Accueil Audi Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

130
0
PARTAGER

En voilà une qui ne regrettera pas le voyage ! Faute de baquet en F3 ou en GP3, Alice Powell avait accepté une pige en Asia Formula Renault, puis une deuxième, puis une troisième… Et dimanche dernier, la voilà devenue championne 2014 de la discipline !

Asian Formula Renault

Une page se tourne à Zhuhai. Les vieilles Tatuus partiront au musée ; l’an prochain, le championnat utilisera des FR 2.0 de dernière génération. Du coup, les équipes veulent en profiter et faire tourner toutes leurs voitures. PS Racing s’offre 4 pigistes, en plus de ses 3 pilotes habituels. Sunny Wong vient du CTCC (et il avait déjà effectué une sortie en AFR), Luis Leeds arrive de l’Asia Cup Series, tandis que Victor Liang et Thomas Swift découvrent l’automobile. Chez Asia Racing Team, Li Chao (vice-champion de CFGP 2011, en Carrera Cup Asia depuis) débarque, tandis que Humpuss expédie de nouveau « Senna » Iriawan et Darma Hutomo. Enfin, Julio Acosta (champion 2013) est de retour, avec Champ Motorsport.

AFR 2

Acosta retrouva sa forme et la pole est une belle lutte avec Pu Jun Jin (Asia Racing Team), Qin Tianqi (Champ Motorsport) et Alice Powell (FRD.) C’est finalement Pu qui décroche la timbale.

AFR 6

Powell est victime d’une crevaison lente sur la pré-grille. Les mécanos lui changent son pneu à temps, mais du coup, il est froid. Ainsi, au feu vert, l’Anglaise patine. Pu Jun Jin (Asia Racing Team) et Maxx Ebenal (PS Racing) en profitent pour prendre le large. Mais les deux pilotes sont si occupés qu’elle les passent tous les deux. Pu prend ensuite le dessus sur le Canadien. Acosta, gêné par Powell au départ, se reprend et double lui aussi Ebenal.

C’est donc une nouvelle victoire de Powell. Pu et Acosta l’accompagnent sur l’estrade.

AFR 1

Le dimanche, c’est fou. Ebenal tombe en rade lors du tour de chauffe. Archi-dominateur en début de saison, le Canadien a vu son avance fondre. Néanmoins, le titre 2014 lui est garanti, sauf si Powell gagne.

Au départ, Pu, trop fébrile, se sort tout seul et il doit passer par les stands. Powell hérite alors de la tête, devant Acosta. « Kimi » Qin double Liang et file vers le podium, puis il est lui aussi victime d’une panne de cerveau. Yosuke Yamazaki (Buzz Racing) est parti dernier. Mais avec tout cela, le champion 2012 remonte au 3e rang.

Avec ce doublé, Powell est donc championne 2014 d’AFR (les Chinois ayant un classement séparé.) Acosta est 2e et Yamazaki, 3e. On a donc respectivement les champions 2014, 2013 et 2012 sur le podium !

AFR 5

Pour l’ultime course, l’organisateur, FRD, a préparé une très originale épreuve d’endurance. Il y a 2 pilotes par voiture et la grille est complétée par des gentlemen-drivers. La grille est tirée au sort. Hutomo et Iriawan tirent la première ligne.

Au feu vert, Rodolfo Avila (pilote de Carrera Cup et coach d’Asia Racing Team) bondit en tête. Hutomo est 2e et Pu passe 3e. L’ex-pilote de Formula Masters China double l’Indonésien. Il y a ensuite une bagarre pour le bronze entre Hutomo, Iriawan, Wong et Francis Tija (vétéran de la Carrera Cup Asia.) Le Chinois de Hong-Kong met tout le monde d’accord en les passant ! En tête, Avila passe le relais à Leo Wong (pilote habituel de la voiture.) Mais le gentleman-driver a un pépin et il doit retourner aux stands. Hutomo se dédouble et prend la tête. Iriawan repasse son équipier. Tija et Neric Wei l’imitent. Néanmoins, Wei est au-delà de son niveau et l’éphémère 3e de terminer dans le bac à sable. Wong repasse le volant à Avila, qui augmente le rythme et double à son tour Hutomo.

L’Indonésien remporte son 1er succès en AFR, devant Tija et la paire Avila-Wong.

