Accueil Ecologie VE : Les batteries électriques moins chères qu’estimé il y a 10...

VE : Les batteries électriques moins chères qu’estimé il y a 10 ans

123
15
PARTAGER

Les batteries lithium-ion et consort utilisées dans différents appareils électroniques, mais surtout dans les véhicules électriques sont, selon une récente étude, moins chères que ce que les prévisions le laissaient espérer il y a 10 ans.

C’est le site Carbon Brief qui présente cette nouvelle étude du Nature Climate Change. Même si les différents marchés des véhicules électriques n’explosent pas comme attendu (ce qui devait permettre de faire baisser les prix des batteries), le prix du kWh est désormais en dessous des projections de 2020. Cette baisse, continue, plus importante que projetée, permet d’entrevoir un prix hors aides des véhicules électriques qui va se rapprocher de celui des véhicules thermiques équivalents.

Ainsi hors aides (ou encore mieux, avec les aides gouvernementales) les VE devraient trouver plus facilement leur public et peut-être (enfin) décoller. Le fait que les technologies des batteries ne se limitent pas aux seuls VE mais concernent les ordinateurs portables, les téléphones mobiles, les tablettes mais aussi beaucoup d’objets du quotidiens largement diffusés, permet de mieux amortir les coûts incompressibles et de baisser le coût global de production des cellules des batteries.

L’étude estime que, même sans bond technologique, le coût des batterie devrait continuer de baisser grâce aux économies d’échelle pour tomber en dessous de $200 le kWh (environ 180 euros) dès cette année. Ce prix était pour les plus optimistes le prix du kWh à l’horizon 2020. A noter qu’actuellement Nissan évalue à 4000 euros le changement de la batterie de sa Leaf (24kWh) soit 167 euros ce qui montre que les constructeurs tirent les prix vers le bas.

Le coût du kWh plus bas que prévu profite évidemment aussi aux hybrides dont le surcoût est moindre. Ces prix en large baisse, ainsi que des cellules de plus grande densité énergétique (et donc plus d’autonomie) seront-elles le salut des véhicules électriques qui devraient se renouveler d’ici peu pour les leaders de ce marché ?

source : Carbon Brief, illustration : T. Emme/le blog auto (un éclaté de Nissan Leaf 2.0)

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "VE : Les batteries électriques moins chères qu’estimé il y a 10 ans"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Pour avoir une autonomie qui se rapproche des voitures thermiques, il faut au moins une capacité de 60 kwh pour une voiture comme la leaf.

Malheureusement, le chemin sera encore long pour que les voitures thermiques atteignent l’autonomie et le prix d’une voiture thermique équivalente.

De plus, y aura-t- il assez de lithium pour des centaines de millions de voitures électriques?

wizz
Membre

Le lithium des batteries est recyclable à 99%

Le soucis, c’est que la construction d’une usine de recyclage, les équipements, les employés, le tout dans un pays occidental, ça coute plus cher que de « faire travailler » des ouvriers péruviens ou chinois

De ce fait, dans la filière de recyclage des batteries lithium, on se contente de récupérer les métaux précieux. Le résidus contenant du lithium est envoyé chez les cimentiers…

SGL
Invité

@Matthieu
Suivant les sources il y a assez de lithium afin de produire plus de 10 milliards de voitures électriques équipées de batteries lithium-ion.
Alors la pénurie de lithium n’est pas encore en vue.
Et si pénurie y-a, il se recycle facilement alors qu’il est brulé par « manque » de valeur !

Invité

ne pas oublier aussi le graphène, aussi, pour le remplacement du lithium. Une technologie qui certes, fera grimper le prix des batteries, mais l’autonomie aussi

http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/graphene-aerogel-graphene-revolutionner-batteries-55718/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Graph%C3%A8ne

Et le carbone, on ne peut pas dire qu’il soit épuisable 😉

SGL
Invité

Merci @ shooby 🙂

SGL
Invité

@Matthieu
Suivant les sources il y a assez de lithium afin de produire plus de 10 milliards de voitures électriques équipées de batteries lithium-ion.
Alors la pénurie de lithium n’est pas encore en vue.
Et si pénurie y-a, il se recycle facilement alors qu’il est brulé par « manque » de valeur !

Invité

le problème du lithium est plus dans l’exploitation, les problèmes sanitaires des mineurs (souvent mineurs justement) et ainsi de suite, que de quantité (il est quand même le le 33e élément le plus abondant sur Terre, pas de quoi avoir de pénurie d’ici la semaine prochaine, quoi) :

http://www.enerzine.com/14/4503+le-lithium-du-tibet+.html

wizz
Membre

….à moins que le lithium soit un « résidu » d’un autre processus

On entend de temps en temps ce projet du canal reliant la Mer Rouge à la Mer Morte, pour apporter l’eau manquante pour maintenir son niveau. Cette eau sera d’une manière ou d’une autre évaporée, et se concentrer dans la mer morte.
La concentration de lithium dans l’océan est de 170mg/m3. C’est peu. Mais si on pompe 1 milliard de m3 d’eau de mer, cela représentera tout de même 170 tonnes, « gratuitement »

Invité

Et puis n’oublions pas que d’ici 10/15 ans, les voitures électriques ne seront plus alimentéess par des batteries, mais par des pac !

SGL
Invité

N’empêche que l’on assiste doucement mais sûrement à la banalisation des VE sur le premier trimestre 2015 en France.
Zoe c’est 1 565 ex les 3 premiers mois, c’est mieux que la BMW Série 3 ou Fiat Panda III ou Vw Up c’est aussi 50% de plus que les Fiat Punto ou Opel Adam.
C’est toujours peu mais cela progresse.
Bien sûr nos sommes toujours qu’à 0.57% de parts de marché des VL avec 2 877 VE pour un marché de 501 496 VL.
La baisse des prix des batteries électriques confirme ce mouvement de banalisation.

Invité
qui va les plaindre, Thibaut ? Il y a un fait indubitable : les réserves de pétroles s’amenuisent. Dés lors, deux solutions nous sont possibles : – soit méthode coué, on continue à surconsommer du pétrole sans voir à court ou moyen terme, et là, le jour J, la civilisation va disparaître de ne pas avoir anticiper ce manque (telles ces civilisations qui ont disparues car ils n’avaient pas su gérer des en eaux, comme les Mayas, Babylone and co) – soit on anticipe et on réfléchis DES AUJOURD’HUI à trouver un substitut au pétrole et on a des chances… Lire la suite >>
François
Invité
Le prix du kWh de batterie ne vas pas subir une baisse inattendue à la production, il a sans doute été surestimé dès le début par les constructeurs mais entre nous, ils auraient été stupides (pour ne pas être vulgaire) de ne pas procéder autrement, pourquoi ? Quand vous avez des gouvernements qui subventionnent à tout va (avec de l’argent emprunté ou imaginaire mais c’est un autre débat) l’achat, voire le développement, d’une VE, que se passe t-il dans votre tête si vous êtes dirigeant d’un groupe automobile ? Vous vous dites, je gonfle mes marges comme un porc et… Lire la suite >>
wpDiscuz