Accueil Ecologie L’Inde ne veut vendre que des véhicules électriques en 2030

L’Inde ne veut vendre que des véhicules électriques en 2030

138
19
PARTAGER

Selon le ministre indien responsable de l’Énergie, des énergies renouvelables, du charbon et des mines, toutes les voitures commercialisées en Inde seront électriques en 2030.

C’est pendant un discours donné à la conférence annuelle de l’industrie indienne que Piyush Goyal a annoncé cet objectif ambitieux. « Nous allons investir massivement dans les véhicules électriques. L’idée est que d’ici 2030, pas une seule voiture à pétrole ou à diesel ne soit vendue dans le pays », a-t-il déclaré. Il a également annoncé que la croissance du marché des véhicules électriques serait due à une demande des consommateurs indiens et non à des subventions gouvernementales. Cependant, le gouvernement se dit prêt à soutenir l’industrie automobile et la demande pendant les deux-trois premières années afin de lancer la machine.

Avec un parc de 28,6 millions de véhicules appelés à exploser au cours des prochaines années, l’Inde se donne un sacré challenge, et ce d’autant plus que le pays ne possède quasiment aucune infrastructure de recharge. Le ministre indien a la solution. Le gouvernement indien va investir dans les infrastructures électriques et songerait notamment à un système de batteries remplaçables. L’objectif serait d’épargner aux automobilistes les temps de recharge. Les grands centres urbains comme Delhi seront équipés en premier. « Les véhicules vont aux stations pour échanger leurs batteries et partent aussitôt comme aujourd’hui avec le pétrole. Et ça prendra moins de temps que de remplir le réservoir de votre voiture, comme sur une Formule 1 », a déclaré Piyush Goyal.

Le ministre de l’énergie n’en est pas à sa première déclaration à ce sujet puisqu’il avait annoncé le même objectif en 2016, celui d’électrifier l’Inde d’ici 2030
Source: Indian Business Times

Source photo : Peugeot

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "L’Inde ne veut vendre que des véhicules électriques en 2030"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
freddux
Invité

pour l’affaire du changement de batteries, Tesla semble avoir abandonné l’idée et Better Placer en est mort…
et mettre tout el monde aux VE en Inde alors qu’une grande partie de la population n’as pas l’électricité relève de la démagogie politique et pas autre chose

commandant tour
Invité

ca c’est clair, après compte tenu du parc indien (diesel, vhl polluant…), cette ambition, meme si elle est completement demagogique sur l’ampleur, ne peut être que bénéfique…. Pour les infrastructures, c’est un autre sujet 😉

SGL
Invité

L’inde est un grand pays, et en 2030, elle sera encore beaucoup grande.
Normal qu’ils se donnent de grandes ambitions.
Maintenant moins de 16 ans pour y arriver me parait très optimistes, mais l’idée est là !

psam
Invité
Le changement de batterie parait être typiquement la fausse bonne idée. Cela ne peut fonctionner qu’avec une standardisation très forte des dimensions et interfaces, pour éviter d’avoir à gérer une multitude de batteries. Cela reviendrait de fait à pratiquement figer les développement des voitures (ce qui ne serait pas si grave) , et à ne pas bénéficier des progrès techniques (ce qui serait bien plus gênant, qui peut dire de quoi seront faites les batteries dans quelques années ?) Peut être que la mise en place d’un réseau de recharge avec production décentralisée (combinaison de solaire, éolien, micro turbine ultra… Lire la suite >>
freddux
Invité

sans compter un pb soulevé par beaucoup : Vais je retrouver des batteries d’une capacité égale aux miennes et non des batteries usagées qui ne me donneront que 50 % de mon autonomie initiale ?
ça aussi c’est un frein important et il peut se comprendre notamment chez le conducteur qui a une auto neuve et qui à sa troisième ou huitième recharge chope une batterie qui lui offre 40% de son autonomie officielle

wizz
Membre
freddux le problème pourrait être résolu en adoptant le système…..de non-achat de la batterie. En prenant une batterie chargée, l’automobiliste paiera une somme correspondante à la quantité d’électricité contenue dans la batterie ainsi que l’amortissement de la batterie. On pourra même indexer le prix à payer en fonction de l’état de la batterie Par exemple, supposons une batterie standard de 50kWh neuve -si je prends une batterie neuve (et chargée), alors je paierai 50€ -mais si je ne fais pas de grands trajets, juste rouler en ville, alors je pourrais prendre une batterie usée à 50%, qui ne contient plus… Lire la suite >>
Pedro5
Invité

Faudrait deja qu’ils puissent produire suffisament de courant d’ici a 2020 pour les besoins elementaires… Puis evidemment comme on sait tout le monde en Tesla on en verra plein les bollywood d’ici 2040.

SGL
Invité

Le nucléaire a un bel avenir là-bas.

miké
Invité

le nucléaire au thorium 😉

SGL
Invité

Oui, ils en étudient d’ailleurs la faisabilité (comme la Chine)

SGL
Invité
Denis
Invité

Sympa la photo ilustrant l’article.
Si on faisait ça en france, début aout il n’y aurait plus de batterie en région parisienne, elle serait toutes sur la côte.
Des millions de batterie stockées attendant que les gens rentre de vacances…. pas crédible.

wizz
Membre
non denis le principe d’échange de batteries, c’est j’arrive à la station, j’y laisse ma batterie déchargée et je prends une autre chargée -le nombre de batterie dans ma voiture est inchangée = 1 -idem pour le nombre de batteries de la station d’échange et donc peu importe où se trouvent les voitures en France, le stock de batterie de chaque station d’échange est inchangé Les hics sont: -pendant le reste de l’année, le stock de batteries parisiennes est utilisé tous les jours, mais pas pendant les vacances. C’est le même principe du restaurateur balénaire qui a 12mois de couts… Lire la suite >>
Denis
Invité
Exact wizz, j’avais juste pris le pb a l’envers mais à la fin c’est la même chose, il y a 1 pb de stock lors des grands départs. Ce que tu décris est ingérable et un non sens économique et non fiable pour faire fonctionner une économie. J’imagine le gars qui bosse et qui arrive en station et qu’il n’y a pas de batterie chargé! De plus stoquer des miller de batteries pleines ou vide est inimaginable. Sans compter le changement de batterie, qui le fait? On paye un mec? Et lors des grands départs 20 mecs? Et imaginons l’organisations… Lire la suite >>
Gérard
Invité

Bonjour. Hmmm, je trouve que c’est vraiment un excellent objectif. Les véhicules électriques sont plus adaptés à l’environnement et en Inde, on sait bien que la pollution est assez conséquente.

SGL
Invité

A condition de connaitre ce qui est branché derrière la prise ! 😉

wpDiscuz