Accueil Audi Résultats et brèves des autres disciplines pour la semaine 44 de 2016

Résultats et brèves des autres disciplines pour la semaine 44 de 2016

140
0
PARTAGER

Voilà une image qui fait plaisir à voir ! Tom Dillmann est le premier champion de la F 3.5 V8. C’est aussi le premier champion Français en monoplace (NDLA : en attendant Pierre Gasly en GP2 ?)

EuroFormula Open

C’est la semaine des finales. On commence par Barcelone pour l’ultime manche de l’EuroFormula Open 2016. C’est la seule discipline où le titre est déjà attribué. Côté peloton, Teo Martin recrute Xavier Lloveras (issu de la F4 Spain) et le Français Dorian Boccolacci (vu en FR 2.0 après une saison en F3.) Boccolacci, justement, domine les essais libres. Néanmoins, Colton Herta (Carlin) obtient la pole du samedi.

euroformula-open-1

« Ferdinand Habsbourg » harcèle d’emblée Herta. Il y a touchette, le Canado-américain prend un raccourci pour rester devant et la direction de course lui intime l’ordre de laisser passer l’Austro-Hongrois. Leonardo Pulcin (Campos) et Diego Menchaca (Campos) se neutralisent. Du coup, Boccolacci passe 3e. Habsbourg commet une erreur, ce qui permet à Herta et Boccolacci de passer. Le tricolore sort l’ouvre-boite et il double le néo-leader. Habsbourg passe également. Le Français se fait rattraper par les leaders et il bouchonne en vue de l’arrivée.

Boccolacci passe l’arrivée en 1er. Néanmoins, il est pénalisé de 5 secondes pour l’ensemble de son œuvre. Habsbourg est déclaré vainqueur, devant Herta et Boccolacci.

euroformula-open-2

Le dimanche, la piste est détrempée. Habsbourg, déjà assuré d’être vice-champion, s’offre la dernière pole de l’année.

euroformula-open-3

Pulcini surprend son monde au feu vert et il pointe en tête à la chicane. Herta profite de la confusion pour passer le poleman. Le leader commet une erreur loin des caméras. Herta se retrouve en tête, devant Habsbourg. Boccolacci et Pulcini sont en lutte pour la 3e place. Le duo rattrape Herta et Habsbourg, pour une arrivée au sprint.

Herta s’impose, Habsbourg est 2e et Pulcini, 3e.

euroformula-open-4

Menacé successivement par Jack Aitken, Habsbourg et Herta, Pulcini triomphe en jouant la régularité, avec 303 points. Logiquement, Campos devrait l’accompagner en GP3. 2e à 247 points, Habsbourg n’a abandonné qu’une fois et il a terminé toutes ses courses sur le podium. 3e à 199 points, Herta a vraiment éclos durant la deuxième moitié de saison. Il ridiculise au passage les pilotes qui redoublent, voir triplent l’Euroformula Open…

euroformula-open-5

F 3.5 V8

On reste à Barcelone avec la clôture de la F 3.5 V8. En théorie, il y a sept prétendants au titre. En pratique, deux se détachent. Tom Dillmann (AVF) a dominé le classement, mais cela fait quelque temps qu’il n’est pas monté sur un podium. Louis Delétraz (Fortec) est le golden-boy de la F 3.5 V8 (d’ailleurs, il porte une combinaison jaune…) Depuis Jerez, il est le nouveau leader, pour un petit point. C’est pourtant Dillmann qui est en pole.

f-v8-1

Jack Aitken (RP Motorsport) cale durant le tour de formation. Il faut donc effectuer un second tour, ce qui empute d’autant la course.
Egor Orudzhev (Arden) démarre comme un boulet de canon. Matthieu Vaxivière (SMP) et Dillmann ne l’ont pas vu venir. Derrière, Alfonso Célis Jr (AVF) sort violemment et finit dans les barrières. Delétraz double Vaxivière. Puis il harcèle Dillmann. Le Français effectue un blocage et le Suisse passe.

Orudzhev, Delétraz et Dillmann montent sur le podium. Vitesse et ascendant psychologique : le fils de l’ex-pilote de F1 semble sur la route du succès…

f-v8-5

Le dimanche matin, Delétraz poursuit sa marche triomphale avec la pole.

f-v8-2

Cette fois, c’est Orudzhev qui cale lors du tour de formation.
Delétraz ne réagit pas au feu vert. Matevos Isaakyan (SMP), Roy Nissany (Lotus) et Pietro Fittipaldi (Fortec) partent sans lui. Célis est reconnu coupable d’être parti de la mauvaise place sur la grille. Le Mexicain fête cela en s’accrochant avec Aurélien Panis (Arden.) Dillmann est l’un des premiers à effectuer son arrêt obligatoire. Delétraz l’imite un tour plus tard et il se retrouve derrière l’Alsacien. Isaakyan perd du temps aux stands et Nissany le relaye en tête. Puis, à l’issue des ravitaillements, Dillmann est le nouveau leader. Nissany,2e, tente vainement de le mettre sous pression. Tandis que Delétraz laisse le bronze à Fittipaldi.

