Accueil Fun Etude EvolMob : les jeunes passent moins le permis et se détournent...

Etude EvolMob : les jeunes passent moins le permis et se détournent de la voiture

153
17
PARTAGER

La voiture comme outil de liberté, c’est une image d’Epinal de moins en moins vrai. Une étude quantifie le désamour de la jeune génération envers « la bagnole ».

Durant des années la voiture, et surtout le permis, était synonyme d’émancipation et de passage à l’âge adulte. Beaucoup de jeunes gens attendaient avec impatience le moment du permis et le nombre de jeunes le passant ne cessait de croître. Désormais, on assiste à une baisse du passage des permis, en centre-ville dans un premier temps. L’étude EvolMob, publiée dans le cadre du Forum Vies Mobiles, compare les usages en France ou au Canada, entre différentes villes.

Pour ce qui nous intéresse, la France, le passage du permis est donc en baisse, ce qui s’accompagne d’une baisse de la possession d’un véhicule mais aussi de l’usage de la voiture. Evidemment ces résultats sont essentiellement vrais en ville mais la même tendance commence à se dessiner aussi hors des centre-villes. Le manque d’alternatives limite souvent cette baisse. Ces baisses sont le corollaire de l’augmentation continue de l’âge du possesseur de voiture neuve.

Depuis plusieurs années on nous annonce la fin de la voiture de « grande consommation ». Avec les transports en commun inter-urbains, les services de covoiturage mais aussi d’autopartage (sans compter la voiture autonome) les constructeurs vont-ils devoir « réinventer » l’automobile ou constater impuissants la baisse des ventes années après années ?

L’enquête dans son intégralité est disponible ici.

Source : EvolMob, illustration : Wikimedia (Geralix)

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Etude EvolMob : les jeunes passent moins le permis et se détournent de la voiture"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité
L’étude ? Ça parait un bien grand mot. Exemple : ils ne se basent que sur Lyon et Grenoble. Il faudra donc m’expliquer comment ils en tirent des conclusions sur toute la France (le jeune qui vit au milieu de la Creuse, où à Seurre, en Côte d’Or me paraît dans une autre situation). Ensuite, certains chiffres sont sortis du chapeau et proviennent d’une autre étude ! « Source : « Automobile et stratification sociale. Diffusion, caractéristiques et coûts de l’équipement automobile en France depuis les années 1980. » Yoann Demoli, 2015.  » Ils ont fait toute une étude pour finir par en… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

En fait, il y a plusieurs rapports différents. Celui que je suis en train de lire parle de Grenoble. Et explique avoir volontariste ignoré certaines zones de l’agglomération, parce qu’elles étaient considérées comme rurales. Et pourquoi les ignorer ? Les gens habitant à la campagne ne sont pas intéressants ?

Néanmoins, avec 4300 personnes interrogées en 2010, on peut donner un peu plus de crédibilité à ce rapport.

SGL
Invité

Et quand ils passent leur permis, ils achètent de moins en moins des voitures.
Il est vrai qu’Autolib’ sur Ile De France chez les jeunes a un énorme succès.
Un succès français vraiment étonnant !

Christian
Invité

Quand on n’a pas les moyens pour quelque choses on s’y intéresse beaucoup moins. Je n’ai pas vraiment l’impression que les gens aisés ont envie de délaisser leur A7 pour une électrique en auto partage ou un bus bondé.

Christian
Invité

Ce n’était pas spécialement adressé à SGL, je me suis trompé de bouton.

SGL
Invité

Je ne connais pas beaucoup de « djeunes » qui roulent en A7, aussi 😉

SGL
Invité

Et je pense que pour les « djeunes » que le nouvel iPhone 7 fait beaucoup plus rêver que la dernière A7 😉 😀

Membre

Trois raisons de fonds à cette tendance lourde….1/ la baisse des moyens financiers chez les jeunes (le covoiturage ou le succès des Bus Macron ou d’Autolib c’est ça, chez les moins jeune le même phénomène de paupérisaton s’appelle Dacia.) 2/la prise de conscience (ou l’angoisse) écologique. Le succès du Véganisme, des Zadistes ou de la cuisine bio font partie du même mouvement de fond 3/ l’explosion du web et des applications qui ont rendu rapide, simple et peu onéreux certaines formes de réservations et de voyages.

wizz
Membre
Se détourner de la voiture pour cause de prise de conscience écologique, c’est une possible explication, parce que la voiture consomme du pétrole, pollue, etc…. MAIS pour que cette explication puisse tenir debout, il ne faut pas qu’il y ait un contre exemple. Or, le trafic aérien explose via les compagnies low cost, souvent par des jeunes (plus « aptes » à supporter les conditions spéciales de ce genre de voyage). De ce fait, l’explication prise conscience écologique, ça ne tient pas debout. Demain, un de ces guss va gagner au loto. Il aura toujours au smartphone premium, mais va troquer Ryan… Lire la suite >>
ART
Invité

Et SURTOUT, l’une des raisons, c’est le rackettage organisé au moindre déplacement, la notion de risque qui a dégoûté profondément toute une partie de la population d’avoir une « belle » voiture dans le meilleur des cas, ou de ne plus avoir de voitures du tout, notamment en ville… (ou encore un déplaçoir bidon)

wizz
Membre
Pouvoir posséder une belle voiture, c’est SURTOUT posséder de l’argent, beaucoup d’argent. On est dans un pays où la sanction est égale pour tout le monde. Que l’on soit riche ou pauvre, la même prune de 135€ sera appliquée pour tous les deux. 135€, selon si on s’appelle Benzema ou Ben Mohamed, l’impact à la fin du mois n’est pas le même. On revient alors au point de départ: le FRIC, la principale raison. Je m’appelle Dupont, éboueur à 1000€ par mois. Prendre des prunes à 90, ou 135€, c’est une forme de racket suffisamment fort pour me dissuader de… Lire la suite >>
Raymond Boncoin
Invité
Je viens de terminer la lecture de cette étude. Je rejoins les critiques déjà énoncées ici. Déjà, Lyon et Grenoble ça fait très peu au niveau de l’étude nationale, sachant en outre que Grenoble est une des villes les plus autophobes de France avec son quadrillage à 30 km/h sur l’agglomération, voilà qui est de nature à bien fausser la perception. Ensuite l’échantillon n’est pas dinstinctement quantifié, cela m’ennuie car avoir 30 ou 3000 sondés ce n’est pas du tout le même résultat à l’arrivée. Sur la conclusion qui me semble erronée. N’oublions pas qu’un nombre croissant de jeunes vivent… Lire la suite >>
Gustave
Invité
C’est ce que j’essaye d’expliquer depuis un certain moment sur ce site : la jeune génération se fout totalement de la voiture (et aussi du sport auto mais la n’est pas le sujet) et préfère dépenser 700 à 1000 euros dans un smartphone plutôt que le permis (sauf si papa et maman payent). Bon ok cela concerne surtout les citadins des grandes villes, mais vu que de nombreux jeunes viennent dans ces grandes villes pour étudier, et vu le prix d’un logement il ne reste pas grand chose pour une auto, Uber ou l’autopartage faisant le job pour bien moins… Lire la suite >>
wpDiscuz