Accueil Michelin Genève 2015 live : Galop d’essai Michelin CrossClimate

Genève 2015 live : Galop d’essai Michelin CrossClimate

365
24
PARTAGER

Michelin a profité du Salon de Genève pour convier les journalistes du monde entier (dont le blog auto) à Divonne, à quelques encablures du salon, pour la première mondiale d’un nouveau produit important. Le nouveau pneu présenté, appelé CrossClimate, allie en effet selon Michelin à la fois des performances dignes des pneus été de la gamme du manufacturier à celles en conditions hivernales de son pneu spécialisé l’Alpin 5.

65% des conducteurs européens (76% en France) utilisent des pneus été toute l’année, au risque d’une moindre sécurité par temps froid ou en cas de neige ou de verglas. A l’inverse, 7% des conducteurs conduisent toute l’année avec leurs pneus hiver ! Les raisons du manque d’enthousiasme des conducteurs à alterner pneus été et pneus hiver sont multiples : budget supplémentaire, besoin d’un emplacement de stockage, changement de monte deux fois par an…

Les pneumaticiens sont conscients de ces problèmes et ont développé des pneus « All-season » qui offrent une solution mais, étant souvent basés sur des pneus hiver délamellisés s’avèrent moins efficaces dans tout les domaines que les pneus spécialisés en particulier que les pneus été. Michelin a décidé une autre approche en créant un produit qui est essentiellement un pneu été, avec des performances sur le sec et le mouillé équivalentes à ses autres produits, et qui offre en plus des performances suffisantes en condition hivernales pour être homologué pneu hiver. C’est la nouvelle gamme CrossClimate.

CROSSCLIMATE-08

Pour arriver à ce produit que Michelin n’hésite pas à qualifier de révolutionnaire et compare à l’introduction du pneu radial ou de ses pneus verts, le département Recherche et Développement a travaillé sur trois points principaux :

  • Un mélanges de gommes spécifiques pour conserver la souplesse de la gomme dans une large plage de températures,
  • Des nouveaux matériaux sous la bande de roulement pour limiter l’échauffement,
  • Une sculpture spécifique en V avec des lamelles autobloquantes comme sur ses pneus hiver

Le manufacturier qui investit 640 millions d’euros par an dans la R&D a développé le pneu en 3 ans et a effectué des tests nombreux en laboratoire et sur les routes pour mettre au point son produit, accumulant plus de cinq millions de kilomètres parcourus dans sept pays dans une fourchette de température de -30 à +40 degrés. En plus de ses performances intrinsèques, le CrossClimate a selon Michelin une durabilité, une efficacité énergétique et un confort sonore équivalents aux pneus été traditionnels.

Le but poursuivi par le CrossClimate, et atteint pour ce que nous avons pu en juger, est de pouvoir rouler toute l’année avec le même pneu en disposant de performances optimales dans toutes les conditions météorologiques. C’est une proposition tentante pour la plupart des conducteurs européens qui ne rencontrent pas souvent des conditions de neige mais qui se trouvent quatre ou cinq fois par an confrontés à des conditions hivernales lors de vacances à la montagne ou de tempête de neige subite. Dans les pays où la monte hiver est obligatoire, le CrossClimate apporte également la bonne réponse grâce à une homologation pour une utilisation hivernale (logo 3PMSF).

CROSSCLIMATE-20

Nous avons été impressionnés lors des tests que nous avons pu effectuer, avec un freinage sur le sec et une tenue sur le mouillé bien supérieurs à ceux des pneus All Season qui étaient proposés pour la comparaison. Il est à noter que Michelin recommande toujours aux conducteurs fréquemment confrontés à des conditions extrêmes de rester équiper de leurs pneus Alpin; cela ne nous a même pas semblé évident vu les résultats probants que nous avons obtenus au Col de la Faucille dans le pays de Gex où nous avons mené notre Peugeot 308 dans de la neige fraîche avec dix centimètres de poudreuse.

Michelin va commercialiser ce nouveau pneu produit à Cholet dès le mois de mai dans les 23 dimensions les plus fréquentes des voitures de tourisme représentant 70 % du marché européen, et d’autres dimensions pour des véhicules plus spécialisés viendront rejoindre la gamme CrossClimate en 2016. Les tarifs ne sont pas encore connus mais Michelin les estime entre ceux des pneus été et des pneus hiver.

Si le CrossClimate tient ses promesses, et il n’y a pas de raison qu’il ne les tienne pas à notre avis, ses premières victimes seront les pneus All Season en comparaison desquels ce nouveau produit s’avère encore mieux adapté à l’utilisation de l’automobiliste moyen, d’autant que si le concept rencontre le succès les autres manufacturiers devraient suivre la voie tracée par Michelin. Ce type de pneu remplacera-t-il aussi à terme les pneus été ? Ce n’est pas la vision de Michelin pour l’instant en tout cas, qui voit le CrossClimate comme un complément à sa gamme actuelle. Vu son tarif attendu légèrement supérieur à celui des pneus été, le CrossClimate a en priorité un coup à jouer dans les pays où une monte hiver est obligatoire et où l’investissement se justifie d’autant plus mais peut séduire également les utilisateurs occasionnels de pneus hiver ailleurs.

Crédit illustrations : Michelin

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Genève 2015 live : Galop d’essai Michelin CrossClimate"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

Si la dégradation du pneu n’est pas trop importante en été, c’est une bonne solution pour celui qui veut la tranquillité.

Rouler toute l’année en se disant que l’on a un pneu adapté c’est top.

Uberalles
Invité

« dans les pays où une monte hiver est obligatoire »
Donc ce pneu aura l’une des mentions : M + S, M. S., M & S ?

Condition sine qua none pour respecter la loi luxembourgeoise pour rouler en hiver.

Admin

Le pneu comporte le pictogramme correspondant à la mention 3PMSF. D’après Michelin cela lui garantit l’homologation hiver pour toute l’Europe. Mais bon, je ne suis pas spécialiste.

Guillaume Darding
Membre

Le Crossclimate a le double marquage 3PMSF et M+S.

interaph
Invité
Effectivement, il sera bien M+S et 3PMSF, mais il faut savoir : – que le marquage « M+S » ne signifie plus grand chose aujourd’hui (même si il est encore reconnu dans beaucoup de pays au niveau de la législation en hiver). En effet, pour qu’un pneu soit M+S, il n’a aucune contrainte à respecter. C’est un simple déclaratif de la part du manufacturier qui lui donne ce marquage si il estime qu’il a mis assez de « rainures » sur sa gomme. Aucun test n’est exigé. – que le marquage « 3PMSF » au contraire doit réussir un test d’adhérence normalisé (l’adhérence mesurée sur la… Lire la suite >>
zoubi
Invité

C’est bien ecrit homologue pneu hiver, et avec un tel investissement vous imaginez bien qu’ils ont tout prevu, couvrir le marche europeen, allemagne et autres legalement.

Maxence
Invité

Le pneu a le marquage 3PMSF, il est donc homologué pour le Lux, l’Allemagne, l’Italie…

Uberalles
Invité

Merci pour les infos. A voir desormais les différentes montes proposées ainsi que les premiers vraies tests.

wpDiscuz