Accueil Aston Martin Aston Martin Rapide électrique : à très court terme

Aston Martin Rapide électrique : à très court terme

108
4
PARTAGER

En rebadgeant la Toyota iQ et la déclinant dans une version « premium-isée », Aston Martin avait fait fait baisser la moyenne des émissions de CO2 de la gamme. Une Aston Martin Cygnet qui n’aura pas vraiment marqué l’histoire auto. Et si pour faire baisser sa moyenne d’émissions, Aston Martin abattait une autre carte ? Oui et à court terme.

Vers une Aston Martin Rapide électrique ? La rumeur avait filtré ces dernières semaines, une rumeur faisant état d’un projet en discussions, discussions avancées.

En marge du concours d’élégance de Pebble Beach, le PDG Andy Palmer a de nouveau évoqué cette déclinaison 0 émission de la limousine. Il n’est cette fois plus de discussions avancées mais bel et bien d’un projet actuellement en développement puisque de premiers mulets commencent à prendre la route pour les nombreuses et différentes étapes de validations.

Autres spécificités d’ores et déjà avancées ? Une puissance oscillant autour de 800 ch, quatre roues motrices, des batteries d’origine LG ou Samsung pour une autonomie avoisinant les 200 miles soit quelques 320 km et une auto intégralement développée et mise au point en interne (comprenons sans lien avec Daimler).

Autres informations lâchées ? Un tarif pour le moins coquet se situant entre 200 000 dollars et 250 000 dollars (entre 180 000 euros et 226 000 euros environ) pour une production de quelques centaines d’exemplaires par an. La silencieuse Aston Martin Rapide électrique est en approche : lancement programmé d’ici deux ans. Pour mémoire à moyen terme, Aston Martin n’en restera pas là.

Source : Autonews.

Crédit illustration : Aston Martin.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Aston Martin Rapide électrique : à très court terme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre
800ch, 590kW, c’est une très forte puissance demandée Une batterie 320km, c’est donc une « petite » batterie Pour pouvoir délivrer cette puissance, il faudrait des batteries offrant une forte puissance spécifiques, ayant un comportement proche d’un condensateur. Inconvénient, ces batteries ont aussi une faible densité énergétique, et donc devoir embarquer une batterie très lourde. A part des voitures bapteme sur circuit, juste quelques tours à faire, sinon aucun débouché Soit on adopte des batteries « normales », ou à forte densité énergétique. Leur puissance spécifique est moindre. Et pour pouvoir délivrer 590kW, il faudra mettre beaucoup de ces batteries en parallèle, et donc… Lire la suite >>
puissance
Invité

Pour la plupart des véhicules électriques ou hybrides, les constructeurs communique le puissance théorique cumulée de chacun des moteurs, rarement la puissance réellement disponible qui est effectivement souvent « bridée » par les batteries.
Exemple golf gte : 150 + 102 (électrique théorique)= 252, puissance réelle maximale 204… soit 150 + 52 électrique réels…

wizz
Membre
Elle est nullement bridée par la batterie, tout du moins en pic, sur une durée raisonnable Chez Honda, l’architecture hybride est liée au moteur thermique. Sur ce moteur, le volant d’inertie, un « simple » disque en acier, a été remplacé par un moteur électrique. Le moteur élect tourne exactement à la même vitesse que le moteur thermique. Chez VW, la GTE est une boite à « triple embrayage ». Il y a un embrayage entre le moteur thermique et le moteur électrique. Ce dernier est à l’entrée de la boite DSG. Et donc tout comme la IMA de Honda, le moteur thermique et… Lire la suite >>
Labradaauto
Invité

C’est plus fiable de passer soi-même le véhicule sur le banc à rouleaux. ..
en dire davantage serait « mauvaise langue », et surtout là, pour le compte le chiffre est péremptoire.

wpDiscuz