Accueil Endurance WEC 2015 : Fässler-Lotterer-Tréluyer remettent Audi en haut du podium à Silverstone

WEC 2015 : Fässler-Lotterer-Tréluyer remettent Audi en haut du podium à Silverstone

61
4
PARTAGER

La saison 2015 du WEC démarre en trombe, avec une des plus belles courses depuis les débuts de la version moderne du championnat. Une bonne moitié des six heures de la course à Silverstone a consisté en une bataille entre Porsche, Audi et Toyota. Contrairement à l’année dernière Audi n’a pas raté son entrée et Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer ont franchi la ligne de peu devant la Porsche n018 et la Toyota no1.

Qualifications

Dans la foulée du Prologue au Paul Ricard où elles s’étaient montrées dominatrices, ce sont les deux Porsche 919 qui contrôlaient la situation en LMP1, Mark Webber et Brendon Hartley (les temps sont calculés cette année avec la moyenne des meilleurs tours des deux pilotes les plus rapides) sur la n017 devançant la voiture soeur no18 de six dixièmes pour la pole position. Mais contrairement à ce qui s’était passé sur le circuit provençal, la concurrence n’était pas loin de la seconde Porsche, et intercalée avec l’Audi no8, la Toyota no1, l’Audi no7 et la Toyota no2 dans cet ordre.

WEC_Silverstone_3

Les deux Ligier JS P2 du G Drive Racing ont dominé plus largement les autres LMP2, faisant quasiment jeu égal puisque la no28 en pole de Gustavo Yacaman, Luis Felipe Derani et Ricardo Gonzales n’a devancé la no26 que de 4 centièmes. Les autres voitures étaient reléguées à plus d’une seconde et demie, avec de bons débuts pour l’Oreca 05 KCMG no47 en troisième position devant l’Alpine Signatech no36. A noter l’absence des deux autos du team SARD Morand qui semble avoir des problèmes pour monter le budget prévu.

Aston Martin a trusté les meilleurs temps des deux catégories GT avec la no95 « Dane Train » de Christoffer Nygaard, Marco Sorensen et Nicki Thiim en LMGTE Pro et la no98 de Paul Dalla Anna, Pedro Lamy et Mathias Lauda en LMGTE Am.

Course

La course démarrait sous un beau soleil de printemps et les deux Porsche confirmaient leur petit avantage en s’échappant progressivement en tandem durant la première heure, la no17 devant la no18, alors que la première émotion était pour Benoît Tréluyer sur l’Audi no7 dont le système hybride peinait à s’engager au départ. Le pilote français se faisait passer par une bonne partie du plateau avant que tout ne rentre dans l’ordre et qu’il puisse revenir au contact.

A l’orée de la deuxième heure les choses se compliquaient pour Porsche puisque la voiture de tête, la no17, rentrait définitivement au garage pour un problème de transmission, et les Audi et les Toyota recollaient à la no18 à la faveur des aléas de la course. S’engageait alors une lutte titanesque entre la no18 de Neel Jani et l’Audi no7 de Marcel Fässler, relayé par André Lotterer, un duel fascinant qui durait jusqu’à la mi-course avant que le pilote allemand de l’Audi ne se détache. Durant tout ce temps la Toyota no1 n’était jamais bien loin. En dehors de la Porsche no17, l’Audi no8 perdait également toute chance après des réparations rendues nécessaires par un contact avec une GT Am qui la reléguait à un tour. La no8 aura d’autres problèmes mineurs plus tard qui la rejetteront à quatre tours à l’arrivée.

WEC_Silverstone_4

La seconde partie de la course se déroulait dans cet ordre, l’Audi de tête réussissant à se dégager un matelas d’une quarantaine de secondes. Cela allait s’avérer fort utile puisqu’à un quart d’heure de l’arrivée Marcel Fässler écopait d’une pénalité stop and go pour avoir quitté la piste à l’occasion du dépassement d’un attardé. Le même  type d’incident s’était déroulé à de nombreuses reprises durant l’épreuve, en particulier pour les LMP1 qui ont largement profité des zones de dégagement en macadam du circuit, mais seule la no7 a été pénalisée. Cela a généré un moment de grande tension chez Audi lorsque la voiture est rentrée dans la voie des stands pour effectuer sa pénalité, mais Fässler a réussi à repartir devant le nez de la Porsche no18 qui finit à moins de cinq secondes de l’Audi victorieuse ! La Toyota no1 n’est elle qu’à quatorze petites secondes et prend la troisième place de cette course très disputée, démontrant que les trois constructeurs sont capables de l’emporter. La suite de la saison s’annonce grandiose.

WEC_Silverstone_5

En LMP2 où d’ordinaire la bataille est intense la course fut plutôt tranquille pour l’équipe G-Drive qui place ses deux Ligier JS P2-Nissan à l’arrivée dans l’ordre inverse des essais, la no26 de Roman Rusinov, Julien Canal et Sam Bird remportant la catégorie. Sous le drapeau la HPD-Honda no30 du team ESM décrochait la troisième position avant d’être déclassée pour non-conformité, laissant la troisième marche du podium à la Dome S103-Nissan n042 du team Strakka Racing, une belle récompense pour cette équipe qui a passé la saison 2014 sur le banc de touche à cause d’une mise au point laborieuse de la voiture. L’Oreca 05 KCMG, victime de soucis de jeunesse, n’a pu que brièvement se mêler à la lutte en tête en début de course, de même que l’Alpine Signatech qui devait abandonner sur problème technique assez tôt dans l’épreuve. Ce n’est que partie remise pour ces deux équipes.

En LMGTE Pro, Aston Martin n’a pu profiter de sa bonne forme des essais à cause d’un coup du sort. Les voitures anglaises ont effectué leur premier ravitaillement  juste avant une interruption sous drapeau jaune qui a permis aux Ferrari et aux Porsche de leur prendre un tour… Les Aston ne purent s’en remettre et la lutte pour la victoire de catégorie concerna ensuite les allemandes et les italiennes, la course tournant à l’avantage de la Ferrari 458 Italia des champions du monde Gianmaria Bruni et Toni Vilander après que la Porsche no92 de Patrick Pilet et Fred Makowiecki soit contrainte à un changement de suspension et retardée irrémediablement. Aston Martin se console avec la première place de la catégorie LMGTE Am pour la no95. A noter dans cette catégorie une belle prestation de la Corvette C7.R de Larbre Compétition, malheureusement retardée après un contact avec une LMP1. Cela fait plaisir de revoir une Corvette en dehors du Mans.

WEC_Silverstone_6

La course inaugurale du championnat 2015 a tenu toutes ses promesses, confirmant un retour en forme d’Audi qui contrairement à la saison dernière à toujours été dans le coup tout comme Toyota même si pour l’instant Porsche semble avoir un léger avantage en performance. La prochaine épreuve aura lieu à Spa-Francorchamps le 2 mai.

Crédit photos : Audi, Porsche, Ferrari, WEC

WEC_Silverstone_2

 

PosCatPilotesVoiturePneusToursTotalEcartMeilleurV Max
17LMP1Marcel FÄSSLER, André LOTTERER, Benoît TRÉLUYERAudi R18 e-tron quattroM2016:00’30.8761’40.836210.7
218LMP1Romain DUMAS, Neel JANI, Marc LIEBPorsche 919 HybridM2016:00’35.4864.611’42.245207.8
31LMP1Anthony DAVIDSON, Sébastien BUEMI, Kazuki NAKAJIMAToyota TS 040 – HybridM2016:00’45.69214.8161’42.209207.8
42LMP1Alexander WURZ, Stéphane SARRAZIN, Mike CONWAYToyota TS 040 – HybridM2006:00’42.5511 Laps1’42.597207.1
58LMP1Lucas DI GRASSI, Loïc DUVAL, Oliver JARVISAudi R18 e-tron quattroM1976:01’19.9904 Laps1’40.875210.6
626LMP2Roman RUSINOV, Julien CANAL, Sam BIRDLigier JS P2 – NissanD1856:00’38.35716 Laps1’50.045193
728LMP2Gustavo YACAMAN, Luis Felipe DERANI, Ricardo GONZALEZLigier JS P2 – NissanD1846:02’08.09317 Laps1’50.049193
842LMP2Nick LEVENTIS, Danny WATTS, Jonny KANEDome S103 – NissanM1786:00’35.31523 Laps1’52.643188.6
951LMGTE ProGianmaria BRUNI, Toni VILANDER,Ferrari F458 ItaliaM1726:02’05.00729 Laps2’01.586174.7
1091LMGTE ProRichard LIETZ, Michael CHRISTENSEN,Porsche 911 RSRM1726:02’15.67129 Laps2’01.576174.7
1171LMGTE ProDavide RIGON, James CALADO,Ferrari F458 ItaliaM1726:02’28.03429 Laps2’01.552174.8
1295LMGTE ProChristoffer NYGAARD, Marco SØRENSEN, Nicki THIIMAston Martin Vantage V8M1716:00’44.37130 Laps2’01.054175.5
1397LMGTE ProDarren TURNER, Stefan MÜCKE,Aston Martin Vantage V8M1716:01’50.54130 Laps2’01.088175.4
1499LMGTE ProAlex MACDOWALL, Fernando REES, Richie STANAWAYAston Martin Vantage V8M1716:02’13.71830 Laps2’01.161175.3
1592LMGTE ProPatrick PILET, Frédéric MAKOWIECKI,Porsche 911 RSRM1706:01’42.86931 Laps2’01.901174.3
1698LMGTE AmPaul DALLA LANA, Pedro LAMY, Mathias LAUDAAston Martin Vantage V8M1686:00’59.03633 Laps2’02.026174.1
1783LMGTE AmFrançois PERRODO, Emmanuel COLLARD, Rui AGUASFerrari F458 ItaliaM1686:01’12.74833 Laps2’02.663173.2
1872LMGTE AmVictor SHAYTAR, Andrea BERTOLINI, Aleksey BASOVFerrari F458 ItaliaM1686:01’28.57533 Laps2’02.165173.9
1947LMP2Matthew HOWSON, Richard BRADLEY, Nick TANDYOreca 05 – NissanD1676:01’34.27634 Laps1’50.101192.9
2096LMGTE AmFrancesco CASTELLACCI, Roald GOETHE, Stuart HALLAston Martin Vantage V8M1666:00’36.07735 Laps2’02.392173.6
2188LMGTE AmChristian RIED, Khaled AL QUBAISI, Klaus BACHLERPorsche 911 RSRM1666:00’44.63235 Laps2’03.095172.6
2277LMGTE AmPatrick DEMPSEY, Patrick LONG, Marco SEEFRIEDPorsche 911 RSRM1656:01’41.32336 Laps2’02.561173.3
2335LMP2Jacques NICOLET, Jean-Marc MERLIN, Erik MARISLigier JS P2 – NissanD1656:01’46.24336 Laps1’53.370187.4
2431LMP2Ed BROWN, Jonathon FOGARTY, David BRABHAMHPD ARX 03B – HPDD1656:02’14.27636 Laps1’52.510188.8
2550LMGTE AmGianluca RODA, Paolo RUBERTI, Kristian POULSENChevrolet Corvette C7M1606:02’25.94741 Laps2’02.169173.9
264LMP1Simon TRUMMER, Vitantonio LIUZZI, Christian KLIENCLM P1/01 – AERM1165:17’57.65785 Laps1’53.195187.7
2717LMP1Timo BERNHARD, Mark WEBBER, Brendon HARTLEYPorsche 919 HybridM441:21’47.030157 Laps1’42.012208.2
2836LMP2Nelson PANCIATICI, Paul Loup CHATIN, Vincent CAPILLAIREAlpine A450b – NissanD2037’37.135181 Laps1’50.968191.4
30LMP2Scott SHARP, Ryan DALZIEL, David HEINEMEIER-HANSSONHPD ARX 03B – HPDD1836:02’13.8951’50.715191.9

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "WEC 2015 : Fässler-Lotterer-Tréluyer remettent Audi en haut du podium à Silverstone"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Marco
Invité
Très belle course, mais quelques réflexions : – Plateau toujours de très haute qualité, avec le P2 à la hauteur d’un championnat du monde. – 35 engagés à l’année, 29 au départ. ça fait beaucoup de forfaits… toujours ce problème de la proximité des 24h qui amène des concurrents à faire l’impasse sur silverstone et/ou spa. – les full course yellow sans SC mais à 60km/h, c’est à revoir. voir des bolides se trainer autant c’est ridicule. d’autant que le restart et instantané, et a provoqué des incompréhension, une audi prenant la tête en étant plus réactive qu’une toyota. et… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Le full course yellow est justement fait pour éviter le coté « loterie » du SC. En revanche oui on pourrait faire comme aux 24h et avoir des « slow zones » partielles, mais la longueur du tracé n’est pas la même non plus. Le souci de Silverstone c’est qu’il est finalement très tôt dans la saison (cela peut paraître paradoxal vu que l’on est mi-avril, mais les écuries ont à peine eu le temps de tourner et les budgets se bouclent souvent en début d’année. Spa de son coté est souvent une répétition pour les écuries qui y testent des configurations spécifiques pour… Lire la suite >>
axsport
Invité

Très belle course et bravo AUDI même si je ne suis pas pro-mazout.

Impressionnant DUVAL lorsqu’il a doublé les Porsche / Audi qui se bataillaient depuis de nombreux tours. 🙂

Par contre les « bruits » des cameras embarqués des Porsche/Audi sont insupportables.

😉

wpDiscuz