Deuxième succès, synonyme de titre, pour Dillmann. Nissany est 2e et Fittipaldi obtient son premier podium en F 3.5 V8.

f-v8-3

De par son expérience et sa réputation, Dillmann est un champion logique, avec 237 points au compteur. Reste à savoir où il sera l’an prochain. Ah, si seulement ses poches n’étaient pas si trouées… 2e à 230 points, Delétraz est -de loin- le plus brillant des débutants. Signalons qu’il est soutenu par Renault Sport. 3e à 197 points, Orudzhev a une carrière en dents de scie.
Avec sa douzaine de concurrents permanents, la F 3.5 V8 rappelle davantage l’Auto GP que la FR 3.5. Des équipes comme Strakka ont surtout brillé par leur absence. A quelques exceptions près (comme Delétraz), on trouve surtout des exclus de la F3 et du GP2, ainsi que des « ex-futurs » de la FR 3.5. Le point positif, c’est un championnat très ouvert avec une demi-douzaine de pilote (soit la moitié du peloton) capable de jouer la gagne…

f-v8-4

Audi R8 LMS Cup

A Shanghai, l’Audi R8 LMS Cup profite du passage du WEC. Alex Yoong est le plus rapide des essais.

audi-r8-1

Martin Rump oublie l’ex-pilote Minardi au feu vert. Derrière, Cheng Cong Fu et Anthony Liu s’accrochent. Non seulement Cheng effectue un tête-à-queue, mais la direction de course lui impose un drive-through mortifère. Alessio Picariello rattrape Yoong et les deux hommes se battent pour la 2e place. Le Malaisien réussit à contenir son rival.

Ainsi, Rump, Yoong et Picariello passent dans cet ordre devant le starter.

audi-r8-2

Le lendemain, Rump conserve l’avantage, malgré son leste. Il est vrai qu’Aditya Patel, le 2e, est déjà content d’être là. 3e, Yoong est sous la menace de Cheng et de Thong Wei Fung. L’éphémère pilote d’essai McLaren et le pilote Audi Asia s’accrochent et Cheng de rester sur le carreau. Safety-car.
Picariello profite du regroupement pour revenir sur son rival au championnat. Il double Thong et met Yoong sous pression. Il y a un contact et les deux voitures sortent de la piste. Seul le Belge reprend la course.

Rump double la mise. Premier podium pour Patel. Thong finit 3e. Picariello est déclassé a posteriori.

audi-r8-3

Pour un point, Yoong décroche un troisième titre consécutif avec 167 unités. Pilote d’essai de la R8 LMS, il est l’un des derniers survivants du casting initial. 2e à 166 points, Picariello n’avait plus disputé de saison complète depuis la Formel Masters 2013 (qu’il avait remporté.) Le Belge est donc toujours aussi compétitif. 3e à 160 points, Rump semble satisfait de son exil. Avec Picariello, il représente la nouvelle génération de l’Audi R8 LMS. La firme aux anneaux aimerait tout de même voir davantage de jeunes Asiatiques sur les podiums…

audi-r8-4

Carrera Cup Asia

La Carrera Cup Asia s’achève également à Shanghai. Beaucoup de cadres de Porsche ont fait le déplacement pour voir le WEC. Certains pilotes espèrent bien se mettre en valeur… Signalons la présence d’Earl Bamber, qui s’était révélé en remportant deux fois la coupe, ce qui lui ouvrit les portes de Zuffenhausen…

Comme à la belle époque, Bamber colle 0,2″ au peloton, aux essais. En tant qu’invité, il ne marque pas de points ; Nico Menzel hérite du point de la pole.

pcca-4

Dans la course 1, Bamber s’élance pour une traversée en solitaire. Menzel et Maxime Jousse, en lutte pour le titre, se bagarrent comme des chiffonniers. Yuey Tan, un concurrent de B, sort et entraine un safety-car.
A la reprise, Jousse passe. Derrière le duo, Martin Ragginger a des pneus en lambeaux. Mitch Gilbert et Zhang Da Sheng dépassent l’Autrichien, qui réussit à retenir Andrew Tang.

Bamber s’impose le coude à la portière, devant Jousse et Menzel. Gilbert est 3e virtuel.

pcca-3

Le lendemain, Bamber est absent. Menzel, largement en tête du championnat, préfère laisser filer Jousse et Ragginger. Derrière, Gilbert et Tang sont en lutte pour la 5e place (le gagnant terminant 3e du championnat.) Le Singapourien pousse l’Australien dans le décor et il choisit de jardiner (par esprit sportif ou pour éviter une sanction ?) De retour en piste, ils se retrouvent face à Yue Cui et Bo Yuan. Les deux Chinois tiennent bon et Gilbert réussit à dominer Tang.

Ragginger remporte la dernière course de l’année devant Jousse et Menzel.

pcca-2

Avec 203 points, Menzel devient le plus jeune vainqueur de la Carrera Cup Asia. Comme Rump, il est parti en Asie après une saison à oublier en Formel Masters. Le voilà désormais dans l’orbite de BMW. 2e à 195 points, le Français Jousse paye une fin de saison laborieuse. 3e à 173 points, Gilbert fait oublier ses piètres performances en GP3. 4e à 172 points, Tang n’a guère à rougir après un an et demi sans baquet (pour cause de service militaire.) Désormais, la Carrera Cup Asia est une bonne alternative pour les jeunes pilotes en mal de monoplace. Le temps des gentlemen-drivers grisonnant semble loin…

pcca-1

Electric GT

Comme chaque semaine ou presque, l’électrique GT annonce un pilote. Voici donc Alice Powell et Tom Coronel. Depuis son titre en Asia Formula Renault, en 2014, l’Anglaise a surtout passé du temps à coacher de jeunes kartwoman. Elle devrait retrouver une ex-camarade du jeu du GP3, Carmen Jordà. A quand un recrutement de Samin Gomez et Vicky Piria ? Coronel, lui, est un vieux routard du WTCC. Il a également pris l’habitude de disputer le Dakar avec son frère-jumeau Tim.

sans-titre-1

Crédits photos : Formula V8 (photos 1 et 7 à 11), EuroFormula Open (photos 2 à 6), Audi Motorsport Asia (photos 12 à 15), Carrera Cup Asia (photos 16 à 19) et Electric GT (photo 20.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz