Accueil Actualités Entreprise La Coccinelle a 70 ans !

La Coccinelle a 70 ans !

227
14
PARTAGER

Le 27 décembre 1945, Volkswagen produit ses toutes premières Typ 1 (NDLA : la « Coccinelle ».) Une poignée de voitures, assemblées à la main, dans les ruines d’une usine. Mais la face de l’automobile allemande allait s’en trouver irrémédiablement changée…

Le 26 mai 1938, Hitler inaugure en grande pompe l’usine de la Kdf-Wagen, à Kdf-stadt.  Kdf, la force par la joie, est un organisme publique qui gère les loisirs des Allemands, et aussi un énième moyen d’exclure Juifs, communistes et « tièdes » de la vie publique. La propagande tourne à plein régime. Des voitures sillonnent les foires allemandes. Des acteurs posent avec, dans des scénettes, afin de promouvoir la « joie de vivre allemande ». En pratique, le développement du véhicule est loin d’être achevé. Les voitures sont en fait des prototypes, assemblés à la main à l’usine ou par des carrossiers comme le Suisse Waibel. En 1939, lorsque l’Allemagne entre en guerre, les acomptes versés sous forme de carnet de timbres servent à financer des véhicules militaires. Une poignée de voitures civiles sont néanmoins produites à partir de 1941. En comptant large, de 1938 à 1945, un millier de Kdf-Wagen ont été produites.

Cox 3

Le 11 avril 1945, les Américains pénètrent à Kdf-stadt. Les Alliés ont alors différents plan radicaux pour éviter tout réarmement futur, dont une destruction complète de l’industrie (alias « retour à une Allemagne pastorale ».) L’usine étant située en zone britannique, ceux-ci en héritent, en juin. En tant qu’objet de propagande d’Hitler, le destin de la Kdf-Wagen semble scellé. Le major Ivan Hirst (ci-dessous) convainc ses supérieurs qu’ils pourraient tirer des bénéfices de l’usine. D’abord en produisant des véhicules pour les unités britanniques stationnées en Allemagne, puis en revendant le site. C’est mieux que de tout dynamiter, non ?
Hirst reçoit une commande de 20 000 véhicules. Le problème est que l’usine a été lourdement bombardée. Il y a même une bombe non-explosée coincée parmi les machines ! Malgré tout, le 27 décembre, des « Typ 1 » sont assemblées. 55 exemplaires sortent de Kdf-stadt avant le réveillon. 1 000 suivent en 1946.

Cox 1

« Kdf » rappelant trop les nazis, la voiture est rebaptisée Volkswagen, un nom imaginé par le malchanceux Josef Ganz, durant la première guerre mondiale. L’ensemble Kdf-stadt est rattaché à Wolfsburg. Les premiers mois de production sont homériques : machines qui tombent en panne, approvisionnements chaotiques… La vente aux civils est ouverte en 1946, avec un embryon de réseau. En 1947, le Néerlandais Ben Pon devient le premier représentant de Volkswagen à l’étranger. Quant à ceux qui avaient remplis leur carnet de timbres de Kdf, ils ont royalement droit à 200 marks de réduction sur une voiture. En admettant qu’ils aient conservé la preuve de dépôt de leur carnet rempli (durant la guerre, ils avaient sans doute autre chose à faire) et qu’ils n’habitent pas en zone soviétique.

Hirst n’a pas vocation à construire des voitures. Il doit chercher un acheteur. Sir William Rootes, patron du groupe éponyme, et Henry Ford II se rendent à Wolfsburg. Tous les deux ne croient pas en l’avenir de la Volkswagen, ni même de l’automobile en Allemagne. Finalement, la Basse-Saxe prend les commandes. Une société privée, Volkswagen Gmbh, est créée en 1949. Heinz Nordhoff est débauché à Opel et il en devient le premier PDG. Il ne chôme pas et d’emblée, il augmente la production de manière exponentielle. En prime, Pon lui a dessiné un croquis de van (le futur « Typ 2 », alias Combi…)

Cox 2

Crédit photos : Volkswagen

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "La Coccinelle a 70 ans !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
koko
Invité
greg
Invité

Historiquement inexact. C’est en fait chez Mercedes qu’il faut chercher l’inspiration. Porsche, avant de faire cavalier seul, avait travaillé sur un modèle économique à moteur arrière, la 130 H, suivie par le dérivé 170 H
http://blog.mercedes-benz-passion.com/wp-content/uploads/1024_775735_1418280_3652_2467_87F3951.jpg
http://img.favcars.com/mercedes-benz/typ-130-150-170-h/mercedes-benz_typ-130-150-170-h_1936_images_5.jpg

koko
Invité

@greg
En 1961,suite à un procès pour plagiat gagné par Tatra, Volkswagen sera condamné à lui payer 3 millions de Marks.

heathcliff
Invité

Super article! Ca serait cool d’avoir la suite de l’histoire de la cox, jusqu’en 2003 avec la fin de la production au Mexique

SGL
Invité

« « Kdf » rappelant trop les nazis » 😯 mouais, ah bon, parce que le terme « Volks » est quand même très (sur)exploité par les nazis.
Dès 1934, on parle de projet : « la voiture du peuple » lors du salon de Genève.
Puis durant la Seconde Guerre mondiale les « Volks » sont mis à toutes les sauces : volksjager, volkssturm, volksgemeinschaft, etc.

greg
Invité
Pas vraiment non, l’expression Volkswagen remonte au début des années 20 et représentait LE défit technique pour l’industrie allemande, piquée au vif par le succès de la Ford T. Quand à l’emploi du mot Volk, Volkswgemeinschaft c’est un mot qui est utilisé pour désigner la population, rien à voir avec les nazis. Le reste, c’est lié à la fin de la guerre pour tenter de souder le peuple quand cela commençait à devenir l’apocalypse. Le projet Volksjäger et le Volkssturm que tu cites datent tous de la mi-fin 1944. Ce n’est pas spécifique à l’idéologie nazie. Par contre c’est très… Lire la suite >>
Invité

Je me rappelle avoir vu sur les étagères de mon père des catalogues de ce modèle construit par Volkswagen venant d’Autriche pour les visiteurs afin de lancer ce véhicule à Madagascar. Ensuite on a roulé avec la coccinelle de mon oncle pour les vacances au bord de la mer. La fameuse voiture qui roule à 100 km/h de moyenne sans faille, qui arrive à temps et qui traverse les pistes de la côte les plus dures. Das wagen ist gründung einkauf auf meine vater von Oestreich waagen katalog.

Invité

Volkswagen, Fiat et Steyr Püch avaient été introduit en même temps à Madagascar et tous ces véhicules ont été représenté par l’intermédiaire de Austria Geschäft Ehrenamtlich mein vater Alfred alors que les moteurs étaient techniquement similaires sur la Haflinger, Fiat Steyr Puch 500 et 600 et la Volkswagen.

wpDiscuz