Accueil Utilitaires Hanovre 2016 : Volkswagen Crafter

Hanovre 2016 : Volkswagen Crafter

577
15
PARTAGER

Avec ce nouveau Volkswagen Crafter, Volkswagen a choisi de voler de ses propres ailes sur le marché du grand fourgon. Il fera ses grands débuts publics au salon du véhicule utilitaire de Hanovre.

Hanovre, site historique de la production d’utilitaires de Volkswagen, siège de Volkswagen Nfz, mais également l’un des plus grands salons du véhicule utilitaire en Europe, qui se déroule tous les deux ans en alternance avec le salon de Francfort. Volkswagen y jouera donc à domicile et dévoilera l’une des nouveautés majeures, le nouveau Crafter.

Un grand fourgon qui n’a donc plus rien à voir avec le Mercedes Sprinter, comme ce fut le cas pour la précédente génération. Conception maison, toute nouvelle usine (en Pologne) pour ce modèle qui compte jouer les trouble fête face aux Sprinter, Transit, Master, Movano, Ducato, Boxer, Jumper…

Le dessin d’un fourgon reste un exercice dicté par des formes très standardisées. Volkswagen a apporté au Crafter une face avant très intégrée avec sa gamme de voitures, avec sa large calandre chromée etl les phares à LED rappelant le dernier Tiguan. Le flanc est habillé par une profonde nervure, et à l’arrière une signature lumineuse est esquissée.

A l’intérieur la planche de bord met surtout en avant de grands espaces de rangement. Le Crafter proposera une série d’aides à la conduite qui sont désormais de plus en plus proposées sur ce segment : ACC, freinage post-collision, compensation du vent latéral, ESP avec stabilisation d’attelage, assistance à la manœuvre de remorques, caméra de recul, alerte de trafic en marche arrière…

Comme il se doit pour ce type de fourgon, la variété des carrosseries est assez large. Les fourgons fermés sont ainsi proposés en trois longueurs, et trois hauteurs différentes. Une offre qui sera élargie avec les versions de transport de personne ainsi que les châssis cabine.

L’offre mécanique repose sur le 2.0 TDI (EA288Nutz), proposé en versions 75 kW / 102 ch, 90 kW / 122 ch, 103 kW / 140 ch, et en version BiTDI 130 kW / 177 ch. Le tout avec la possibilité de choisir entre des boîtes manuelles ou automatiques, traction, propulsion ou 4 roues motrices.

Source : Volkswagen

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Hanovre 2016 : Volkswagen Crafter"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Verslefutur
Invité

« face aux Sprinter, Transit, Master, Movano, Ducato, Boxer, Jumpy… »
Citroën Jumper et non Jumpy qui est une gamme en dessous, l’équivalent du Transporter.

SGL
Invité

En temps normal, je me contre-fiche de ce type de véhicule, bien loin de mes envies et préoccupation professionnel, par contre, je suis étonné qu’il ne soit toujours pas prévu des versions hybrides pour pouvoir entrer en zone urbaine protégée.
Cela viendra peut-être plus tard !?

Thibaut Emme
Admin

Sachant qu’ils sont toujours exclus des restrictions de circulation, pourquoi s’embêter à faire un véhicule compliqué, sujet aux pannes, plus lourd (donc moins de charge utile), etc. ?

greg
Invité

Exactement, et les normes Euro sont toujours introduites avec 2 ans de décalage, le FAP obligatoire n’est arrivé qu’en 2012 sur les utilitaires si je me souviens bien.

SGL
Invité

Oui, effectivement, du point de vue du constructeur, c’est compréhensible, bien que pour l’image de marque du groupe VW cela ne serait pas inutile 😉
Faire un utilitaire hybride peu polluant en milieu urbain peut envoyer un beau message commercial bénéfique pour le groupe VW.
Du point de vue intérêt général, c’est plutôt moyen, mais c’est là que l’on s’apercevoir que les mesures coercitives sont souvent, malheureusement, les plus efficaces pour faire avancer les choses, bien que cela ne soit pas populaire.
Difficile de voir ces mesures en période d’élections proches.

greg
Invité

Un système hybride sur un utilitaire est une abherration…Cher, lourd, handicapant pour le transport…
Sans compter que la clientèle n’est pas intéressée : ce qui importe pour eux c’est le service, le prix, et la capacité.

SGL
Invité

Pourtant, cela va devenir forcément obligatoire, un jour ou l’autre.
Je ne vois pas comment on pourra y réchapper !
Et ça « la clientèle » n’aura pas son mot à dire 🙁

SGL
Invité

Je suis intimement persuadé que dans moins de 10 ans qu’on dira : pourquoi n’a-t-on rien fait au sujet des transports propres en milieu urbain, alors que les technologique existent largement depuis 2010 et qu’elles sont déjà relativement fiables.
C’est là où se trouve la principale « aberration » mon cher @Greg 😉

objectif
Invité

Quelle style. C’est un transporter. Qullel.
Il y en a marre des rectangles sans vie…Et en plus, ils polluent…

objectif
Invité

Mile excuses pour les fautes qui figurent dans mon premier article.
Quel style ? On dirait un transporter!VW et le design cela fait deux. Tristement laid…Sans vie
Quand est-ce que cela va s’arrêter ces « rectangles » .
De plus, ils polluent !

wizz
Membre
Cette section rectangulaire permet de maximiser le chargement, d’éviter des coins morts Chez soi, dans sa maison, on a des murs aux coins carrés. Pour y caser un meuble ou un canapé, c’est impeccable. Mais avec un coin arrondi, on perdra soit de la place derrière, ou sur le côté . http://catu.com/wp-content/uploads/2015/09/container-20dd-01.jpg . En transport, le parfait exemple, ce sont les containers. Ainsi, on peut maximiser la largeur ET la hauteur de l’objet à transporter (ET la longueur) Avec des coins arrondis, ça sera à choisir la largeur maxi mais pas en hauteur, jusqu’au début de l’arrondi. Ou inversement, la… Lire la suite >>
cars
Invité

tu as tout dit mec!!!

Membre

c’est certes rectangulaire mais super réussi comme design! c’est aussi premium que les Sprinter!

SGL
Invité

C’est parce que vous êtes en pleine période cubiste !? 🙂

wpDiscuz