDAI77
4Norbert MicheliszHYUNDAI75
5Rob HuffVOLKSWAGEN65
6Thed BjörkHYUNDAI57
7Jean-Karl VernayAUDI49
8Esteban GuerrieriHONDA47
9Mehdi BennaniVOLKSWAGEN40
10Daniel NagyHYUNDAI36
11James ThompsonHONDA19
12Benjamin LessennesHONDA18
13Pepe OriolaCUPRA16
14Gordon SheddenAUDI12
15Aurélien ComtePEUGEOT6
16Zsolt David SzaboCUPRA2
17John FilippiCUPRA2
18Tom CoronelHONDA1

Au classement par écurie, le BRC dépose le YMR après un weekend où les deux pilotes étaient aux avant-postes. Chez YMR, le gros weekend sans de Björk coûte cher. Björk ne marque que 6 petits points, 48 pour Yvan Muller ! Le YMR lâche 50 points au BRC qui compte désormais 54 points d’avance. ALL-INKL.COM Münnich Motorsport complète le podium avec la bonne tenue de Ehrlacher et de Guerrieri.

Les Hyundai i30 semblent un cran au-dessus pour l’instant, même si les Honda Civic ne sont pas loin. Les lests de victoire devraient resserrer tout cela. Prochain rendez-vous, du 10 au 12 mai, sur le grand Nürburgring (Nordschleiffe + circuit permanent).

Pos.EcurieMarquePoints
1BRC Racing TeamHYUNDAI200
2MRacing – YMRHYUNDAI146
3ALL-INKL.COM Münnich MotorsportHONDA133
4Sébastien Loeb RacingVOLKSWAGEN115
5Audi Sport Leopard Lukoil TeamAUDI71
6Boutsen Ginion RacingHONDA22
7Campos RacingCUPRA20
8Zengo MotorsportCUPRA7
9DG Sport CompetitionPEUGEOT6
10Comtoyou RacingAUDI2

Illustration : WTCR

FIA WORLD TOURING CAR CUP - Race 1 - Final ranking
FIA WORLD TOURING CAR CUP - Race 2 - Final ranking
FIA WORLD TOURING CAR CUP - Race 3 - Final ranking

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "WTCR – Hongrie 2018 : Tarquini conforte sa 1ère place"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
polo
Invité

Question bête mais ça sert à quoi de publier un article 2 jours après la fin des courses?

Invité

Le WTCC (World Touring Car Championship) est remplacé par le WTCR (World Touring Car Race), correct ?
Quelles sont les nouveautés du WTCR par rapport au WTCC ?

fez
Invité

Exact, c’est le nouveau nom, tout simplement parce que les voitures utilisées ne sont plus spécifiques au championnat ; ils utilisent des TCR, un peu plus bridées et plus proche de la voiture de série, mais beaucoup plus de constructeurs en proposent (Audi, alfa, seat/cupra , honda hyundai, kia, lada, opel, peugeot, renault, ford, volkswagen, je crois qu’il y’a même une citroen et une subaru…)

wpDiscuz