Accueil Général WRX – Belgique 2017 : Kristoffersson brise la dynamique Ekström

WRX – Belgique 2017 : Kristoffersson brise la dynamique Ekström

176
4
PARTAGER

Alors que Ekström semblait intouchable depuis le début de saison, Johan Kristoffersson a stoppé la série du champion en titre. Sur le circuit Jules Tacheny en Belgique, le pilote VW a devancé son coéquipier Petter Solberg troisième, et Timmy Hansen 2nd sur sa Peugeot Hansen.

Dès la première qualification, Kristoffersson se place avec une 2nde place en Q1 derrière Petter Solberg. Hansen est 3ème de cette première qualification, et son coéquipier Loeb n’est pas trop loin. Bakkerud se rattrape de son dernier weekend sans en se plaçant devant Ekström 5ème. Dubourg et Chicherit ne sont pas à la fête avec une 20 et 21ème place.

En Q2, Kristoffersson et Solberg échangent leur place. Loeb se replace en prenant la 3ème place tandis que Hansen recule avec une 13ème place. Block réussit un petit exploit avec une 4ème place, suivi par Nitiss et Eriksson. Bakkerud réussit un bon temps mais prend une pénalité qui le fait reculer à la 15ème place. Dubourg et Chicherit continuent de galérer autour de la 20ème place. La qualification (12 premiers) est loin d’être acquise.

La 3ème manche qualificative voit à peu près les mêmes s’affronter. Kristoffersson l’emporte de nouveau devant Ekström qui retrouve des couleurs. Loeb est une nouvelle fois 3ème et peut entrevoir la qualification sereinement. De même que Solberg 4ème, Hansen. Bakkerud se cherche encore à la 8ème place précédent son coéquipier Block. Dubourg accroche enfin le top 15 mais Chicherit dégringole à la 22ème place.

Pour la Q4, une nouvelle fois Kristoffersson se montre au-dessus du lot. Il devance Bakkerud de 7 dixièmes. Solberg ne fait qu’une 6ème place, Loeb une 15ème après un gros contact avec une pile de pneus. Timmerzyanov accroche la qualification avec une 10ème place au général. Grönholm est 12ème et dernier qualifié. Ekström se qualifie sans éclat avec une 8ème place. Il est devancé par son coéquipier Heikkinen. Le top 5 est mené par Kristoffersson devant Solberg, Hansen, Bakkerud et Loeb. Grosse déconvenue pour Kevin Hansen qui n’a pas pu défendre ses chances dans Q4 et termine derrière Chicherit 20ème. Dubourg est 18ème.

Demi-finales

Lors des demi-finales, Kristofferson se retrouve devant Hansen, Loeb, Heikkinen, Eriksson et Scheider. Les deux Peugeot-Hansen dans la même demi-finale, c’est dommage mais il y a de quoi passer tous les deux en finales. Hélas, Loeb n’y arrivera pas, contrairement à Hansen qui décroche la victoire. Il devance Kristoffersson et Eriksson. Heikkinen rate le coche d’une finale, ainsi que Scheider. Pour Loeb, tout s’est passé au départ avec un contact qui l’envoie dans les pneus. La 208 est totalement rectifiée de l’avant et le nonuple champion du monde WRC ne peut pas remonter.

Dans la deuxième demi-finale, Solberg est en pole, devant Bakkerud, Block, Ekström, Timerzyanov et Grönholm. Block ne peut aller au bout et doit rapidement jeter l’éponge. Solberg l’emporte devant Bakkerud et Esktröm qui profite des malheurs de la Focus du Hoonigan Racing.

Finale : une crevaison coûte la victoire à Hansen

En finale, Solberg est de nouveau en pole, devant Hansen. En 2nde ligne, on trouve Kristoffersson devant Bakkerud, puis en 3ème ligne, Ekström et Eriksson. Solberg réalise un départ parfait et prend la tête après le premier virage. Derrière lui, Hansen évite Kristoffersson qui se chicane avec Bakkerud. La carrosserie de la Focus de ce dernier a déjà des morceaux arrachés après quelques mètres de course.

Hansen harcèle Solberg. La 208 semble à son aise. Eriksson prend le tour joker. Comme à son habitude, Solberg est généreux en pilotage devant un Hansen plus sobre. Kristoffersson décide de prendre le joker dès la fin du 2nd tour. Il revenait sur Hansen et devrait pouvoir cravacher après cela.

Hansen fait l’intérieur à Solberg et les deux sont en glisse dans la ligne droite, c’est magnifique. Solberg insiste et part au large. En revenant sur la trajectoire, Solberg envoie dans Bakkerud dans le décor. Hansen est en tête et Solberg prend le joker à la fin du 3ème tour. Il ressort 4ème devant Eriksson. Hansen mène avec plus de 2 secondes sur Ekström et 2,7 sur Kristoffersson. Les deux premiers doivent encore passer par le tour joker et Kristoffersson semble bien placé virtuellement.

Ekström fait « bouchon » pour Hansen qui augmente son avance. Dans le dernier tour, Hansen subit une crevaison à l’avant gauche. Il a 3,7 secondes d’avance mais le joker pourrait tout redistribuer. Le joker en Belgique est une longue chicane et le pneu mort sur la 208 se paie cash. Kristoffersson passe la ligne en premier. Hansen ressort juste à temps devant Solberg. Ils sont séparés par 11 millièmes ! Superbe. Bakkerud, lui, fait savoir à Solberg qu’il n’est pas content.

Championnats

Au championnat, Ekström abandonne de gros points ce weekend. Il est toujours en tête avec désormais 101 points, mais son dauphin, le vainqueur du jour, n’est qu’à 3 petites longueurs à 98 points. En arrivant, il y avait 16 points d’écart. Solberg, arrivé avec 23 points de retard se retrouve, toujours 3ème, mais avec seulement 14 points sur Ekström. Le championnat est relancé.

Classement pilote :
1 – Ekström 101 points
2 – Kristoffersson 98 points
3 – Solberg 87 points
4 – T. Hansen 72 points
5 – Loeb 62 points
6 – Bakkerud 52 points
7 – Scheider 50 points
8 – Heikkinen 40 points

Au championnat des équipes, le team de Solberg et Kristoffersson prend le large. PSRX compte 185 points désormais contre 141 à EKS, la structure de Ekström et Heikkinen. Peugeot-Hansen est 3ème avec 134 points.

Classement équipe :
1 – PSRX Volkswagen Sweden 185 points
2 – EKS 141 points
3 – Team Peugeot-Hansen 134 points
4 – Hoonigan Racing Division 91 points
5 – MJP Racing Team Austria 82 points
6 – STARD 49 points

Illustration : 1-WRX, 2-Peugeot-Hansen

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "WRX – Belgique 2017 : Kristoffersson brise la dynamique Ekström"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rowhider
Invité

Domination très nette des Polos sur toute la conccurence sur ce circuit: il semble que leurs suspensions plus molles que les autres convenaient d’avantage à la tipologie du terrain.
Quant à Loeb, pas de chance: poussé sur un mur de pneu

Invité

Je dirais plutôt que les Polos semblent être très stables et bien motricer, mais Kristoffersson a surtout bien profité de la crevaison de Hansen… Ca ne lui enlève pas le mérite de la victoire, mais pour moi, Hansen aurait du repartir vainqueur de la Belgique.
D’ailleurs, mais ils sont où les belges, hein??? Plus personne en rallycross! 🙁

Membre

Merci pour ces précisions, j’aime bien savoir ce que fond les locaux… 😉 Les belges ont de nombreuses structures mais personne au plus haut niveau en rallycross, c’est un peu triste. Car c’est une discipline de sorciers…

wpDiscuz