Accueil Historique José Barbara (1944-2017)

José Barbara (1944-2017)

410
11
PARTAGER

Il y a des années qu’on aimerait débuter dans la joie. Pas avec une nécrologie. José Barbara disait qu’il prendra sa retraite à 79 ans, comme son père. Hélas, l’inoxydable et pittoresque rallyman Nordiste a été contraint à l’abandon avant d’atteindre son but.

José Barbara a eu plusieurs vies. C’est en motocross qu’il a débuté. Devenant vice-champion de France 1962. En 1965, il passa au rallye, avec une Triumph TR4. Il avait 21 ans et c’était déjà Chantal, sa femme, qui le naviguait. Touche à tout, il a même tâté de la monoplace avec la Formule MEP. En 1970, il terminait 3e du championnat de France. Ford l’a repéré et l’année suivante, il disposait d’une Capri Groupe 1 et faisait équipe avec Thierry Sabine (futur créateur du Dakar.) Hélas, Ford abandonna le rallye en fin de saison. Barbara poursuivi avec une Alpine privée, donnant des sueurs froides aux voitures « usines ». En 1973, il prit sa retraite pour s’occuper du garage familial.

Le virus était trop fort et en 1985, il rempila. La Peugeot 205 GTI Groupe N ne dura que trois rallyes. Barbara loua ensuite une 911 SC. Elle aurait elle aussi fini au tas et le pilote racheta la voiture. Il n’était plus question de viser une grande carrière internationale, voir hexagonale. Le tandem Barbara-Barbara écumait les rallyes régionaux, en amateurs, terminant souvent sur le podium. Parfois, ils franchissaient la frontière Belge. Avec Raymond Touroul, il était l’un des derniers à piloter une 911 en rallye. Lorsque l’Allemande perdit son homologation, il passa à d’autres voitures (M3, Lancer Evolution, Impreza, MINI WRC, DS3…) En 2010, il fêtait son 100e succès en rallye.

Dans les années 90, il prit un panneau Subaru. Son garage, situé au Touquet, était le seul concessionnaire Subaru de France à ne pas représenter d’autres marques. Mais la réputation du propriétaire suffisait à faire venir les passionnés et à faire tourner la boutique.

C’est donc toute une page qui se tourne.

Crédits photos : José Barbara, sauf photo 4 (Subaru France.)

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "José Barbara (1944-2017)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Tiégo
Invité

Light comme article… Et que d’approximations…

Tiégo
Invité

On peut saluer une longue carrière toujours mener avec passion et du matériel de pointe!

gigi4lm
Invité

Tu vas donc nous apporter les précisions manquantes.

Tiégo
Invité

Ce n’est pas mon métier, certains sont payés pour ça.

gigi4lm
Invité

Payés pour ça … la lecture de l’article t’as coûté cher?

Tiégo
Invité

Je ne comprends pas? Tu as du mal comprendre.

klm
Invité

toutes mes condoléance a sa famille ,ses proche et amis.

Vallé
Invité

Adieu Champion, repose en paix

labradaauto
Invité

…. 17, déjà
la roue tourne! j’ai une pensée et tristesse de la disparition des gens qui ont animé le sport auto dans les derniers moments de la bonne époque, celle où des privés avaient le droit de s’illustrer.
pensée émue empreinte de nostalgie: oui, il y avait José Barbara !
et aussi un cador titré champion de France : Jacques Henry ! parti le 19/11dernier
( je n’ai jamais vu une Alpine aussi bien emmenée que par lui! mon hommage est un euphémisme en regard du talent de cet homme)

francis cremel
Invité

je suis triste de la disparition de José, c’était un grand monsieur du rallye Français . en plus très sympathique je l ai rencontrer plusieurs fois
dans les rallye du nord est . en ce temps la il courait encore avec sa Porsche 911 .
chapeau Mr Barbara et sincères condoléances a toute sa famille

wpDiscuz