AFR 3

Une page se tourne pour l’Asia Formula Renault. En 3 saisons, il est passé d’une espèce de coupe d’école de pilotage (avec 4 meetings par an, tous à Zhuhai) à un vrai championnat. La prochaine étape, c’est la professionnalisation, avec le passage aux FR 2.0 de dernière génération. Le plateau va-t-il suivre, face à une envolée des budgets ?
Il y a eu de nombreuses filles en AFR : Alexandra Asmasoebrata, Diana Rosario, Natasha Seatter… Alice Powell, invitée par l’organisateur, est la première à s’imposer. Un modeste lot de consolation pour cette pilote qui rêvait de FR 3.5, de GP3, de F3 et même de F1 !
Ebenal est vice-champion et Shigetomo Shimono (Buzz Racing), 3e. Le Japonais étant absent, son équipier Yamazaki débarque sur le podium avec un masque de lui !

AFR 4

Circuit Hero 500

Le GT Asiatique est largement dépendant des constructeurs. Or, ces derniers ont décrété que les 12h de Yas Marina sont plus stratégiques. Du coup, il n’y a pas grand monde à Zhuhai. Les Taïwanais de D2 sont venus avec leur SLS, pilotée par Kuo Kuohsin et Huang Hsichan. C’est l’une des premières fois que D2 s’aventure hors de l’ile. En face, la 458 Challenge de Shan Qi Zhang. Ming Chen Li a récupéré l’Exige championne en titre et il a recruté Acosta. Les Anglais de Track Torque alignent deux Caterham, pour Bill O’Brien et Rich Pham. Torben Kristensen (aucun lien avec Tom) pilote une TTX (une création de Track Torque sur base Ginetta G20.) Jon Flinn, co-vainqueur 2013 se retrouve sur la TTX de Troy Williams.

ZIC 2

La disparité de puissances et d’expérience des pilotes est telle qu’au départ, la SLS s’envole. La Ferrari se retrouve seule au 2e rang et la Lotus complète le podium. Au moment des premiers arrêts au stand, l’Anglaise perd du temps et repart 5e. Un concurrent est bloqué au milieu de la piste et entraine un safety-car.
Au restart, la Mercedes reprend sa partition, à raison de 3 secondes au tour. Tandis qu’O’Brien pointe au 3e rang. Puis, coup de théâtre : la SLS tombe en rade. Kuoshin se traine jusqu’aux stands, où les mécanos sont impuissants. Cela nous met Shan en tête, devant Williams (qui a passé la Caterham) et O’Brien. Une voiture termine dans le mur, provoquant un 2e safety-car.
A partir de là, la messe est dite. La Ferrari mène devant la TTX et la Caterham. La Lotus semble avoir disparu de la feuille des temps.

ZIC

Audi R8 LMS Cup

Première visite au Moyen-orient pour l’Audi R8 LMS Cup. Elle s’offre une finale en ouverture des 12h d’Abu Dhabi. Pour l’occasion, le peloton s’enrichit de 2 régionaux de l’étape : Khalid Al Quabaisi (ancien vainqueur des 12h) et Saeed Al Mehairi (vu en Carrera Cup Middle East, en Formula Middle East et qui a effectué un test en GP3.)

Tout va se jouer entre André Couto et Alex Yoong. Même si Cheng Cong Fu et Rahel Frey sont théoriquement encore dans la course au titre. Le Portugais de Macao décroche la pole.

Audi R8 LMS Cup 2014

Au feu vert, Couto s’envole. Derrière, Yoong et Matthew Solomon s’emparent des 2e et 3e places. Cheng, 2e sur la grille, passe l’Anglais de Honk-Kong, puis l’ex-pilote de F1. Derrière, Frey mène un groupe de chasse composé d’Adderly Fong (champion en titre) et de Marchy Lee. Solomon ne résiste pas à la Suissesse et peu après, il tombe en panne.

Ainsi, Couto (qui s’offre un selfie avec maman) gagne devant Cheng et Yoong. Mais ce dernier est pénalisé pour départ volé. Frey hérite du 3e rang.

Audi R8 LMS 3

Le lendemain, Couto et Yoong se battent comme des chiffonniers. L’ex-pilote Post Junior coupe une chicane pour prendre la tête. Ce qui n’empêche pas l’ex-pilote Minardi de se dédoubler. Derrière, c’est une bagarre sino-chinoise entre Cheng et Fong. Les deux pilotes se percutent et s’éliminent. Lee se retrouve 3e, devant Frey et Solomon. Le champion 2012 revient sur Couto, sans trouver l’ouverture. Quant à Solomon, il se venge de la veille en passant l’ex-pilote de DTM.

Yoong ferme le palmarès de la R8 LMS Cup 2014. Couto, 2e, est rétrogradé pour son « raccourci ». Cela nous met Lee, 2e et Solomon, 3e.

Audi R8 LMS 4

Yoong, qui fut le pilote de développement de la R8 LMS Cup, est champion 2014 avec 189 points. Couto termine 2e pour le compte de BRT, avec 177 points. L’écurie chinoise s’est perdue dans un triple-programme Blancpain-Audi R8 LMS Cup-FR 2.0 et elle devrait être dissoute. Frey termine 3e, à 148 points.

Audi R8 LMS 1

BTCC

Le championnat britannique de tourisme traverse une grave crise. Malgré un titre pilote, West Surrey Racing a perdu son sponsor-titre, eBay. Colin Turkington n’a pas envie de se solder et le Nord-Irlandais de regarder ailleurs. Par contre, WSR a embauché Sam Tordoff, l’un des meilleurs « petit jeune » de la discipline.

BTCC 1

Quid de MG, champion constructeur ? Triple Eight nous promet une voiture relookée (faut-il en déduire que la MG6 reliftée viendra en Grande-Bretagne ?) et deux nouveaux pilotes. La firme à l’octogone est la seule (avec Honda, qui a déjà désigné ses pilotes 2015) à avoir un budget correct. Le bureau de Ian Harrison (ci-dessous, à droite, avec Guy Jones), PDG de Triple Eight, déborde donc de CV…

BTCC 3

Le Team Laser Tools a remplacé sa vieille Cruze par une Mercedes Classe A. Elle a été construite par Adam Morgan (qui court avec une autre Classe A.) Pour le pilote, pas de mystère : c’est Aiden Moffat, le fils du patron, Bob Moffat. L’équipe a néanmoins une annonce à faire. Celle du recrutement de sa… Grid girl, Samantha Gilham !

BTCC 2

F4 MSA

On ouvre une page « Carlin ». L’an prochain, l’équipe va se lancer dans l’ex-FF. Elle vient d’y recruter Lando Norris. Champion du monde de kart à 14 ans, en 2013, il a du attendre ses 15 printemps pour passer à l’automobile. On nous dit que c’est un futur « grand ». A suivre, donc…

Lando Norris (GBR) HHC

McLaren Autosport Award

George Russell est un jeune homme comblé. Il y a un an, il testait une F4 BRDC ; sa première expérience en automobile. 1 an plus tard, il remporte la F4 BRDC et termine 4e de la FR ALPS (dont il a manqué le début de saison.) Son titre en F4 lui a valu une séance en GP3, tandis que Renault Sport lui a fait prendre le volant d’une FR 3.5. En prime, il a fait un tour avec une F3.
En guise de cadeau de noël, il remporte le McLaren Autosport Award (alors qu’on attendait Ben Barnicoat, champion de FR NEC.) Il succède à des lauréats comme David Coulthard, Dario Franchitti, Jenson Button ou Paul di Resta.

Ce prix lui donne droit à une journée avec McLaren. Et vu le début de carrière de cet Anglais âgé de 16 ans, ce n’est sans doute pas la dernière fois qu’il s’assoira dans une F1… En attendant, il s’offre 2 nouvelles journées en F3, avec Carlin.

Russell

Indy Lights

Il y a 15 jours, Carlin annonçait ses débuts en Indy Lights. L’équipe britannique a déjà recruté un pilote : Ed Jones. Champion d’Euro F3 Open 2013, l’Emirati s’était ensuite engagé en Championnat Européen de F3 (avec Carlin.) Blessé à Pau, il n’a jamais retrouvé son niveau physique. Présent à Yas Marina pour les tests de GP3 (encore avec Carlin), on l’attendait plutôt là en 2015. Mais c’est donc Outre-atlantique qu’il va poursuivre sa carrière.

GP3

Crédits photos : Alice Powell (photo 1), FRD (photos 2 à 7), D2 Racing Team (photo 8), ZIC (photo 9), Audi R8 LMS Cup (photos 10 à 13), BTCC (photos 14 à 16), Formula Ford (photo 17), F4 BRDC (photo 18) et GP3 (photo 19.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz