Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

77
0
PARTAGER

C’est la fin de saison. A Hockenheim, le rideau se baisse sur la FR NEC et la F4 ADAC. L’EuroFormula Open a, elle, encore une épreuve à disputer.

FR NEC

C’est la finale de la FR NEC, à Hockenheim. Pour l’occasion, le Suisse David Droux (venu de la V de V monoplace) s’incruste chez Mark Burdett. Sans doute rêve-t-il d’un destin à la Timothé Buret. Le Russe Denis Bulatov (AVF) est un habitué de la FR ALPS. Sa présence en FR NEC est moins étonnante.

C’est de bonne guerre, le promoteur annonce un suspens haletant. En pratique, Louis Delétraz (Josef Kaufmann) possède un bon matelas. A la régulière, Kevin Jörg (Josef Kaufmann) et Ukyo Sasahara (ART Junior) n’ont aucune chance.
Pour marquer son territoire, le fils du pilote de F1 s’offre la pole.

FR NEC 1

Au feu vert, le Suisse déroule. Derrière, Sasahara a le couteau entre les dents. Il s’offre Jehan Daruvala (Fortec) et Jörg. L’Autre Suisse laisse ensuite passer le protégé de Force India. En queue de peloton, Colin Noble (MGR) et Alex Gill (Fortec) s’accrochent, entrainant un safety-car.
A la reprise, pas de souci pour Delétraz, qui joue les solistes.

Déletraz s’impose ainsi devant Sasahara et Daruvala.

FR NEC 2

Le dimanche matin, il pleut. Le peloton débute derrière le safety-car. Lorsqu’il s’efface, Delétraz s’élance devance Jörg. Sasahara glisse, ce qui permet à Dries Vanthoor (Josef Kaufmann) et Nikita Mazepin (Josef Kaufmann) de passer. Le Russe se piège également et Sasahara récupère la 4e place. Ses espoirs de titre sont envolés.

Delétraz double la mise et est sacré avant même la course 3. Jörg et Vanthoor offrent un triplé au team Josef Kaufmann.

FR NEC 3

Delétraz a encore faim pour la course 3 ! 2e sur la grille, Daruvala réussit l’exploit de voler le départ et d’ensuite s’élancer trop lentement ! Jörg et Sasahara en profitent. L’Indien se paye Vanthoor avant d’effectuer son drive-through (pour départ anticipé.) En vue de l’arrivée, Gill valse avec Josef Zàruba (AVF.)
Pas de soucis pour Delétraz, qui contient les ambitions de Jörg. Sasahara a lui plus de mal avec Henrique Chaves (AVF.) Le Portugais cède aux assauts de Max Defourny (ART Junior), ce qui arrange le Japonais.

Delétraz quitte la FR NEC sur un triplé. Jörg est 2e et Sasahara, 3e.

FR NEC 5

Le classement final correspond à l’arrivée de la couse 3 !
Avec 9 victoires en 7 meetings, Delétraz ne fait pas dans la demi-mesure. Son score final est de 378 points. Désormais, le Suisse vise la FR 3.5. 2e à 305 points, Jörg s’est évaporé à l’été, lorsque son équipier et compatriote a accéléré le rythme. 3e à 296 points, Sasahara paye des erreurs dans les courses 2 et 3. Signalons la 4e place, à 218 points, de la révélation Defourny, meilleur débutant.

FR NEC 4

F4 ADAC

On reste à Hockenheim pour la finale de l’ADAC F4. Leader du classement, Marvin Dienst (HTP Junior Team) imite Delétraz et décroche la pole.

F4 ADAC 1

Joel Eriksson (Motopark) est le seul qui peut empêcher Dienst d’être titré. Le petit-frère du pilote de GP3 passe Dienst au feu vert, avec les forceps. Tim Zimmermann (Neuhauser) est alors 3e. La direction de course trouve qu’Eriksson a été cavalier. La saison fut marquée par de gros cartons et il doit servir d’exemple. Il est punit d’un drive-through mortifère. Dienst et Zimmermann passent donc 1er et 2e. Derrière, ça klaxonne avec David Beckmann (Mücke), Lando Norris (Mücke) et Mike Schumacher (Van Amersfoort) qui poussent. Beckmann et Norris trouvent l’ouverture en vue de l’arrivée, tandis que Schumacher est trahi par sa monture. Dienst contient les furieux in extremis.

Avec ce succès, Dienst devient le premier champion de l’ADAC F4. Beckmann et Norris l’accompagnent sur l’estrade.

F4 ADAC 3

Pour la course 2, Beckmann est en pole. Il contient Norris et Joey Mawson (Van Amersfoort) à la chicane. 4e, Dienst les suit tranquillement, vu qu’il a déjà tout gagné. Les positions ne bougent pas, mais c’est très chaud en tête. Dans l’avant-dernier tour, Norris se lance à l’abordage. Beckmann ferme la porte et le leader de la F4 MSA effectue une jolie cabriole. La direction de course sort le drapeau rouge.

Beckmann est déclaré vainqueur devant Norris (qui regarde le podium depuis l’infirmerie) et Mawson.

F4 ADAC 4

Mawson est en pole pour la course 3. Pour être vice-champion, il doit s’imposer et compter sur un faux-pas d’Eriksson. L’Australien démarre devant Michael Waldherr (Motopark) et Zimmermann. Ca ne passe pas pour Dienst, qui se prend les pieds dans le tapis, avec Job van Uitert (Provily) et le privé Nikolaj Rogivue. Drapeau rouge.
Lors du deuxième départ, Eriksson s’attaque à une remontée fantastique. Puis il bute sur Beckmann, 4e, alors qu’il a besoin d’un podium. Alors que tout semble fichu pour le Suédois, Waldherr et Zimmermann s’éliminent. Les drapeaux jaunes sont agités et Eriksson gagne deux crans.

Leader de bout en bout, Mawson a remplis sa part du contrat. Mais en terminant 3e, Eriksson est vice-champion. Beckmann est 2e.

F4 ADAC 5

Vainqueur de la BMW Talent Cup 2012, Dienst confirme enfin, avec un sacre en F4 ADAC. Il a inscrit 347 points. 2e à 299 points, Eriksson semble avoir le même pied droit que son grand frère Jimmy. Mawson, jusqu’ici inconnu au bataillon, est 3e à 297 points. Il a réussi l’exploit de faire aussi bien (voir mieux) que les pilotes issus de l’ADAC Formel Masters.
Chouchou du public, Schumacher a eu besoin des deux tiers de la saison pour maitriser ses ardeurs. Il finit 10e à 92 points. Une performance moyenne après une victoire lors du tout premier meeting.

F4 ADAC 6

EuroFormula Open

A Monza, il y a de l’EuroFormula Open. Ce n’est pas la finale, mais avec le décompte des points, un titre pourrait être attribué. Signalons l’arrivé de deux exclus de la F3 : Kang Ling (DAV Racing) et Mahaveer Raghunathan (West-Tec.)

Après un long passage à vide, Yu Kanamaru (Emilio de Villota) semble avoir retrouvé des sensations dans le pied droit. Il obtient la pole du samedi, sur le mouillé.

EuroFormula Open 1

Le Japonais oublie de démarrer. Bien sûr, Konstantin Tereshchenko (Campos) et Vitor Baptista (RP Motorsport) partent sans lui. Le Russe roule joyeusement sur les trottoirs, mais ça n’empêche pas Baptista et Kanamaru de revenir. Lors d’une tentative de passage à trois de front, le Japonais laisse un bout d’aileron avant. Ralenti, il se laisse doubler par Tanart Sathienthirakul (West-Tec) et Damiano Fioravanti (RP Motorsport.) Baptista trouve une solution sur Tereshchenko. Ca donne des idées à Sathienthirakul. Néanmoins, l’éphémère pilote de GP3 lui claque la porte au nez. Fioravanti, qui passait par là, ne peut éviter le Thaïlandais. La direction de course décide de pénaliser Tereshchenko de 5 secondes.

Le Russe est donc classé 3e, derrière Baptista et Kanamaru.

EuroFormula Open 2

Le dimanche, Tereshchenko décroche la pole.

EuroFormula Open 3

2e sur la grille, Fioravanti veut rattraper sa mésaventure de la veille. Il lui faut un tour pour passer Tereshchenko. Igor Walilko (RP Motorsport) profite de la déconcentration du Russe pour le doubler. Le poleman tente de se dédoubler. Il termine dans l’aileron du Polonais et il doit renoncer. Baptista, mal qualifié, revient sur Walilko et le double. Mais Fioravanti est trop loin.

Fioravanti mène le triplé de RP Motorsport, encadré par Baptista et Walilko.

EuroFormula Open 4

1er à 271 points, Baptista pourra se rendre sereinement à la finale de Barcelone. Tereshchenko espérait marquer de gros points à Monza. Raté :  2e à 239 points, il perd du terrain au pire moment. Quant à Kanamaru, 3e à 175 points, il ne peut ni monter, ni descendre.

EuroFormula Open 5

F4 BRDC

Comme chaque semaine, un pilote effectue quelques tours à bord de la Tatuus « 2016 » de F4 BRDC. Ce coup-ci, c’est Alexander Sims. A 27 ans, l’éphémère pilote HiTech en F3, ne compte pas « redescendre ». En fait, à Snetterton, il est là pour donner ses impressions à Autosport.

F4 BRDC

Auto GP

L’Auto GP 2015 va de Charybde en Scylla. L’accord avec Acceleration Events fait long feu. La série débute -en retard- avec pas mal d’absents et un plateau squelettique.
En juin, la manche du Paul Ricard est annulé. Officiellement, tout le monde se retrouvera pour la prochaine épreuve. Néanmoins, c’est un secret de polichinelle : l’exercice est cloturé, faute de participants.

Trois mois plus tard, l’Auto GP tire un trait définitif sur 2015. Le promoteur regarde vers 2016, avec une série courue uniquement en Italie. A suivre ?

Auto GP

Nascar Euroseries

Freddie Hunt et Mathias Lauda réunit ! Les deux « fils de » ont déjà fait équipe en MRF 2000. Lauda a ensuite couru en WEC. Hunt, lui, a multiplié les piges, se stabilisant finalement en Maserati Trofeo (décrochant sur première pole en automobile, au VIR.)
En 2016, ils se retrouveront en Nascar Euroseries.

Hunt

Crédits photos : EuroFormula Open (photos 1 et 12 à 16), FR NEC (photos 2 à 6), ADAC F4 (photos 7 à 11), F4 BRDC (photo 17), Auto GP (photo 18) et Maserati USA (photo 19.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz