Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

91
0
PARTAGER

Ca, c’est un dépassement viril ! Et le plus incroyable, c’est qu’ils s’en sortiront tous les deux, sans casse. Et bien sûr, c’est en Australie que ça se passe…

F3 Australia

Pour la finale, le championnat se rend à Sydney. Il y a 2 prétendants au titre. D’un côté, Simon Hodge est le meilleur élève de BRM, l’équipe qui domine la discipline. Il pilote une Mygale. En face, Ben Gersekowski court pour une équipe familiale (Gilmour), qui monte en grade. Sa « nouvelle » Dallara (ex-Fortec) est une acquisition récente.

Chris Anthony (BRM ; également sur Mygale) doit jouer les arbitres. Aux essais, lors de son dernier tour, il attaque comme un damné. Après avoir escaladé les trottoirs, il tente un freinage à « trotar » à 2 virages du but. Sa Mygale termine dans les pneus et l’égo d’Anthony est aussi froissé que sa voiture.
Quant à Hodge, il s’offre une 7e pole d’affilée.

F3 Aus 1

La course 1 a lieu sans Anthony, dont les mécanos s’affairent à réparer sa voiture.

Hodge est intouchable. Sa seule difficulté, c’était de réussir le départ : la ligne droite est dans une descente. Ensuite, il roule coude à la portière. Gersekowski doit se contenter du 2e rang. Quant à Garnett Paterson, il profite du forfait d’Anthony pour être 3e.

Ainsi, Hodge s’offre la course 1, devant Gersekowski et Paterson.

F3 Aus 5

John Magro (champion 2013 avec BRM) s’est joint aux mécanos et la Mygale d’Anthony est prête pour le dimanche matin. Par contre, il doit partir dernier et ne peut donc aider son chef de file.

Au feu vert, Hodge oublie de passer la 1. Patterson et Gersekowski ne l’attendent pas. Le privé n’en revient pas d’être en tête ! Gersekowski doit l’emporter s’il veut garder des chances de titre. Il remonte sur le leader et les 2 voitures se frottent sur une courbe rapide, à 240km/h. Patterson garde néanmoins la tête. Hodge profite de la friction pour revenir sur la tête. Gersekowski la ferme la porte, mais la Mygale passe quand même ! Quelques hectomètres plus loin, il règle son compte à Patterson. Le leader déchu voit ensuite revenir Gersekowski et Anthony (!) mais il garde le contrôle.

Avec cette 2e victoire, Hodge devient mathématiquement hors de portée. Patterson est un beau 2e et Gersekowski, malgré ses efforts, est 3e.

F3 Aus 3

La course 3 débute comme la course 2 : Hodge loupe son départ, au profite de Gersekowski et Patterson (dans cet ordre.) Patterson n’offre guère de résistance au néo-champion 2014. Hodge double ensuite le leader et il vogue vers un triplé. Derrière, Anthony réussit à passer le privé, pour le gain de la 3e place. Ricky Capo (Modena Engineering) double également Patterson, qui renonce peu après, sur problème de batterie.

Hodge s’offre le triplé. Gersekowski est 2e et Anthony, 3e.

F3 Aus 4

Le podium de la course 3 reflète bien la hiérarchie finale. Un temps malmené, Hodge a mis le turbo. Avec 12 victoires et 283 points, sa saison est nette et sans bavure. C’est également le premier titre de Mygale en F3.
Gersekowki est 2e avec 248 points. Un résultat encourageant pour un pilote et une équipe en pleine progression.
Enfin, Anthony termine 3e, à 188 points. Le bon point de 2014, c’est l’arrivée d’une nouvelle génération de pilotes. On regrettera comme d’habitude le manque de concurrents présents tout au long de la saison et le fait que BRM soit la seule équipe capable d’aligner plusieurs voitures. Une grosse moitié du peloton s’est évaporée avant la mi-saison.

F3 Aus 2

EuroFormula Open

C’est la finale de l’ex-Euro F3 Open, à Barcelone. Sandy Stuvik (RP Motorsport) est déjà titré et il n’y a plus vraiment d’enjeu. Par contre, il y a quelques petits nouveaux. Le plus notable, c’est Alessio Rovera (champion de Formula Abarth en 2013), qui débute chez Corbetta.

L’ogre Stuvik n’est pas rassasié par son sacre ! Il s’offre une nouvelle pole.

Euro F3 Open 1

La course 1 est un nouveau travail de soliste pour le Thaïlandais. Derrière, Artur Janosz (RP Motorsport) essaye de sauver sa saison. Il passe Alex Palou (Campos) et Yarin Stern (RP Motorsport) au feu vert. L’Israélien doit sortir de la piste pour éviter un contact. Néanmoins, le Polonais s’essouffle. Palou, son rival pour le titre de vice-champion, se dédouble. Stern l’imite. Heureusement pour Janosz, Rovera est trop loin. Sinon, il aurait aussi perdu le 4e rang…

Tranquillement, Stuvik s’offre un 7e succès consécutif (et le 11e de l’année) devant Palou et Stern.

Euro F3 Open 2

Apparemment, Luis Perez Sala a de bons conseils pour Palou. L’Espagnol décroche la dernière pole de l’année.

Euro F3 Open 3

Au départ, Palou contrôle le revenant Nelson Mason (Emilio de Villota), tandis que Stuvik bloque Janosz. En tête, l’Espagnol prend le large, tandis que Janosz continue de klaxonner. Il finit par trouver l’ouverture, synonyme de 3e place.

Palou remporte la course dominicale. Mason et Janosz l’accompagnent sur l’estrade.

Euro F3 Open 4

Avec 332 points, Stuvik s’est montré très autoritaire. Désormais, le Thaïlandais vise la FR 3.5. Grâce au décompte, Janosz termine 2e, à 243 points. Son stage en Florida Winter Series lui a visiblement beaucoup servi. La grosse révélation, c’est Palou. 3e à 242 points, le débutant s’est montré capable de barrer la route aux 2 autres.
A contrario, Yu Kanamaru (Emilio de Villota), Tanart Sathienthirakul (West-Tec) et Stern, très présents aux essais d’intersaison, ont été plutôt passifs.

Euro F3 Open 5

Walter Hayes Trophy

Une semaine après le Formula Ford Festival, c’est l’heure de l’autre fête de la FF, à Silverstone. Il fait le plein d’engagé avec pas moins de 6 pools de qualifications. On y retrouve Aaron Telitz, Michai Stephens et Chris Middlehurst. Freddie Hunt (désormais porte-manteau de Hackett), Peter Dempsey (ancien de l’Indy Lights), Niall Murray (vainqueur du Festival 2013), Jayde Kruger (champion de FF 2014, qui sort d’un test BTCC) et Jennifer Mullan (unique femme parmi les inscrits) se joignent à eux.

FF 1

Le dimanche, Wayne Boyd (vu en FF et en US F2000) est en pole.  Robert Hall, 2e sur la grille, va d’emblée chercher Boyd. Derrière, Scott Malvern (champion de FF 2011, de Protyre FR 2012 et vainqueur du Walter Hayes Trophy 2013) et Dempsey se neutralisent. Stephens se retrouve 5e, juste devant Telitz (parti loin suite à un incident lors des éliminatoires.) Mais ce dernier se paye Joey Foster, en perdition. Il sera tout de même classé 11e. Middlehurst et Murray font une « chicken race » pour le gain de la 3e place. Les deux voitures finissent dans le bac à sable et voilà Stevens 3e ! En tête, Hall et Boyd se dédoublent plusieurs fois. Boyd a le dernier mot.

Boyd est donc le vainqueur 2014 du Walter Hayes Trophy, devant Hall et un Stevens qui a su éviter les embuches.

FF 2

Adria Winter Series

Vous vous souvenez de Zhou Guanyu ? Ce jeune kartman, vivant à Londres, a été recruté par la Ferrari Academy. Les Rosso ne se cachaient pas de la raison de ce choix : il est Chinois, or la Chine est désormais le principal marché de Ferrari.

Après plusieurs tests, il effectue ses débuts en automobile à l’Adria Winter Series. Il s’agit d’un meeting post-championnat de F4 Italia. Zhou termine 3e des 2 courses. C’est ce qu’on appelle des débuts honnêtes.
Pour info, c’est Ralf Aron (vice-champion de FR 1.6 NEC, attendu chez Prema en FR2.0 pour 2015) qui s’est imposé.

F4

Carrera Cup

Il y a du beau monde, à Valence, pour la « Porsche International Cup Scholarship challenge ». Au lieu d’un simple « volant », les différentes Carrera Cup ont chacun envoyé leur meilleur espoir. Tom Dillmann (vu encore cette année en GP2) représente la France, Josh Webster (« volant » Porsche UK 2013 et champion 2014) la Grande-Bretagne, Michael Lewis (vu en Euro F3), les Etats-Unis, Alif Hamdan (champion « B » de la Carrera Cup Asia), l’Asie, etc. Au final, c’est Matteo Cairoli (vu en F3 ATS, en 2013), représentant transalpin, qui décroche la timbale. Sasha Maassen a jugé que le benjamin du groupe est le plus mature. Il remporte un chèque de 200 000€ pour disputer la Supercup.

Porsche Deutschland

Crédits photos : F3 Australia (photos 1 à 6), EuroFormula Open (photos 7 à 11), Hackett (photo 12), Team USA Scholarship (photo 13), Ferrari (photo 14) et Porsche (photo 15)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz