Accueil Ferrari Retromobile 2016 live : Artcurial – Cent millions de dollars au soleil...

Retromobile 2016 live : Artcurial – Cent millions de dollars au soleil italien

241
1
PARTAGER

Petit clin d’oeil au cinéma franco-italien et au film de Henri Verneuil « Cent mille dollars au soleil » mais avec une somme remise au gout du jour avec ces bolides italiens présentés à la vente par Artcurial dans le cadre de Retromobile 2016.

Pour les plus impatients, voici une vidéo qui vous permet de déambuler au milieu des pièces de collection qu’Artcurial présente à l’encan en ce salon Retromobile 2016. Nous nous arrêtons ensuite sur quelques modèles italiens qui devraient crever l’écran.


Retromobile 2016: Visite de la vente Artcurial… par leblogauto

La Ferrari 365 GTB/4 Daytona va vers ses 50 ans mais la quinquagénaire est toujours fringante avec son V12 de 350 chevaux. Moins bien cotée que sa concurrente de l’époque la Lamborghini Miura, elle est tout de même estimée à plus de 800 000 euros. Cet exemplaire de 1972 (pratiquement la fin de la production) a été suivi en permanence par la célèbre concession Pozzi et a même été entièrement démontée pour une restauration complète et une certification Ferrari Classiche. Cet exemplaire devrait dépasser les 900 000 euros.

La Ferrari 512 bb est l’un des successeurs de la 365 gtb. Produite à un peu plus de 1000 exemplaires, la 512 BB a une belle cote de popularité bien que « récente » grâce à son V12 à plat 5 litres. Cet exemplaire date de 1977 (à carburateurs donc) et est estimé à 400 000 euros « seulement ». Sa certification par Ferrari Classiche et sa couleur atypique « Argento » pourrait faire grimper son prix.

La Maserati Mistral Spider est relativement rare. Construite à 125 exemplaire en version découvrable, elle dispose d’un « moteur de formule 1 » (enfin dérivé de…) un 6 cylindres en ligne de 3,5 litres et 235 chevaux (pour 1300 kg). Signée par Pietro Frua, elle est un très bel exemple des productions de l’époque. Rare, superbe, italienne, sa coté ne flambe pourtant pas avec environ 600 000 euros attendus pour cet exemplaire.

Autre « mal aimée » des Italiennes, la Maserati Ghibli 4,9L SS est estimée à 300 000 €. Cet exemplaire date de 1971 et possède une couleur particulier dite « Rosso Rubino » avec intérieur beige. La voiture a été achetée en 2007 par « un grand homme de la radio » (sic.) et a été restauré et entretenu. Assez mystérieusement elle pourrait partir pour moins de la moitié du prix d’une Ferrari 365 gtb qu’elle toise sans souci sur la route.

La Maserati Khamsin, outre un nom assez imprononçable, est un jalon important dans l’histoire de l’automobile et de la marque. Maserati qui avait confié la Ghibli au studio Ghia décide de discuter avec Bertone et l’un des grands noms du design, Marcello Gandini. Cela se ressent dans le style qui se tend et un profil en coin typique. Cet exemplaire américain « Oro Kelso » est estimé à 300 000 euros.

Passons aux « vedettes » italiennes de cette vente Retromobile 2016. La première est la sublime Lamborghini Miura. Cet exemplaire a une histoire un peu hors norme. La voiture date de 1969 et a été acheté par le propriétaire actuel en 1980. Le moteur d’origine a cassé et a été remplacé par un moteur Lamborghini mais dont le numéro de série est hors de la numérotation des Miura. Le rouge « Rubino Rosso » n’est pas la couleur d’origine puisque cette Miura était « Verde Miura ». Malgré cela elle est estimé autour du million d’euro et pourrait même le dépasser.

L’une des oeuvres du maître Marcello Gandini est la Lamborghini Countach. Cet exemplaire LP400 Periscopio date de 1975 et a le profil typique en coin, aux lignes pures, des dessins de Gandini. Si la voiture a été restaurée, la peinture est d’origine ! De façon unique, cette Countach Periscopo porte la signature de son géniteur Gandini sur le tableau de bord et sur la carrosserie à côté du blason (fait en 2003). Elle est estimée à 1,5 million d’euros en fourchette haute.

Evidemment ces belles italiennes seront totalement écrasées par la Ferrari 335 Sport Scaglietti. Cette dernière est estimée entre 28 et 32 millions d’euros et devrait être le clou de la vente Artcurial.

Crédit photo : le blog auto

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Retromobile 2016 live : Artcurial – Cent millions de dollars au soleil italien"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
starter
Invité

La spéculation, jusqu’au ciel et au delà… Les passionnés d’auto laissent leur place aux passionnés de finance, défiscalisation et de plus value.
J’ai du mal à concevoir les sommes demandées. Leurs cotes ont explosées, simplement pour satisfaire un marché en manque de support de placement. Félicitations à cette maison d’enchère (et aux autres) qui racontent de belles histoires.

wpDiscuz