Accueil Actualités Entreprise Volvo et Volvo réunis ?

Volvo et Volvo réunis ?

1995
19
PARTAGER

Geely, déjà propriétaire de Volvo Cars, devient le premier actionnaire de AB Volvo (camions, engins de chantier…) Est-ce le début d’un rapprochement entre les deux Volvo ?

Le métier d’origine de Volvo, c’est l’automobile. C’est par elle que cette émanation de SKF débuta, en 1924. Néanmoins, très rapidement, le constructeur se diversifia dans les poids-lourd et l’industrie lourde, avec des rachats et par croissance interne. Volvo devint ainsi le Volvo Group. En 1999, ce groupe décida de vendre sa branche automobile à Ford. A partir de là, il y eu deux Volvo : d’un côté l’automobile (qui appartient depuis 2009 à Geely) et de l’autre, AB Volvo (qui possède Renault Trucks depuis 2001.) Les deux parties ont gardé des rapports cordiaux. Elles restèrent en contact concernant l’usufruit du nom Volvo et de sa typographie et collaborèrent sur plusieurs opérations commerciales.

L’actionnariat d’AB Volvo est très dilué. Cevian Capital en était jusqu’ici le premier actionnaire. Ce fond Suédois s’était offert 8,2% des parts et 15,6% des droits de vote, en 2006, pour 1,25 milliards d’euros. C’est sous l’impulsion de Cevian que Volvo Trucks s’est montré plus offensif à l’international (Etats-Unis et Asie) et dans les bus électriques.
Ce 27 décembre, Christer Gardell, cofondateur de Cevian Capital, s’est rendu à Hangzhou, fief de Geely Group. Pour 3,25 milliards d’euros, il a laissé ses parts d’AB Volvo au groupe Chinois, représenté par Li Donghui, son directeur financier. Empochant donc au passage une plus-value de 2 milliards d’euros.

Li Shu Fu, le fondateur de Geely (qui n’était pas présent ce jour-là), s’est félicité de ce rachat. 6 mois après Proton, le groupe Chinois s’est offert un autre beau morceau. Ils viennent s’ajouter à Volvo Cars et à LEV (ex-London Taxi.)
Reste à savoir ce qu’il compte en faire. Jusqu’ici, Geely se cantonnait aux voitures, son unique tentative de pick-up ayant fait un flop. L’objectif est-il de créer un conglomérat, comme son compatriote Byd ? Compte-t-il profiter de la présence internationale d’AB Volvo, notamment aux Etats-Unis, pour y développer Geely Auto ? Envisageait-il une diversification de Volvo Cars au-delà des accords de 1999 et a-t-il choisi d’anticiper en s’offrant AB Volvo ? Compte-t-il n’en prendre que les métiers proche de l’automobile -pour développer des synergies- et revendre le reste ? Envisage-t-il de monter davantage dans le capital, afin de verrouiller les droits de vote ? L’avenir nous le dira…

Crédits photos : Volvo Cars (photo en une) et Geely (photo 2)

Source :
Geely

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Volvo et Volvo réunis ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Ah, si Renault/Nissan pouvait racheter Renault trucks !
— Rolls-Royce pouvait racheter Rolls-Royce Motor Cars à BMW. 😉
Il n’y a que la puissance Chinoise capable de faire cela ! (bientôt avec l’Inde)

Léon
Invité

91,8% de AB volvo reste non chinois.
Norges Bank Investment possède 175 millions d’actions Geely.
ça reste nordique.

Alex
Invité

Norges Bank Investment détient moins de 2% de Geely

Léon
Invité

Lorsque Louis Schweitzer ( ancien patron de Renault jusqu’en 2005) est devenu patron de AB Volvo en 2010,…. avec 21% des actions AB Volvo détenues par Renault ….. cela ne servait à rien ….. un placement financier nul pour Renault ….
Pour Geely et ses petits 8,2%, faudra voir …..

rsa02
Invité

Rolls Roytice aviation appartient à BMW depuis avant Rolls Royce Motor cars. C’est pourquoi VW a pu racheter Bentley mais Rolls…

SGL
Invité

Non non non, faut pas confondre le joint-venture entre BMW et Rolls-Royce (le vrai, des moteurs d’avion)
Pour faire le réacteur BR700 des Fokker F100 et Gulfstream GV.
Depuis, le Vrai Rolls-Royce de Derby, a repris le contrôle de BRR en 2000.

SGL
Invité

La séparation du constructeur de moteur d’avion et d’automobile date de 1973.
Le Rolls-Royce Trent, produit phare de la marque depuis les années 80, n’a jamais eu un atome de technique ou financier de BMW là-dessus.
Un pur produit 100% Anglais

SGL
Invité

J’adoooooore ! 😀
Même sur des faits INCONTESTABLES et facilement vérifiables le vote négatif est de rigueur !

SGL
Invité

Saab le constructeur aéronautique n’avait plus rien de commun avec sa division auto depuis 1990.
Volvo AB, constructeur de poids lourds et moteur d’avion n’avait plus rien de commun avec sa division auto depuis 1999.

Thomas
Invité

Volvo, des moteurs d’avions ??? 😮
Pas plutôt de bateaux ???

SGL
Invité

Oui @Thomas, fabricants de moteurs d’avion en sous-licences et modifiés pour les besoins de l’armée de l’air suédoise.
Mais jamais concepteur d’un moteur 100% nouveau.
Le Saab 37 Viggen avait un dérivé militaire du Pratt & Whitney JT8D civil, le Volvo RM8B.
Même chose pour Saab 35 Draken avec le Volvo RM6C qui n’est la licence du Rolls-Royce Avon.
Idem pour Saab JAS 39 Gripen avec le Volvo Aero RM12 qui n’est la licence du General Electric F414G.
https://en.wikipedia.org/wiki/Volvo_Aero
Volvo Aero été acheté par le constructeur britannique GKN en 2012.
Sont nom d’origine était Svenska Flygmotor avant les années 60.

SGL
Invité

Du coup, les camions Renault deviennent un peu Chinois…

beniot9888
Invité

En cumulé sur tes différents messages, tu dois bien être à -20, sur ce sujet ! Tu as du vexer quelqu’un 🙂

SGL
Invité

Bah oui… pourtant absolument tout ce que je dis est vrai et vérifiable. 😉
Beaucoup préfèrent entendre des légendes urbaines.

SGL
Invité

@ beniot9888
Ce qui est amusant à constater aussi est que @rsa02 dit quelque chose de faux en se trompant, à cause de la société Rolls-Royce Deutschland qui prêtait facilement à confusion, récolte plus de vote positif que des négatifs.
Autrement dit le système de vote « paye » plus à dire des bêtises que la vérité !!! 😯 😀

SGL
Invité

Dommage que le ou les gars qui mettent des « -1 » n’ont pas le courage de donner un minimum d’explications de leurs pensées… Cela pourrait être intéressant dans l’intérêt général !?
Je suis toujours ouvert pour apprendre des choses qui m’échapperaient.

rsa02
Invité

SGL, je ne t’ai pas attaqué. Tes expliquations me semblent correctes. Je sais juste que BMW voulait racheter RR et Bentley. VW avait fait une offre supérieure mais comme BMW détenait déjà l’appelation RR, il y a eu arrangement entre les deux groupes.
Je pense aussi que RR aviation appartient à BMW depuis longtemps (peut-être de manière indirecte) car BMW ne peut plus faire de moteur d’avion depuis la seconde guerre mondiale. Le rachat de RR permet de contourner le problème.

SGL
Invité
Pas de soucis @rsa02 🙂 Il m’arrive de me tromper, c’est pour cette raison que j’apprécie les contre-argumentations. Mais pardon d’inciter, Rolls-Royce plc n’a plus de rapport avec Rolls-Royce Motors en 1972/73. Depuis la catastrophe du programme du Rolls-Royce RB211 qui a mis en faillite tout la société. BMW comme MTU Aero Engines ont le droit de faire des moteurs d’avion, ils ne sont plus sous le Traité de Versailles heureusement ! C’est le hasard des fusion et rachat qui font les confusions https://fr.wikipedia.org/wiki/Rolls-Royce Par contre, je me soucie de l’état mental qui met des votes négatifs même pour des… Lire la suite >>
Ami204
Invité

En 1999, la direction de Volvo s’est cru contrainte, par faiblesse, de vendre la branche auto.
Les gros actionnaires de Volvo ont du regretter que, quelques années plus tôt, le groupe des petits actionnaires aient fait capoter l’allance avec Renault. En effet, Renault assez faible en VI et Volvo en auto, l’alliance était très complémentaire.

wpDiscuz